C2a.com.tn

Modalités Générales
Système Raisonné de Culture et d'Èlevage
VERSION 3.0-2_Sep07 (VERSION FINALE INTERMÉDIAIRE FRANÇAISE) Ie PARTIE INFORMATIONS GÉNÉRALES
Applicable à partir du: 30 Septembre 2007 Copyright: GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Germany Tel: +49-221-57993-25; Fax: +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en INFORMATIONS SUR LES TRADUCTIONS

Toutes les traductions seront d'abord publiées sous forme de versions finales intermédiaires.
Chaque page du document traduit portera donc la mention „Veuillez vous référer à la version anglaise
en cas de doute".
Si un document traduit relève de ce statut, tout commentaire sur la traduction pourra être envoyé au
Secrétariat GLOBALGAP. Pour l'envoi de vos commentaires, veuil ez utiliser le formulaire spécial qui
peut être téléchargé sur l'Extranet des Membres de GLOBALGAP (EUREPGAP) et sur celui des OC de
GLOBALGAP (EUREPGAP) - ou envoyez vos commentaires par e-mail à rauber@globalgap.org en
précisant le document/chapitre/module/point etc. auquel se rapporte votre commentaire.
Dans les pays où un NTWG (groupe de travail technique national) a été mis en place, une première
relecture et correction de la traduction doit être effectuée par le groupe avant toute publication.
Tous les commentaires sur les documents traduits reçus par le Secrétariat GLOBALGAP seront envoyés au NTWG concerné. Le NTWG peut recommander à GLOBALGAP (EUREPGAP) d'approuver une traduction au titre de version finale et normative. Une version finale intermédiaire d'une traduction peut devenir un document final et normatif dans les conditions suivantes : on dispose d'un NTWG dans le pays (ou dans un des pays) où est parlée la langue concernée. la version finale intermédiaire de la traduction est publiée depuis au moins un an 50 contrôles et un contrôle témoin (avec GLOBALGAP (EUREPGAP)) ont été effectués sur la base de cette traduction Lorqu'on ne dispose pas d'un NTWG pour la langue concernée, le document conservera le statut „final intermédiaire". Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en GLOBALGAP est reconnaissant aux membres des comités techniques de spécification des références
(CTS) qui ont participé au processus de révision.
CTS - Fruits et Légumes (par ordre alphabétique)
Fundación para el Desarrol o Fruticola/SHAFFE Fruit South Africa/SHAFFE Dutch Produce Association (DPA) Aymard de Montigny Sainsbury's Supermarkets Dutch Produce Association (DPA) Fachgruppe Obstbau Massimiliano Laghi Mechelse Veilingen cvba Giampiero Reggidori Nigel Thorgrimsson Frank van Oorschot
CTS - Fleurs et Plantes d'Ornement (par ordre alphabétique)
Chris Bowling
Marks and Spencer British Ornamental Plant Producers Margaret Gosling Sainsbury's Supermarkets Flamingo Holdings Kenya Flower Council Flower Label Program
CTS – Système raisonné de culture et d'élevage (par ordre alphabétique)
Henrik Baekström
Danske Slagterier Rodrigo Castañón Assured Food Standards Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Bord Bia Irish Food Board McDonald's Europe Hans Schouwenburg Frank van Oorschot Michelle Waterman
CTS - Café (vert) (par ordre alphabétique)
Emmanuel Dabin
Rainforest Alliance
CTS – Système Raisonné d'Aquaculture (par ordre alphabétique)
Petter Arnesen
Sadhya Chaudhury MGB Metro Group Buying Christina Mahnert Caviar Creator Verwaltung Erwin Roetert-Steenbruggen Scottish Salmon Producers Organisation GLOBALGAP tient également à remercier le Certification Body Committee1 (CBC) et tout particulièrement les personnes qui ont réalisé des audits d'essai afin de valider le référentiel et sa contrôlabilité. AfriCert Det Norske Veritas National Britannia GLOBALGAP remercie l'ensemble des organisations gouvernementales et non gouvernementales qui ont participé à ce processus de révision. 1 Commission des Organismes de Certification Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en GLOBALGAP souhaite remercier les membres du conseil qui ont adopté le Référentiel de Système raisonné de culture et d'élevage GLOBALGAP V3.0-Mar07 (par ordre alphabétique). Josse de Baerdemaeker Flamingo Holdings Globus SB Warenhaus Holding Benito Orihuel Iranzo
GLOBALGAP souhaite en outre remercier tous les membres et non-membres de GLOBALGAP
(EUREPGAP) pour leur soutien permanent.
Membres de la distribution/du service alimentaire,
Aeon Co., Ltd., Ahold, Albert Heijn B.V., Aldi GmbH & Co. Unternehmensgruppe ALDI SÜD, ASDA
Group Plc., CBL, Coop, Coop Norden, Delhaize, DRC / Belgium Retail Association, EDEKA, Eroski,
Globus SB Warenhaus Holding, ICA, Kesko, Laurus, Lidl Stiftung & Co. KG, Marks and Spencer ,
McDonald's Europe Inc., MGB Metro Group Buying GmbH, Migros-Genossenschafts-Bund, Musgraves
Supervalu Centra, Plus Warenhandelsgesel schaft, Sainsbury's Supermarkets Ltd, Schuitema,
Somerfield, Spar Austria, Superunie B.A., tegut., Gutberlet Stiftung & Co., Tesco, Trade Service
Netherlands, Waitrose Ltd., Wm Morrisons Produce Ltd.
Membres fournisseurs
Agrar Markt Austria Marketing, Agrexco, Agrova Food Group, Akkerbouwproductschappen, Alara Agri
Business, Albafruit, Alimentation Generale Divonnaise, Amana Fruits et Legumes, ANECOOP Spain
COOP, Apexhom, APO Conerpo soc. Coop. a.r.l., Apofruit S.C.A.R.L., Ardo, Asociacion de Gremios
Productores Agroexportatores del Peru, Asocolflores, Assured Food Standards, Assured Produce,
Bakker Beheer Barendrecht bv, Bamex, Blue Skies, Blue Whale, Bonita Pacific Fruit Company N.V.,
Bord Bia Irish Food Board, Brava, British Ornamental Plant Producers, Butters Group, CAFI Camara
Argentina de Fruticultores Integrados, Castlerock Vineyards, Centro Servizi Ortofrutticoli (CSO), Chilean
Fresh Fruit Association (ASOEX), Chilean Pork Producers Association (ASPROCER), Chilean Poultry
Producers Association (APA), Citronas, CMH - Le Centre Maraicher de Hesbaye, CNIPT, COATO,
Coop. Terremerse s.c.r.l., Cooperatie Fruitmasters Groep, Coöperatieve Tuinbouwveiling "Zaltbommel
en Omstreken", Copefruit, Danske Slagterier, Del Monte Fresh Produce Company North America Inc.,
Delassus Casablanca Morocco S.A., Di Donna Trade, Direct Fruit Marketing, Dombegyhazi EURO
TESZ Kft., DPA - Dutch Produce Association, Driscol s Strawberry Associates, Enza Ltd. New Zealand,
Erzeugergroßmarkt Langfoerden-Oldenburg eG, European Egg Consortium GmbH - EEC, EXPOFRUT
S.A., Fachgruppe Obstbau, Farm Frites International, Fepex, Findus Sverige AB, Fjord Seafood,
Flamingo Holdings, Flower Label Programm e.V., Fresh Produce Exporters Association Of Kenya -
FPEAK, Fruit South Africa, Fruta del Pacifico, Fundacion para el Desarrol o Fruticola - FDF, Futura
Kobenhavn A/S, Fyffes Group Ltd., GPA Morocco, Greenpartners, Groexport, HEIA Horticulture Export
Improvement Assoication, Heiploeg BV, Hil crest (UK) Ltd, Hoche International, Horticulture NZ,
Hungarian Fruit & Vegetables Interprof. Org., INAC (Instituto Nacional de Carnes), Indu Farm, Jules
Val ey Agrobusiness, Katsiamakas S.A., Kenya Flower Council, KG Fruits Ltd, Korteweg b.v. -
Swifterbant, Lamb Weston/Meijer V.O.F., Lava, Les Domaines, Loire Export, Lomanoryas, LTO-
Netherlands, Magrabi Agriculture, Marine Harvest, Marshal Bros., McCain Potatoes and Supply
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en
EUROPE, Mechelse Veilingen cvba, Mehadrin Tnuport Export, Meneba, Modern Agriculture Co. Pico,
MPS Milieu Programma Sierteelt, Oceanic Fruits Shipping & Trading GmbH & Co.KG, OPST - Obst
Partner Steiermark, Orchard Fruit Co. S.L., Pan Fish ASA, Patagonian Fruits Trade S.A., Paul Reinhart
AG, Pfälzische Früh-, Speise und Veredlungskartoffel- Erzeugergemeinschaft, Pfalzmarkt für Obst u.
Gemüse eG, Pipfruit Growers, Pomanjou International, Potato Masters, Primland sas, Prince de
Bretagne, Productschap Tuinbouw, PVE, Reo Veiling, Rheinische Erzeugungsgemeinschaft Kartoffeln
(REKA), Rivera Flor, Rucquoy Freres n.v., Savanna Plants Kenya Limited, Scottish Salmon Producers
Organisation Ltd, Seachil Ltd, Section Nationale Pomme, SHAFFE, Sife Spa, T. van Noort,
T.E.PERAKAKIS AND CO (OSCAR ART), Telerscoöperatie FresQ u.a., telerscoperatie BGB ua, The
Greenery, Uniban - Union de Bananeros de Urab, Univeg, Utz Kapeh Foundation, ValNantais, V.B.T.,
Veiling Borgloon C.V., Veiling Hoogstraten, Vers Direct Nederland BV, VI.P - Verband der Vinschgauer
Gen. für Obst und Gemüse, Vion Food Group, VLAM BMO, VOG - Verband der Südtiroler
Obstgenossenschaften, Windwards Bananas, ZESPRI Group Limited, ZON Services
Membres associés
ABCERT GmbH, AENOR, Agrar-Control GmbH, Agri Food Monitor, AgriQuality, Agro Quality Support
BV, Agro Safe, AgroFair Assistance & Development Foundation, Agron SA, agroVet Lebens- und
Umweltqualität Sicherungs GmbH, American Council for Food Safety, ANSIAD (Antalya Sanayici ve
Isadamlari Dernegi), APPLUS NORCONTROL, S.L.U., Arbeitsgemeinschaft Deutscher Rinderzüchter
e.V., BASF-Aktiengesellschaft, Bayer CropScience AG, BCS Öko-Garantie GmbH, Bureau Veritas
London, Certis Europe BV, CMi Certification, cokos koster consulting, Control Union Certifications B.V.
(former Skal International), CORPORACION COLOMBIA INTERNACIONAL (CCI), COTECNA
GENEVA, Czech Society for Quality, Danish Agricultural Advisory Service, Davis Fresh Technologies,
Degussa AG, Det Norske Veritas Italy, DKG Group Ltd., DQS GmbH, DuPont, ECA CERT Certificacion
SA, Ecorecycling, ECPA, Efsis Ltd., Elanco Animal Health, ETKO, EUROCERT European Inspection
and Certification, Evidencia Data Loggers, Fama, FEDIS, Fundacion argenINTA, Fundacion Chile,
Geomar International Inc., Grodan Group, Groeinet Informatiesystemen BV, ICONTEC, Inspectorate de
Argentina S.A., Instituto Agrotecnologia, Instituto Genesis, Intact, Integra bvba, Inter Alia Consulting,
INTERNATIONAL QUALITY SYSTEM ltd., Intervet International, IQC- International Quality Certification,
IRAM-Instituto Argentino de Normalizacion y Certificacion, Janssen Pharmaceutica, Japan Good
Agricultural Initiative (JGAI), Jerusalem Botanical Gardens, KAS Certification Ltd, Kemira Specialty Crop
Care B.V., KIRVAS S.A., Kvalitessystem i landbruket (KSL), LABORATOIRES ACI, Laboratorio Quimico
Microbiologico, Laboratorios Agriquem, Lacon - Privatinstitut für Qualitätssicher. und Zert, LATU
Sistemas S.A., LGAI Technological Center S.A., LRF Konsult, mais Mitteldt. Agentur f.
Informationsservice
Marketinggesellschaft niedersächsischen Ernährungswirtschaft e. V., Mexico Calidad Suprema A.C., Microbioticos Analises Laboratoriais, S/C. Ltda., Ministry of Food and Agriculture Ghana, MOODY Certification France, Moody Intern. Certification, Muddy Boots Software Ltd., NAK Agro B.V., National Britannia Certification Ltd, NCS International Pty Ltd, Northern Great Plains Inc., NOVACERT, Organización Internacional Agropecuaria S.A., Perishable Products Exports Control Board (PPECB), Phosyn, PigCHAMP Pro Europa S.A., PNG Ltd, Pokon Chrysal, ProCert Safety AG, PROGIS Software AG, Q-Point, QA Plus Asia-Pacific, QAL GmbH, Qualinova AG, QUALISUD, QuaSi, Rainforest Al iance, Reichhardt GmbH Steuerungstechnik, Rohm and Haas, Rudolf Wild GmbH, Satcon System, SATIVA Desenvolvimento Rural Lda, Sci-Qual International Pty Ltd, SCS de Mexico, SGE - Sistemas de Gestion Empresarial SGE, SGS BELGIUM NV, SGS Netherlands B.V., Sigil Kvalitetssystem, SOL-IT, Syngenta Crop Protection AG, The Real IPM Company, TMMOB Ziraat Mühendisleri ODASI, TUEV SÜD Management Service GmbH, UD Umwelt-Dienste GmbH, Valagro, Vistoverde, YARA International ASA. Responsable technique de GLOBALGAP (EUREPGAP) : Dr Elmé Coetzer, GLOBALGAP (EUREPGAP). Pour de plus amples informations, vous pouvez la contacter à coetzer@globalgap.org. Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en TABLE DES MATIÈRES
Ie PARTIE INFORMATIONS GÉNÉRALES
1 DOCUMENTS DE REFERENCE GLOBALGAP (EUREPGAP) . 7
1.1 LES MODALITES GENERALES . 7
1.2 POINTS DE CONTROLE ET CRITERES DE CONFORMITE . 8
1.3 CHECK-LISTS . 8
1.4 AUTRES . 8
2 ATTRIBUTIONS DE GLOBALGAP (EUREPGAP) . 9
3 INTRODUCTION . 9
3.1 GLOBALGAP (EUREPGAP), QU'EST-CE QUE C'EST ?. 9
3.2 ADHESION . 10
4 REGLES GENERALES . 12
4.1 PRESENTATION DE LA NOUVELLE VERSION . 12
4.2 AUTRES LANGUES . 13
4.3 COMMUNICATIONS OFFICIELLES DES MISES A JOUR . 13
4.4 CANDIDATS . 13
4.5 ORGANISMES DE CERTIFICATION . 16
4.6 MANDATAIRES . 16
4.7 GROUPES DE TRAVAIL TECHNIQUES NATIONAUX . 17
4.8 INSCRIPTION . 17
4.9 PROCEDURE DE CERTIFICATION . 19
4.10 CONSERVATION DE LA CERTIFICATION GLOBALGAP (EUREPGAP) . 29
5 OPTIONS DE CERTIFICATION . 29
5.1 OPTION 1 . 29
5.2 OPTION 2 . 30
5.3 OPTIONS 3 ET 4 . 32
6 NON-CONFORMITES GLOBALES ET SANCTIONS . 33
6.1 TYPES D'NON-CONFORMITES GLOBALES . 33
6.2 TYPES DE SANCTIONS . 34
6.3 NOTIFICATION ET APPELS . 36
7 FORMATION. 37
7.1 ATELIERS FORMATION DU FORMATEUR . 37
8 ABREVIATIONS ET DOCUMENTS DE REFERENCE . 37
8.1 ABREVIATIONS . 37
8.2 DOCUMENTS DE REFERENCE . 38
9 ANNEXE I.1 REGLES D'UTILISATION DE LA MARQUE ET DU LOGO GLOBALGAP
(EUREPGAP) . 39

9.1 MARQUE GLOBALGAP (EUREPGAP) . 39
9.2 LOGO GLOBALGAP (EUREPGAP) . 39
9.3 NUMERO DE CLIENT GLOBALGAP (EUREPGAP) . 40
9.4 NUMERO D'INSCRIPTION . 40
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE GLOBALGAP (EUREPGAP)
Ce document explique la structure de la certification au système raisonné de culture et d'élevage GLOBALGAP (EUREPGAP), ainsi que les procédures à suivre afin d'obtenir et de conserver la certification. Il précise les obligations et les droits du secrétariat GLOBALGAP (EUREPGAP), des organismes de certification et des producteurs candidats à la certification. Le champ d'application du système raisonné de culture et d'élevage est subdivisé en différents
modules et couvre la production destinée à la consommation humaine de produits issus de l'agriculture,
de l'aquaculture et de l'élevage. Il couvre également la production sûre de Fleurs et Plantes d'Ornement
(dans un sous-champ d'application qui fait partie du champ d'application des Cultures). Voir au point
4.9.1 les définitions du champ d'application et du sous-champ d'application.
GLOBALGAP (EUREPGAP) est un ensemble de documents de référence, qui englobe les modalités
générales (le présent document), les Points de Contrôle et Critères de Conformité GLOBALGAP
(EUREPGAP) et les check-lists GLOBALGAP (EUREPGAP).
Cette version des Modalités Générales Système raisonné de culture et d'élevage GLOBALGAP
(EUREPGAP) V3-March07 entre en vigueur le 1er mars 2007 (voir le point 4.1 pour toute information sur
la période de transition).
1.1 Les Modalités Générales
Le document relatif aux modalités générales décrit les démarches et considérations de base
nécessaires pour que le producteur demandeur obtienne et conserve la certification EUREPGAP, ainsi
que le rôle et les relations entre les producteurs, EUREPGAP et les OC.
Le document se divise en cinq parties différentes :
Ie PARTIE: INFORMATIONS GÉNÉRALES
IIe PARTIE: RÈGLES RELATIVES AUX ORGANISMES DE CERTIFICATION
IIIe PARTIE: CERTIFICATION DES GROUPEMENTS DE PRODUCTEURS (OPTION 2)
IVe PARTIE: ANALYSE COMPARATIVE (OPTIONS 3 ET 4)
Ve PARTIE: RÈGLES RELATIVES À LA FORMATION

La Ie Partie, Informations Générales, qui constitue le document de base, contient des informations
importantes pour toutes les parties concernées par EUREPGAP, car elle explique ce qu'est
GLOBALGAP (EUREPGAP), décrit le processus de certification, les règles de certification, la formation,
etc. Il est recommandé aux producteurs de prendre connaissance de cette partie.
La IIe Partie, Règles Relatives aux Organismes de Certification, contient des informations
importantes pour les Organismes de Certification (OC) (ainsi que des directives sur les modalités de
contrôle d'un groupement de producteurs) et pour les organismes d'accréditation (OA).

La IIIe Partie, Certification des Groupements de Producteurs, explique ce qu'est un groupement de
producteurs et comment il doit fonctionner. Ces informations sont donc importantes pour tous les
groupements de producteurs, OC et OA.
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en
La IVe Partie, Analyse Comparative, explique la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) pour les
systèmes qui ont obtenu l'équivalence à GLOBALGAP (EUREPGAP) sur le plan technique. Toutes les
parties concernées par l'évaluation comparative et les producteurs d'un Programme Reconnu
Équivalent
, ainsi que tous les OC et OA doivent avoir une bonne connaissance de cette partie.
La Ve Partie, Règles Relatives à la Formation, est importante pour tous les membres qui
envisageraient de devenir des Formateurs Approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP), ou pour les
formateurs déjà approuvés puisqu'el e décrit les conditions, l'application, et l'approbation des formateurs.
Pour connaître les définitions des termes utilisés dans les Modalités Générales et les Points de Contrôle
et la Conformité, veuil ez vous référer à l'annexe I.1
1.2 Points de Contrôle et Critères de Conformité
Ce document contient tous les Points de Contrôle et Critères de Conformité (PCCC) qui doivent être
respectés par le producteur/groupement et qui font l'objet d'un contrôle destiné à vérifier leur conformité.
Ce document est divisé en modules, qui énumèrent pour chaque champ d'application et sous-champ
d'application les points de contrôle, les critères de conformité et le niveau de conformité exigé pour
chaque point. Ces niveaux sont les suivants : exigence majeure, exigence mineure ou recommandation.
1.3 Check-lists
Les check-lists reproduisent les Points de Contrôle des PCCC, et se composent donc également de
sections modulaires (appelées « modules »). Il existe trois types de check-list chez GLOBALGAP
(EUREPGAP) :
a) La check-list utilisée pour le contrôle des producteurs, qui contient tous les points de contrôle et qui
doit être utilisée pendant le contrôle par les OC. La check-list peut également être utilisée par le producteur/groupement lors de la réalisation des auto-évaluations. b) La check-list QMS utilisée pour contrôler les systèmes de gestion de la qualité des groupements de producteurs, qui comprend toutes les conditions spécifiées dans la IIIe Partie – Certification des Groupements, doit être utilisée lors des audits par l'OC. Le groupement de producteurs peut également se servir de cette check-list lorsqu'il réalise des audits internes de systèmes de gestion de la qualité. c) La check-list d'évaluation comparative (benchmarking) croisée (BMCL) ou la check-list modifiée approuvée (AMC) utilisée par les propriétaires d'un système candidats à l'évaluation comparative d'après GLOBALGAP (EUREPGAP) pour obtenir une équivalence (voir les Modalités Générales GLOBALGAP (EUREPGAP) IVe PARTIE Évaluation Comparative (Options 3 et 4). 1.4 Autres
En complément de ces documents de référence, des directives destinées à faciliter l'interprétation
générale et l'application des points de contrôle et des directives relatives aux différences géographiques
et culturel es spécifiques peuvent être approuvées et publiées par le Comité Sectoriel (CS) concerné,
avec l'appui des Groupes de Travail Techniques Nationaux reconnus par GLOBALGAP (EUREPGAP)
(voir point 4.7). Des règles concernant la transition et l'exécution seront fixées dans les directives, et
l'application est obligatoire pour tous les OC et producteurs dont l'activité se situe dans le champ
d'application bien défini de la directive. Si nécessaire, les CS aménageront des interprétations
communes aux directives d'interprétation nationales afin de développer une directive globale.
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Tous les documents de référence, ainsi que les documents directifs supplémentaires, peuvent être consultés librement sur le site Web de GLOBALGAP (EUREPGAP) (www.globalgap.org). 2 ATTRIBUTIONS DE GLOBALGAP (EUREPGAP)

« Le partenariat international pour une agriculture fiable et durable »
Pour répondre aux préoccupations des consommateurs en matière de sécurité alimentaire, de protection de l'environnement, de santé, sécurité et protection sociale des ouvriers et de bien-être des animaux. Ceci en : (i) encourageant la mise en place de systèmes de production agricole sûrs, économiquement viables, qui favorisent une utilisation minimale d'intrants agrochimiques et médicamenteux, en Europe et au niveau mondial. développant un cadre de Bonnes Pratiques Agricoles (G.A.P.) pour l'évaluation comparative des systèmes de production et référentiels existants (traçabilité incluse). fournissant un service de conseil pour l'amélioration constante, le développement et la compréhension des meil eures pratiques. établissant un cadre unique et reconnu pour une vérification indépendante. communiquant et échangeant ouvertement avec les consommateurs et les partenaires clefs, y compris les producteurs, exportateurs et importateurs. 3 INTRODUCTION
3.1 GLOBALGAP (EUREPGAP), qu'est-ce que c'est ?

(i)
GLOBALGAP (EUREPGAP) est un organisme du secteur privé qui détermine des référentiels volontaires pour la certification de produits agricoles (aquaculture comprise) dans le monde entier. GLOBALGAP (EUREPGAP) est un programme mondial et un référentiel de bonnes pratiques agricoles (GAP), géré par le secrétariat GLOBALGAP (EUREPGAP). FoodPLUS Gmbh, organisation sans but lucratif détenue et gérée par la profession, représente juridiquement le secrétariat GLOBALGAP (EUREPGAP), GLOBALGAP (EUREPGAP) est un partenariat égal de producteurs agricoles et de détail ants qui veulent établir des référentiels et procédures de certification pour de bonnes pratiques agricoles (GAP). GLOBALGAP (EUREPGAP) fournit les référentiels et le cadre régissant la certification indépendante et reconnue des processus de production agricole par un organisme tiers sur la base de la norme EN45011 ou du guide ISO/IEC 65. (La certification du processus de production – culture, élevage, ou production - de produits certifiés garantit que seuls sont certifiés les Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 10 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en produits qui atteignent un certain niveau de conformité aux bonnes pratiques agricoles spécifiées dans les documents de référence GLOBALGAP (EUREPGAP).) Le référentiel Système Raisonné de Culture et d'Élevage GLOBALGAP (EUREPGAP) est un référentiel « pre-farm gate » qui couvre l'ensemble du processus de production agricole du produit certifié avant la plantation (points de contrôle au niveau de la semence ou du jeune plant) ou à partir du moment où l'animal entre dans le processus de production jusqu'au produit final non élaboré (la transformation, la fabrication ou l'abattage ne sont pas concernés). L'objectif de la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) est de faire partie du processus de vérification des bonnes pratiques tout au long de l'ensemble de la chaîne de production. (vi ) GLOBALGAP (EUREPGAP) est un instrument interentreprise et n'est donc pas directement visible pour le consommateur final. (vi i) Le logo et la marque GLOBALGAP (EUREPGAP) ont une utilisation limitée. Voir l'annexe I.1 sur les règles d'utilisation de la marque et du logo GLOBALGAP (EUREPGAP). La participation est volontaire et basée sur des critères objectifs. GLOBALGAP (EUREPGAP) n'est discriminatoire ni envers les organismes de certification ni envers les agriculteurs. 3.2 Adhésion
L'adhésion à GLOBALGAP (EUREPGAP) est volontaire et indépendante de toute certification (pour les producteurs) ou approbation en tant qu'organisme de certification approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP). GLOBALGAP (EUREPGAP) est un système ouvert, auquel tout producteur peut prétendre adhérer et recevoir la certification s'il se conforme aux critères objectifs qui ont été fixés. Les membres s'engagent par ail eurs à participer activement à l'amélioration de GLOBALGAP (EUREPGAP) en tant que partenaires. Les membres bénéficient également d'avantages supplémentaires. Avantages pour les membres
Droit de participer et de contribuer aux divers Comités et aux Groupes de Travail Techniques Nationaux Réductions pour les séminaires, ateliers et brochures GLOBALGAP (EUREPGAP) Publication des logos et des noms des organisations membres dans les publications de GLOBALGAP (EUREPGAP) Lien Internet de la page Web de GLOBALGAP (EUREPGAP) vers les sites Web des entreprises Invitation aux réunions spéciales de GLOBALGAP (EUREPGAP) Contribution à l'amélioration technique constante des référentiels GLOBALGAP (EUREPGAP) Informations de première main sur les évolutions dans le secteur. Les groupements de producteurs peuvent prétendre à une réduction égale en quantité aux frais d'inscription pour les producteurs de l'Option 2 payés lors de l'année civile précédente par le groupement de producteurs, à concurrence de la cotisation annuelle totale. Formules d'adhésion
Adhésion des détaillants
Les détail ants et les entreprises de service alimentaire qui souhaitent soutenir et développer les référentiels GLOBALGAP (EUREPGAP). Les membres peuvent être nommés et élus au sein du conseil d'administration ou des Comités Sectoriels. Adhésion des producteurs
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 11 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Les producteurs (pour les champs d'application Cultures, Élevage de Bétail et/ou Aquaculture) qui préfèrent s'impliquer dans GLOBALGAP (EUREPGAP) plutôt que recevoir la certification. Les membres peuvent être nommés et élus au sein du conseil d'administration ou des Comités Sectoriels. Adhésion des associés
Les Organismes de Certification, Bureaux de Conseil, Fabricants de Produits Phytosanitaires ou d'Engrais, Universités, etc. et leurs associations. Les membres peuvent être nommés et élus au sein de la Commission des Organismes de Certification. NOTE : Les tarifs applicables et les formulaires de demande sont disponibles sur le site www.globalgap.org La gestion (voir le schéma 3.2.3) est effectuée par le conseil d'administration d' GLOBALGAP, élu par les membres détail ants et fournisseurs et présidé par un Président indépendant. Le conseil d'administration décide des objectifs et du plan d'activité à court et à long terme de l'organisation. Schéma 3.2.3 Gestion de GLOBALGAP. Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 12 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Des Comités Sectoriels (CS), également élus par les membres détail ants et fournisseurs, sont établis pour les différents sous-champs d'application du référentiel Système Raisonné de Culture et d'Élevage. Ces Comités Sectoriels travail ent principalement sur l'aspect technique du référentiel, et, avec la contribution de la Commission des Organismes de Certification, développent et améliorent les Points de Contrôle et les Critères de Conformité. Les membres de la Commission des Organismes de Certification (COC) sont élus par leurs pairs (des organismes de certification qui sont membres de GLOBALGAP (EUREPGAP)). Le rôle principal de la COC est d'harmoniser l'interprétation des critères de conformité fixés par les CS. (Tous les comités sont élus pour une période de trois ans et la liste des Attributions pour chaque comité est disponible sur le site Web de GLOBALGAP.) La Direction du secrétariat GLOBALGAP, son directeur général, représente GLOBALGAP (EUREPGAP) devant le conseil d'administration. 4 RÈGLES GÉNÉRALES
4.1 Introduction de la nouvelle version
Ce document de référence (Modalités Générales GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné de
Culture et d'Élevage V3.0-March07 Parties I à V) et les Points de Contrôle et Critères de Conformité
GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné de Culture et d'Élevage V3.0-March07 et la Check-list
GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné de Culture et d'Élevage V3.0-March07 ainsi que tous
les autres documents publiés par GLOBALGAP (EUREPGAP) à titre de référence et en rapport avec
cette version, entrent en vigueur le 1er mars 2007.
Des certificats peuvent encore être délivrés sur la base des documents de référence (Modalités
Générales et Points de Contrôle et Critères de Conformité afférents) mentionnés ci-dessous jusqu'au
31 décembre 2007
, avec le 30 décembre 2008 comme date de validité ultime possible.
Pendant la période de transition du changement de nom d'EUREPGAP à GLOBALGAP jusqu'au 31
décembre 2008, tous les utilisateurs du Logo et de la Marque (producteurs, OC, membres), ne devront
utiliser la marque GLOBALGAP qu'en l'associant à la marque EUREPGAP, mais pourront continuer à
utiliser la marque EUREPGAP exclusivement. Exemple d'utilisation conjointe : GLOBALGAP
(EUREPGAP). Tout changement à cette règle sera notifié bien avant son entrée en vigueur.
(i)
Documents de référence GLOBALGAP (EUREPGAP) Fruits et Légumes V2.1-Oct04 Documents de référence GLOBALGAP (EUREPGAP) Café V1.0-Sept04 (i i) Documents de référence GLOBALGAP (EUREPGAP) Thé V1.0-March06 (iv) Documents de référence GLOBALGAP (EUREPGAP) Fleurs et Plantes d'Ornement V1.1-Jan04 (v) Documents de référence GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné de Culture et d'Élevage V2.0- March05 (vi) Documents de référence GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné d'Aquaculture V2.1-June05 Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 13 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en NOTE 1 : Un contrat de service signé entre un producteur et un Organisme de certification, avec une validité au-delà de décembre 2007, ne dispense pas un producteur d'être contrôlé sur la base de la nouvel e version (V3.0-Mar07) à partir du 1er janvier 2008. NOTE 2 : Bien que les certificats pour les Bovins et les Ovins puissent être prolongés à 18 mois, la date de validité ultime pour des certificats délivrés sous la version V2.0-March05 est le 30 décembre 2008. 4.2 Autres Langues
La version en langue anglaise de ce document et des autres documents GLOBALGAP (EUREPGAP) constitue la version originale. Des documents GLOBALGAP (EUREPGAP) seront traduits en d'autres langues et publiés sur le site Web de GLOBALGAP (EUREPGAP). Une fois publiés, seuls devront être utilisés pour la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) les documents officiels GLOBALGAP (EUREPGAP) dans la langue respective. Les documents traduits seront identifiés comme référence après une révision approfondie de la traduction. Tant que les traductions ne possèderont pas le statut de document de référence, la phrase « En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais » devra être mentionnée sur chaque page des documents traduits, dans la langue respective. Les organismes de certification pourront sol iciter et obtenir une accréditation dans d'autres langues uniquement sur la base de documents de référence qui auront été reconnus en tant que tels selon la procédure définie ci-dessus. 4.3 Communications officielles des mises à jour
À interval es réguliers, si nécessaire, GLOBALGAP (EUREPGAP) publiera des mises à jour de versions de ce document des Modalités Générales ou de ses annexes. Toutes les modifications seront indiquées dans la « Liste des Mises à Jour des Versions » au verso du document modifié. Le nom de la version fera mention de la date de publication et la « Liste des Mises à Jour des Versions » indiquera la date à laquel e le nouveau document entrera en vigueur. - Pour toute précision concernant les modifications, veuil ez contacter le Secrétariat GLOBALGAP afin de vous procurer le document Historique. - Lorsque les changements n'influent pas sur l'accréditation du référentiel, la version conservera la référence "3.0" et la mise à jour de la version devra être indiquée de la manière suivante : "3.-x" (ex : "3.0-1"). - Lorsque les changements influent sur l'accréditation du référentiel, le nom de la version sera modifié de la manière suivante : "3.x" (ex : "3.1").
Les mises à jour seront transmises à l'ensemble des OC approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP)
sous forme de communications officiel es. El es feront partie intégrante du document de référence et
devront, par conséquent, être respectées. Il incombe aux OC d'informer leurs clients de ces mises à
jour.
4.4 Candidats
Tout producteur* de produits agricoles de base couverts par le référentiel Système Raisonné de
Culture et d'Élevage peut se porter candidat à la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) par
l'intermédiaire d'un organisme de certification approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP).
* Dans ce document, le terme « producteur » se rapporte aussi bien à des producteurs individuels qu'à
des groupements de producteurs.

Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 14 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Pour la certification GLOBALGAP (EUREPGAP), le terme « producteur » est défini de la manière suivante : Une personne (individu) ou une entreprise (groupe d'individus ou de producteurs) représentant la production des produits, en rapport avec le champ d'application (Cultures, Élevage de Bétail ou Aquaculture), qui détient la responsabilité légale des produits vendus par cette entreprise agricole. Droits des producteurs
L'OC et le candidat conviendront des conditions applicables au service de notification : entre autres, l'OC s'engage à confirmer la réception de la demande officiel e d'inscription dans un délai de 14 jours après réception par l'OC du numéro de client unique GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) de la base de données GLOBALGAP (se référer au point 4.8), et à confirmer la certification dans un délai de 14 jours après correction de toutes les non-conformités globales en suspens. La durée initiale du contrat de service entre l'OC et le producteur peut al er jusqu'à 3 ans, avec possibilité de renouvel ement ou de prolongation pour des périodes al ant jusqu'à 3 ans. Toute réclamation ou tout appel à l'égard des OC sera traité(e) conformément à la procédure de l'OC relative au traitement des réclamations et des appels que chaque OC est tenu de détenir et de communiquer à ses clients. Dans le cas où la réponse de l'OC ne serait pas satisfaisante, la réclamation pourra être adressée au secrétariat GLOBALGAP en utilisant l'Extranet de réclamation GLOBALGAP disponible sur le site Web d' GLOBALGAP (www.globalgap.org) Un producteur peut se porter candidat à différentes options de certification (voir le point 5.
concernant l'explication des Options)
dans le même sous-champ d'application, mais ne
peut pas se porter candidat à différentes options pour le même produit (voir l'annexe I.2
concernant la liste des produits dans le contexte de GLOBALGAP (EUREPGAP)).
Exemples Possible : Inscrire des pommes sous l'Option 1 et des cerises sous l'Option 2.
Possible : Inscrire des bovins sous l'Option 1 et des ovins sous l'Option 4. Possible : Inscrire des bananes sous l'Option 2 et des bovins sous l'Option 1. Possible : Inscrire des melons sous une Option 2 et des pêches sous une autre Option 2 Possible : Inscrire des pommes sous l'Option 2 et des concombres sous l'Option 3. Possible : Inscrire des pommes sous l'Option 1 et des concombres sous l'Option 1 Impossible : Inscrire du saumon sous les deux Options 1 et 3. Impossible : Inscrire des citrons sous les deux Options 1 et 4. Un producteur peut changer d'OC pour un autre OC, (sauf si une sanction de la part d'un OC est en cours, voir le point 6.2) soit volontairement, soit si l'OC, jusque là approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP), devait, pour quelque raison que ce soit, perdre son statut (en raison de sanctions, faillite, ou autres). (vi) Un producteur peut demander à tout moment l'annulation du contrat qui le lie à un OC (sauf si une sanction de la part d'un OC est en cours, voir le point 6.2), et est tenu de le faire lorsqu'il change d'OC. Ceci ne dispense pas le producteur de payer les frais d'inscription et les autres frais applicables dus à l'OC « émetteur ». (vi ) Un producteur peut se porter candidat auprès d'un OC pour la certification d'un produit, et auprès d'un autre OC pour un autre produit, dans les circonstances suivantes : a) Si le producteur demande la certification pour plusieurs produits sous plusieurs options (voir explication au point (iv) ci-dessus) ou Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 15 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en b) Si le producteur participe à plusieurs groupements de producteurs certifiés ; (par exemple pour des bovins dans un groupement de producteurs et pour des volailles dans un autre groupement auprès d'un autre OC) ou c) Si le producteur demande la certification croisée de plusieurs champs d'application et/ou sous-champs d'application (par exemple pour le champ d'application Cultures (bananes) et le champ d'application Élevage de Bétail (bovins) ou dans le sous-champ d'application – champ d'application Fruits et Légumes (pommes et concombres) ou champ d'application Cultures - Fruits et Légumes et Grandes Cultures). Voir le point 4.4.2.vi concernant les obligations des producteurs dans ce cas. (vi i) Un producteur/groupement de producteurs peut demander volontairement auprès de(s) (l')OC respectif(s) une suspension d'un, plusieurs ou tous les produits couverts par le certificat (sauf si une sanction de la part d'un OC est en cours, voir le point 6.2). Ceci peut arriver si le producteur éprouve des difficultés à se conformer au référentiel et a besoin de temps pour remédier à un quelconque défaut de conformité. Cette suspension ne retardera pas la date de renouvel ement, et ne dispensera pas non plus le producteur de payer les frais d'inscription et les autres frais applicables. Le statut du producteur deviendra « une suspension partiel e autodéclarée » au niveau du produit. Confidentialité : GLOBALGAP (EUREPGAP) et les OC approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) respecteront la confidentialité (sauf dans le cas où ce serait contraire à la loi) de toute information relative au producteur, y compris des détails des produits et des processus, des rapports d'évaluation et de la documentation associée. Aucune information ne sera divulguée à des tiers sans le consentement écrit préalable du producteur, sauf mention contraire dans le présent document Modalités Générales. Obligations des producteurs
Le détenteur d'un certificat (producteur individuel sous l'Option 1 ou groupement de producteurs sous l'Option 2) est responsable de la conformité des produits certifiés aux Points de Contrôle et Critères de Conformité et aux Modalités Générales GLOBALGAP (EUREPGAP) dans le cadre des champs d'application du certificat. En vue d'obtenir la certification GLOBALGAP (EUREPGAP), les producteurs doivent dans un premier temps s'inscrire auprès d'un OC approuvé (ou son mandataire, voir le point 4.6). La procédure d'inscription doit être achevée avant que l'OC ne réalise le premier contrôle/audit. Les producteurs qui sont sanctionnés par un OC responsable ne peuvent pas changer d'OC tant que celui-ci (l'OC « « émetteur ») n'a pas remédié à la non-conformité globale correspondante, ou tant que la période de pénalisation n'est pas terminée. Les producteurs ne peuvent changer d'OC qu'après avoir reçu de l'OC « émetteur » une confirmation de « suppression ». Tout producteur inscrit qui change d'OC, ou qui se porte candidat auprès d'un nouvel OC pour la certification d'un produit différent, doit communiquer son numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP) unique (GCN) qui lui a été accordé par GLOBALGAP (EUREPGAP), à l'OC auprès duquel il soumet sa candidature. Quand un producteur fait appel aux services de différents OC comme spécifié au point
4.4.1.vii, le producteur doit
a) Lors de l'inscription, faire une demande auprès du secrétariat GLOBALGAP pour
approbation par l'intermédiaire de l'OC. Cette demande sera traitée de manière exceptionnel e et le secrétariat GLOBALGAP donnera son autorisation en se basant sur une justification valable. b) Accepter par écrit d'informer les OC compétents si un des OC a émis une sanction (avec tous les détails de la sanction, c.-à-d. non-conformité globale, délai à respecter pour toute mesure corrective, etc.) et aussi de permettre la libre communication entre Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 16 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en les OC en ce qui concerne le champ d'application et les détails des mesures à prendre, le cas échéant, au sein des OC. c) Accepter par écrit de permettre à GLOBALGAP (EUREPGAP) de partager les informations sur des non-conformités globales et les sanctions entre les OC compétents. d) Charger un OC de percevoir les frais d'inscription ou de confier ce rôle à un mandataire choisi (voir le point 4.6). L'OC doit accepter cette responsabilité dans la base de données. (vi ) Les producteurs inscrits sont chargés de communiquer les mises à jour de données aux OC conformément aux procédures internes de chaque OC, comme par exemple les remodelages des exploitations ou des surfaces cultivées et l'intégration/la radiation de membres au sein d'un groupement de producteurs. (vi i) Les producteurs doivent s'engager à respecter les conditions spécifiées dans les Modalités Générales, y compris cel es relatives au paiement des frais d'inscription indiqués par GLOBALGAP (EUREPGAP), et à signer une déclaration d'engagement fournie par l'OC. Les producteurs candidats à GLOBALGAP (EUREPGAP) doivent spécifier, lors de
l'inscription, tous les sites et surfaces où le produit pour lequel ils demandent la
certification est cultivé/produit ou transporté sous leur responsabilité.
4.5 Organismes de certification
Organismes de certification approuvés
Les OC approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) sont accrédités par un Organisme d'Accréditation (OA) pour la norme EN 45011 ou le guide ISO/IEC 65 portant sur le(s) champ(s) d'application concerné(s) ou le(s) champ(s) d'application du programme reconnu équivalent concerné. Les OC approuvés doivent respecter les règles de GLOBALGAP (EUREPGAP) et avoir signé un accord de certification et de licence avec GLOBALGAP. Les informations sur le statut des OC (approuvé ou provisoirement approuvé) sont disponibles sur le site Web d' GLOBALGAP et il est vivement conseil é aux producteurs de vérifier que l'OC choisi figure sur le site Web. Chaque OC établit sa propre structure tarifaire et expliquera cette dernière à ses clients potentiels. Pour plus d'informations sur les exigences applicables aux OC approuvés et sur les qualifications des auditeurs et contrôleurs, veuil ez consulter les Modalités Générales IIe Partie : Règles Applicables aux Organismes de Certification. Pour plus d'informations à l'intention des OC qui souhaiteraient obtenir l'approbation pour le contrôle des programmes reconnus équivalents, se référer aux Modalités Générales IVe Partie Benchmarking – Évaluation Comparative (Options 3 et 4). 4.6 Mandataires
Mandataires approuvés
Les mandataires approuvés par GLOBALGAP sont des organisations (par exemple des OC, organisations de groupements de producteurs, propriétaires de référentiels, conseillers, etc.) qui ont signé un accord de licence avec GLOBALGAP et obtenu des producteurs le droit de Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 17 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en télécharger et/ou d'enregistrer les activités de ces producteurs dans la base de données de GLOBALGAP (EUREPGAP). Ce service inclut une première inscription et des modifications éventuel es ainsi que la création de liens dans la base de données. Ces droits doivent être accordés par écrit au Mandataire Approuvé par le producteur ou toute autre entité juridique dans le système GLOBALGAP (EUREPGAP). Fonctions des mandataires
Les Mandataires approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) sont, par défaut, l'OC pour un producteur individuel, ou l'organisation de groupements pour un producteur membre d'un groupement de producteurs. Toute autre organisation peut soumettre sa candidature au secrétariat GLOBALGAP et signer un accord en vue de remplir les fonctions de mandataire. El e peut se voir confier les droits et fonctions de mandataire, qui lui seront transférés par l'OC lorsque le producteur est déjà inscrit auprès de l'OC et donne son consentement écrit au transfert. Le mandataire est également responsable auprès de GLOBALGAP de la mise à jour en temps et en heure des données relatives à l'inscription des producteurs concernés et de la perception des frais d'inscription de ces producteurs à GLOBALGAP (EUREPGAP). 4.7 Groupes de travail techniques nationaux
GLOBALGAP s'efforce d'obtenir la contribution compétente d'experts nationaux dans leur propre langue
aussi bien en ce qui concerne l'interprétation que les conditions juridiques et structurelles spécifiques
dans les différents secteurs couverts par GLOBALGAP (EUREPGAP). Dans ce sens, la création de
Groupes de Travail Techniques Nationaux GLOBALGAP (EUREPGAP) (NTWG) est un pas en avant
important. Toutes directives d'interprétation mises au point par un NTWG seront soumises à
l'approbation du Comité Sectoriel avant de devenir normatives dans le pays concerné.
Ces groupes travaillent en étroite col aboration avec le secrétariat GLOBALGAP et les Commissions
GLOBALGAP (EUREPGAP). Ils soutiennent et facilitent la mise en application et l'amélioration
constante de GLOBALGAP (EUREPGAP) en se basant sur les besoins spécifiques du secteur
concerné.
Le NTWG GLOBALGAP (EUREPGAP) est la plate-forme d'harmonisation des activités de certification
dans la région et le champ d'application. Pour le secrétariat GLOBALGAP, ce groupe constituera le lien
direct dans le pays et le premier correspondant.
Ses attributions sont publiées sur le site Web d' GLOBALGAP, pour plus d'information sur le
fonctionnement et les fonctions de ces groupes.
4.8 Inscription
Toutes les informations importantes concernant les producteurs candidats à la certification
GLOBALGAP (EUREPGAP) doivent être enregistrées pour que le producteur soit inscrit à GLOBALGAP
(EUREPGAP) pour l'Option 1, 2, 3 et/ou 4. Ces informations seront utilisées par GLOBALGAP
(EUREPGAP) pour délivrer au producteur inscrit un numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP)
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 18 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en unique (GCN), qui servira d'identifiant unique pour toutes les activités GLOBALGAP (EUREPGAP). Les informations relatives à l'inscription sont les suivantes : Informations générales
Nom de l'entreprise Nom de la personne à contacter Adresse actuel e complète (physique et postale) Autres identifiants (numéro de TVA, ILN, UAID, etc.) - obligatoires et disponibles dans le pays de production. Coordonnées (numéro de téléphone et e-mail et/ou numéro de fax) Informations relatives à l'inscription du producteur
Les informations requises sont conformes à celles requises par l'Accord de Sous-Licence et de Certification signé entre le producteur et l'OC. Pour tout produit dont on demande l'inscription, les informations suivantes sont requises : (i) Surface cultivée annuel e en production (cultures) / Quantité de production (Élevage de bétail, Aquaculture) Culture couverte ou non couverte (pour les cultures) Première récolte ou récolte ultérieure (pour les cultures) Nom du programme (pour un programme reconnu équivalent) (vi ) Numéro GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) et précédent numéro d'inscription lié à GLOBALGAP (EUREPGAP) (le cas échéant) (vi i) Organisme(s) de certification à utiliser comme indiqué au point 4.4.2. (ix) Pour les Fruits et Légumes : Exclusion de la manutention des produits si non applicable (pour chaque produit certifié) Pour les Fruits et Légumes : Le(s) numéro(s) de client GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) du (des) producteur(s) qui s'occupe(nt) de la manutention des produits, si elle est incluse, lorsqu'el e est réalisée à l'extérieur de l'exploitation (voir le champ d'application 4.9.6.3 sur l'Exclusion de la Manutention des Produits) Pour les Fruits et Légumes : Si la manutention des produits est incluse, le producteur doit déclarer si des produits sont également conditionnés pour d'autres producteurs certifiés GLOBALGAP (EUREPGAP) (auquel cas tous les Points de Contrôle relatifs à des Exigences Mineures des PCCC section FV.5 doivent également être contrôlés comme des Exigences Majeures) (xi ) Pour le Café et le Thé : Le numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) de(s) l'unité(s) de traitement, comme indiqué dans la certification de la Chaîne de Sauvegarde, doit être saisi dans la base de données GLOBALGAP (EUREPGAP) dès que le producteur en a connaissance. Il doit être communiqué à l'OC et mis à jour en cas de changements. (xi i) Pour l'Élevage de bétail : Le numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) du (des) transporteur(s) doit être saisi dans la base de données GLOBALGAP (EUREPGAP) dès que le producteur en a connaissance. Il doit être communiqué à l'OC et mis à jour en cas de changements. (xiv) Pour l'Aquaculture : Le numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) du (des) transporteur(s) (maritime et terrestre) doit être saisi dans la base de données GLOBALGAP (EUREPGAP) dès que le producteur en a connaissance. Il doit être communiqué à l'OC et mis à jour en cas de changements. (xv) Pour l'Aquaculture : Le numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) de(s) l'unité(s) de traitement, comme indiqué dans la certification de la Chaîne de Sauvegarde, doit être Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 19 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en saisi dans la base de données GLOBALGAP (EUREPGAP) dès que le producteur en a connaissance. Il doit être communiqué à l'OC et mis à jour en cas de changements. Acceptation de l'inscription
Pour que l'inscription soit acceptée, le producteur devra : (i) signer l'Accord de Sous-Licence et de Certification entre l'OC et le producteur, se voir attribuer un numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN), ainsi que tout numéro d'inscription que l'OC est susceptible de lui attribuer, accepter de payer les frais d'inscription GLOBALGAP (EUREPGAP) comme spécifié dans l'actuel Barème des Frais de GLOBALGAP (EUREPGAP) (disponible sur le site Web de GLOBALGAP). NOTE : La procédure d'inscription devra être achevée au préalable pour que la certification
puisse se faire.

Pour plus d'informations sur le détail des données d'inscription, se référer à l'Annexe I.3 – Conditions Relatives aux Données d'Inscription à GLOBALGAP.
4.9 Procédure de certification
Document relatif aux Points de Contrôle et Critères de Conformité (PCCC)
Le document GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné de Culture et d'Elevage IFA PCCC
se divise en plusieurs modules, chacun couvrant différents secteurs ou niveaux d'activité sur un
site de production. Ces sections sont regroupées en :
1. « Champs d'application », qui couvrent des thèmes de production plus génériques, avec
une classification plus large (Ensemble des exploitations, Cultures, Élevage de bétail et Aquaculture). 2. « Sous-champs d'application », qui couvrent des productions spécifiques, avec une
classification par type de produit (Fruits et légumes, Grandes cultures, Café (vert), Thé, Fleurs et plantes d'ornement, Bovins et ovins, Élevage porcin, Industrie laitière, Élevage avicole, Saumon et truite ainsi que tout autre sous-champ d'application susceptible d'être ajouté pendant la période d'application de ce document). Les modules de sous-champs d'application applicables dépendent du champ d'application du certificat qui fait l'objet de la demande. Il est impossible de certifier le sous-champ d'application concerné sans vérifier également la conformité au champ d'application applicable. Le contrôle des critères de conformité du champ d'application doit être interprété en fonction du sous-champ d'application qui fait l'objet de la demande. Toute certification faisant l'objet d'une demande, qui introduit des sous-champs d'application supplémentaires dans un certificat existant doit faire l'objet d'un contrôle du champ d'application compte tenu des sous-champs d'application supplémentaires concernés. Les champs d'application sont automatiquement associés aux sous-champs d'application en fonction du choix des sous-champs d'application faisant l'objet d'une demande. Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 20 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Exemple 1 : la certification de l'Élevage porcin implique automatiquement l'audit de certification de l'Ensemble des exploitations et de l'Élevage de bétail. Exemple 2 : la certification du Thé implique automatiquement l'audit de certification de l'Ensemble des exploitations et des Cultures. Exemple 3 : la certification du Saumon et de la truite implique automatiquement l'audit de certification de l'Ensemble des exploitations et de l'Aquaculture. NOTE : Lorsque le sous-champ d'application qui fait l'objet d'une demande est l'Industrie laitière, le sous-champ d'application Bovins et ovins doit également être contrôlé. Il est possible que certaines sections, dans leur totalité, soient non applicables ; comme par exemple les points de contrôle sur l'Élevage de Volail es en Plein Air (PY.6) si les oiseaux ne sont pas élevés en plein air, ou le Conditionnement Final du Produit sur le Lieu de Récolte (FV.4.2) dans la production de Fruit et légumes si aucun conditionnement final n'est effectué sur le champ. Pour plus d'informations sur l'approche structurel e et modulaire, veuil ez lire l'introduction au début du document PCCC. Planning des contrôles
Le contrôle d'un producteur dépend de l'inscription (aucun contrôle ne peut avoir lieu tant que l'OC n'a pas accepté l'inscription ou la réinscription du producteur, qui doivent se faire sur une base annuel e - pour plus d'informations sur l'inscription, voir l'Annexe I.3), mais le contrôle est planifié différemment selon qu'il s'agit d'un premier contrôle ou d'un contrôle ultérieur, et selon le produit à contrôler. Les explications sont mentionnées ci-dessous. 4.9.2.1 Certification des Cultures
(i) Premiers contrôles
Tous les enregistrements qui seront soumis à un contrôle externe au cours de la première
année doivent remonter soit à moins de trois mois avant la date de la première récolte
après finalisation de l'inscription, soit à la date de la première inscription du producteur
auprès de GLOBALGAP (EUREPGAP), quel e que soit la durée de l'une ou de l'autre
période. La récolte et la manutention des produits doivent se faire après inscription auprès
de GLOBALGAP (EUREPGAP). Les enregistrements relatifs à la manutention de la récolte
ou des produits avant inscription du producteur auprès de GLOBALGAP (EUREPGAP) ne
sont pas valables.
a) Planning du premier contrôle au moment de la récolte :
La récolte constitue le moment idéal pour vérifier tous les points de contrôle. On dispose alors d'un nombre suffisant d'enregistrements et de preuves, ce qui facilite particulièrement la vérification des points de contrôle liés à la récolte (par ex. les LMR, l'hygiène pendant la récolte, etc.). b) Alternatives de planning du premier contrôle
Des options alternatives de planning peuvent être choisies lorsque le contrôle pendant la récolte n'est pas possible. Le 1er contrôle se déroule donc avant ou après la récolte (mais toujours après inscription de l'agriculteur). Dans ce cas, l'alternative de planning doit être justifiée par l'OC, et cette justification doit être consignée dans le rapport d'audit. Cette justification peut, par exemple, se rattacher à des contraintes logistiques Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 21 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en et temporelles pour le producteur et/ou le contrôleur, à un changement des dates de récolte, à un retard d'une culture pérenne, etc. En outre, les contraintes suivantes doivent être respectées par l'OC : 1. Dans la pratique, le contrôle des enregistrements et des preuves visuel es nécessite que le contrôle soit effectué le plus près possible de la récolte, pour que le contrôleur puisse vérifier le plus de points de contrôle possible. 2. Certains points de contrôle ne pourront pas être contrôlés si le contrôle est effectué avant la récolte de la culture inscrite, et, par conséquent, soit il faudra effectuer une visite de contrôle, soit on pourra envoyer des preuves par fax, via des photos ou d'autres moyens admissibles (à discuter et à convenir entre agriculteur et OC). Aucun certificat ne sera délivré tant que tous les points de contrôle n'auront pas été vérifiés et les éventuelles non-conformités corrigées. Si, une fois l'agriculteur inscrit, la récolte a déjà eu lieu au moment du contrôle, l'agriculteur doit conserver la preuve de la conformité des points de contrôle relatifs à cette récolte, faute de quoi certains points de contrôle pourraient ne pas être contrôlés et la certification ne serait pas possible avant la récolte suivante. 3. L'OC doit s'assurer que, lors de l'échantil onnage en vue de visites à l'improviste, les agriculteurs qui n'ont pas fait l'objet d'un 1er contrôle pendant la récolte sont plus susceptibles de faire l'objet d'un contrôle à l'improviste pendant la prochaine récolte (ceci doit être précisé à l'agriculteur lors de la discussion sur le planning des contrôles). En outre, l'OC doit s'efforcer d'effectuer le contrôle suivant pendant la récolte. c) Planning du premier contrôle et certification de cultures multiples :
L'agriculteur peut demander la certification pour plusieurs cultures, dont la saison peut ne pas concorder, c.-à-d. que la récolte d'une culture ne coïncide pas nécessairement avec la récolte des autres cultures. Il y a ici deux scénarios possibles : 1) Lorsque les cultures à inclure dans le champ d'application de la certification sont simultanées, c.-à-d. cultivées en même temps, le contrôle de la première année sera alors planifié de façon que la culture principale puisse être examinée au moment de la récolte ou le plus près possible de cette dernière, en supposant que les autres cultures seront conformes au même degré (la « culture principale » sera définie par les OC dans leurs procédures de contrôle, en tenant compte de la surface, du risque alimentaire, du marché pour l'exportation, ou de tous les autres critères appropriés). Lorsque l'OC le juge nécessaire, la preuve de la conformité peut être exigée plus près de la récolte des cultures « non principales », et une nouvelle visite peut être programmée quand tous les points de contrôle en suspens pourront être vérifiés. 2) Lorsque les cultures à inclure dans le champ d'application de la certification sont consécutives, c.-à-d. que la production d'une culture s'achève avant que ne commence la production de la suivante, un contrôle complet de la première culture doit alors, la première année, être effectué pendant la récolte. Les cultures suivantes cultivées au cours de cette même première année ne peuvent être ajoutées au certificat qu'une fois la conformité vérifiée pour chaque culture, soit au moyen d'un contrôle du site au moment de la récolte de chaque culture ou par l'application des directives présentées au point 4.9.2.1.i. b.3 ci-dessus. (ii) Contrôles ultérieurs
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 22 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Il faut qu'au moins un produit du sous-champ d'application inscrit soit présent (c'est-à-dire
présent dans le champ, dans l'entrepôt, ou sous forme d'une culture qui n'est pas encore
prête pour la récolte) pour que l'OC puisse être sûr que toutes les autres cultures inscrites
(s'il y en a) non présentes à ce moment-là sont manutentionnées conformément à
GLOBALGAP (EUREPGAP).
a) Prolongation de validité du certificat :
Il peut arriver qu'aucune culture ou aucun produit ne soit présent au moment où doit se dérouler le contrôle annuel (par ex. une seule culture est enregistrée et la récolte a déjà eu lieu et il n'y a pas de stockage sur l'exploitation). Dans de tels cas, si l'agriculteur s'est réinscrit à la fin de la période de la validité du précédent certificat, et si l'OC concerné avait également délivré le précédent certificat de l'agriculteur, l'OC peut choisir de prolonger la validité du précédent certificat de 3 mois après la période de douze mois (15 mois au total), afin de pouvoir déterminer un moment où l'exploitation pourra être contrôlée en présence de la culture/du produit. Toute prolongation ne peut être accordée que si le producteur s'est réinscrit avant la date de fin de validité.
Par conséquent, le contrôle suivant peut être fait à tout moment lors d'un « volet de
contrôle » qui s'étend sur 9 mois : de 6 mois avant la date de fin de validité originale du
certificat, et (uniquement si l'OC prolonge la validité du certificat dans la base de données
GLOBALGAP (EUREPGAP)) jusqu'à 3 mois après la date de fin de validité originale du
certificat.
par ex. Date de 1ère certification : 14 février 2007 (date de fin de validité : 13 février 2008) le 2ème contrôle peut se faire à tout moment entre le 14 août 2007 et le 13 mai 2008, si la validité du certificat est prolongée. Cependant, la date de validité pour les certificats délivrés ultérieurement coïncidera
toujours avec la date associée à la date de certification d'origine (13 février 2009, 13
février 2010, etc.).

NOTE : Les producteurs inscrits et/ou producteurs avec des produits certifiés doivent se
réinscrire chaque année avant la date de fin de validité, sinon le statut du produit passera
de « Certifié » à « Certificat non renouvelé ou non réinscrit ».
Une justification valable (voir le point 4.9.2.1.i . a) doit être fournie au préalable pour que
l'OC puisse prolonger la validité du certificat dans la base de données.
4.9.2.2 Certification de l'Élevage de bétail et de l'Aquaculture
(i) Les espèces animales inscrites issues de l'élevage de bétail ou de l'aquaculture
doivent être présentes sur l'exploitation au moment du contrôle. (i ) Le contrôle suivant peut être effectué à tout moment lors d'un « volet de contrôle » qui s'étend sur 9 mois : de 6 mois avant la date de fin de validité originale du certificat, et (uniquement si l'OC prolonge la validité du certificat dans la base de données GLOBALGAP (EUREPGAP)) jusqu'à 3 mois après la date de fin de validité originale du certificat, excepté pour les Bovins et ovins et l'Industrie laitière ; voir le point (i i). par ex. Date de 1ère certification : 14 février 2007 (date de fin de validité : 13 février 2008) le 2ème contrôle peut se faire à n'importe quel moment entre le 14 août 2007 et le 13 mai 2008, si la validité du certificat est prolongée. Cependant, la date de validité pour les certificats délivrés ultérieurement coïncidera
toujours avec la date associée à la date de certification d'origine (13 février 2009, 13
février 2010, etc.) ; excepté pour les Bovins et ovins et l'Industrie laitière ; voir le point (i i).
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 23 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en (i i) Lorsqu'un producteur s'est inscrit uniquement pour les sous-champs d'application des
Bovins et ovins et de l'Industrie laitière (y compris les champs d'application de base
applicables), le contrôle suivant peut avoir lieu dans un délai de 18 mois après le
premier contrôle, à condition que les frais d'inscription et de licence soient
payés annuellement
et que la validité du certificat ait été prolongée de 6 mois dans la
base de données. Le « volet de contrôle » s'étend sur 12 mois : de 6 mois avant la
date de fin de validité originale du certificat, jusqu'à la fin de la période de prolongation.
Toutefois, si le producteur ou groupement de producteurs s'est également inscrit pour
d'autres sous-champs d'application, la fréquence des contrôles doit être d'un tous les
12 mois afin de concorder avec les contrôles de champs d'application de base des
autres sous-champs d'application qui ont fait l'objet d'une inscription.
par ex. pour les Bovins et ovins et l'Industrie laitière uniquement : Date de 1ère certification : 14 février 2007 (date de fin de validité : 13 février 2008, après réinscription et paiement des frais d'inscription et de licence, el e peut être prolongée jusqu'au 13 août 2008) le 2ème contrôle peut se faire à n'importe quel moment entre le 14 août 2007 et le 13 août 2008, si la validité du certificat est prolongée avant la date de fin de validité du 13 février 2008. La date de validité pour les certificats délivrés ultérieurement aux producteurs qui ont
prolongé la validité de 6 mois après l'inscription annuel e coïncidera toujours avec la
date associée à la date de certification d'origine, plus 18 mois (13 février 2010, 13 août
2011, etc.).
NOTE : La prolongation ne pourra se faire qu'après que le producteur se sera réinscrit
(avant la date de fin de validité) et aura payé les frais annuels d'inscription et de
licence.

(iv) Pour l'Élevage de bétail : La décision concernant le planning des contrôles sur chaque
période de 24 mois doit prendre en considération les conditions hiver/été – le cas échéant, la production couverte et en plein air doit être vérifiée une fois pendant cette période. (v) Tous les produits certifiés doivent faire l'objet d'un contrôle préalable à la délivrance

NOTE : Les producteurs inscrits et/ou producteurs avec des produits certifiés doivent se
réinscrire chaque année avant la date de fin de validité ; sinon le statut du produit passera
de « Certifié » à « Certificat non renouvelé ou non réinscrit »
.
Niveaux de conformité
La conformité au système raisonné de culture et d'élevage GLOBALGAP (EUREPGAP) IFA se compose de trois types de points de contrôle (exposés dans les documents relatifs aux Points de Contrôle et Critères de Conformité) auxquels le producteur est obligé de se conformer pour obtenir la certification GLOBALGAP (EUREPGAP). Il s'agit des Exigences Majeures, des Exigences Mineures et des Recommandations, qui doivent être respectées comme suit : 4.9.3.1 Exigences majeures
Tous les points de contrôles applicables renvoyant à des exigences majeures doivent être
respectés dans leur totalité.
Les preuves servant de référence doivent être consignées sous forme de commentaires à
côté de chaque exigence majeure sur la check-list.
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 24 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en
4.9.3.2 Exigences mineures
Pour tous les champs d'application, 95 % de l'ensemble des points de contrôle applicables
renvoyant à des exigences mineures doivent être respectés pour la somme des points de
contrôle des modules applicables. À titre de calcul, la formule suivante s'appliquera pour
chaque combinaison de modules :
(Nombre total de = non-conformités { (Nombre total de (Points de contrôle non admissibles aux points de contrôle - applicables renvoyant à } points de contrôle renvoyant à des X 5 % des exigences renvoyant à des exigences mineures) exigences mineures/module) mineures) Exemple : un producteur demande la certification pour des Fruits et légumes : Le producteur doit se conformer à 95 % des exigences mineures applicables des modules Ensemble des exploitations (AF), Cultures (CB) et Fruits et légumes (FV) combinés. Exemple : un producteur demande la certification pour les Grandes cultures et l'Industrie laitière : Le producteur doit se conformer à 95 % des exigences mineures applicables des modules Ensemble des exploitations (AF), Cultures (CB) et Grandes cultures (CC) combinés et à 95 % des exigences mineures applicables des modules Ensemble des exploitations (AF), Élevage de bétail (LB), Bovins et ovins (CS) et Industrie laitière (DY) combinés. Exemple : (Nombre total de points de contrôle renvoyant à des exigences mineures/module – Points de contrôle non applicables renvoyant à des exigences mineures) x 5 % (122 – 52) x 0,05 = 70 x 0,05 = 3,5 Cela signifie que le nombre total de non-conformités admissibles aux points de
contrôle renvoyant à des exigences mineures est de 3,5, chiffre qui doit être
arrondi. Par conséquent, ce producteur ne peut avoir que 3 points de contrôle
renvoyant à des exigences mineures qui soient non-conformes.
70 points de contrôle applicables renvoyant à des exigences mineures – 3
points de contrôle non conformes renvoyant à des exigences mineures = 67.
Ceci donne un niveau de conformité de 95,7 %, alors que si l'on arrondissait 3,5
à 4, cela donnerait un niveau de conformité de 94,2 % qui n'est pas conforme
aux règles de certification.

NOTE : Par exemple, un résultat de 94,8 % ne peut pas être arrondi à 95 %
(pourcentage d'admission)


4.9.3.3 Recommandations
Aucun pourcentage minimum de conformité n'est fixé.
Tous les points de contrôle renvoyant à des recommandations dans le PCCC doivent être
contrôlés lors des auto-évaluations (Option 1), des contrôles internes (Option 2) et des
contrôles externes annoncés par les OC.
Vérification de la conformité et commentaires
La conformité est indiquée avec un « oui » (pour « conforme »), « non » (pour non conforme), et « N/A ». Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 25 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Les points de contrôle qui sont indiqués sous la forme « N'est pas N/A » dans le domaine des
critères de conformité doivent être contrôlés, sauf mention contraire dans le texte des critères de
conformité respectifs, et ne peuvent pas être justifiés comme étant « non applicables ». Dans des
cas exceptionnels où le point de contrôle n'est pas applicable, la réponse doit être « oui » avec
une justification claire.
Des preuves (commentaires) devraient être fournies pour chaque point de contrôle – ce qui
permettra de réexaminer ultérieurement la trame de l'audit – avec mention des références
détail ées prises lors du contrôle. Il est cependant obligatoire de fournir des preuves
(commentaires) pour tous les points de contrôle renvoyant à des exigences majeures
contrôlés/audités dans tous les contrôles externes, auto-évaluations, et contrôles internes.
NOTE : Les commentaires doivent être inscrits sur la check-list pour tous les points de contrôle
qui se sont révélés non conformes lors de contrôles externes et d'auto-évaluations/de contrôles
internes et d'audits.


4.9.4.1 Non-conformité par opposition à Non-conformité globale
Non-conformité : Un point de contrôle GLOBALGAP (EUREPGAP) de la check-list n'est
pas conforme selon les critères de conformité.
Exemple : Le producteur ne se conforme pas à l'exigence mineure AF.2.2.2
Non-conformité globale : Une règle GLOBALGAP (EUREPGAP) qui est nécessaire pour
obtenir le certificat (voir les points 4.9.3.1 et 4.9.3.2) est enfreinte.
Exemple : Le producteur ne se conforme pas à une exigence majeure (par ex. AF.1.2) ou ne se conforme qu'à 93 % des exigences mineures applicables du champ d'application qui fait l'objet d'une demande au lieu des 95 % exigés. Validité du certificat GLOBALGAP (EUREPGAP)
La délivrance du certificat dépend de la conformité par le producteur à l'ensemble des exigences applicables spécifiées dans les présentes Modalités Générales. 4.9.5.1 Période de validité
La validité du certificat sera de 12 mois sous réserve de toutes sanctions et prolongations
conformément au champ d'application décrit. Un certificat ne peut pas être délivré avec une
période de validité inférieure à 12 mois.
NOTE : La période de validité peut être prolongée jusqu'à 15 mois (voir les points 4.9.2.1.i
et 4.9.2.2.i ) ou, pour les Bovins et ovins et l'Industrie Laitière, jusqu'à 18 mois (voir le point
4.9.2.2.i i) uniquement si le producteur a reconfirmé son inscription avant la période de fin
de validité.

La date de validité initiale qui figure sur un certificat papier sera la date à laquel e l'OC a
pris la décision de certification après la résolution de toutes les non-conformités globales.
4.9.5.2 Exigences relatives au certificat papier
Le certificat délivré par un OC doit se conformer parfaitement aux modèles des Options 1,
2, 3 et 4 disponibles sur le site Web de GLOBALGAP (EUREPGAP). Le certificat papier
sera remplacé dès que possible par un certificat électronique et supporté par la base de
données GLOBALGAP (EUREPGAP). À partir de ce moment, l'OC ne délivrera des
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 26 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en certificats qu'en utilisant les informations disponibles à ce moment précis dans la base de données GLOBALGAP (EUREPGAP).
4.9.5.3 E-certificat
Le certificat électronique (abréviation : e-certificat) sera délivré par l'OC approuvé par
GLOBALGAP (EUREPGAP) sur la base des données disponibles dans la base de données
GLOBALGAP (EUREPGAP) et permettra à tout moment de vérifier en ligne la certification.
L'e-certificat sera daté et horodaté de manière à attester la vérification et télécharger la
date.
NOTE 1 : Les OC approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) peuvent publier une lettre de non-
conformité globale sur laquel e GLOBALGAP (EUREPGAP) a donné son approbation au cas par
cas. Cette lettre doit être rédigée d'après le modèle disponible sur l'Extranet de l'OC. Elle ne peut
pas porter le logo GLOBALGAP (EUREPGAP) et n'est pas équivalente à un certificat
GLOBALGAP (EUREPGAP). El e mentionnera que le producteur a été contrôlé, mais qu'il ne peut
pas être certifié parce qu'il n'est pas possible (pour des raisons qui ne sont pas du ressort du
producteur) de se conformer à une exigence majeure spécifique.

NOTE 2 : Les OC GLOBALGAP (EUREPGAP) ou leurs sous-traitants ne publieront aucune
autre communication à l'intention de ou sur un producteur qui présenterait une situation différente
de cel es décrites dans l'annexe I.4.
Champs d'application
Ces champs d'application sont cumulatifs, non alternatifs, et doivent être considérés dans leur ensemble lors de l'inscription, de la certification et de l'application de toutes sanctions. Cela signifie que le champ d'application relatif au produit est lié au site de production de ce produit. Tout produit provenant d'un site non inscrit ne peut pas être certifié, et, de la même façon, des produits autres que ceux du champ d'application inscrit qui proviennent d'un site inscrit ne peuvent pas être certifiés. Si une sanction totale est infligée, des sanctions s'appliqueront aux produits et au site. Seuls des producteurs peuvent se porter candidats à la certification de leurs produits par GLOBALGAP (EUREPGAP). 4.9.6.1 Champ d'application relatif au produit
(i)
Le certificat et la sous-licence sont délivrés au producteur inscrit, sur les exploitations de production des produits et pour les produits déclarés. Un producteur inclus dans l'annexe d'un certificat d'un groupement de producteurs pour une liste de produits inscrite ne pourra vendre du produit en dehors du groupement que SI le produit n'est pas vendu comme certifié GLOBALGAP (EUREPGAP). Les produits vendus en dehors du groupement ne peuvent pas faire référence au certificat GLOBALGAP (EUREPGAP) et tous les volumes de ventes doivent faire l'objet d'un rapport au groupement ; le bilan global fera mention de ces ventes. L'entité juridique qui commercialise le produit certifié doit être le détenteur légal du certificat.
4.9.6.2 Champ d'application relatif au site
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 27 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en L'intégralité du processus de production des produits déclarés et inscrits doit être conforme aux exigences de GLOBALGAP (EUREPGAP). Des sites certifiés ne peuvent pas être séparés en surfaces de culture ou instal ations de production qui sont certifiées et en surfaces de culture ou instal ations de production du même produit qui sont exclues de la certification. Exemple : si un producteur inscrit des « pommes » ou des « porcs » à certifier, l'intégralité du processus de production de toutes les pommes ou de tous les porcs produits sous la responsabilité du producteur doit être déclarée, inscrite et certifiée. 4.9.6.3 Exclusion de la manutention des produits
Pour la certification du sous-champ d'application Fruits et légumes (voir le schéma 4.9.6.3) :
(i)
Lorsqu'un producteur effectue la manutention des produits (voir la définition dans l'Annexe I.1), les points de contrôle FV.5 sont obligatoires pour le produit concerné. Si l'instal ation de manutention des produits détient déjà la certification BRC/IFS/SQF 2000, le contrôleur GLOBALGAP (EUREPGAP) n'a pas besoin de contrôler l'intégralité de la section FV.5, mais il doit de toute façon contrôler le point FV.5.8.1-14. Lorsqu'aucune manutention de produit n'a lieu sur l'exploitation, cela doit faire l'objet d'une déclaration lors de l'inscription et sera indiqué sur le certificat. Si un producteur n'effectue pas la manutention du produit sur l'exploitation, mais chez un autre producteur qui, lui, détient la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) (manutention du produit incluse), la manutention des produits peut être incluse sur le certificat du producteur qui les a produits, TANT QUE a) Le produit, une fois emballé, appartient toujours au producteur qui l'a produit b) L'instal ation de manutention des produits se trouve sur l'exploitation du producteur chargé du conditionnement et la manutention des produits est incluse dans le certificat du producteur chargé du conditionnement c) Les produits spécifiés sur le certificat comme étant emballés sont les mêmes pour les deux producteurs d) L'instal ation de manutention des produits assure la traçabilité pour les différents e) Tout les PCCC renvoyant à des exigences mineures au point FV.5 sont contrôlés comme des exigences majeures pour le producteur chargé du conditionnement. L'instal ation de manutention des produits ne conditionne, manutentionne et entrepose pas de produits non-GLOBALGAP (EUREPGAP) du champ d'application des produits indiqué sur le certificat. Tous les autres cas doivent être présentés au cas par cas au secrétariat GLOBALGAP. 4.9.6.4 Exclusion de récolte – exceptionnel
Pour la certification du sous-champ d'application Fruits et légumes :
(i)
Si le produit est vendu sur le champ avant la récolte et que l'acheteur, qui est également responsable de la manutention du produit, récolte le produit, la section Récolte (FV.4) peut être exclue du certificat du producteur. Cette exception s'applique lorsque le produit n'appartient plus au producteur avant la récolte et que le producteur n'a aucun contrôle sur le processus de récolte, c.-à-d. aucune Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 28 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en connaissance ou influence sur la date exacte de la récolte. Ce n'est pas non plus une activité qui est sous-traitée par le producteur. Le producteur doit sol iciter l'exclusion par produit lors de l'inscription avec une
justification détail ée. Le secrétariat GLOBALGAP donnera son approbation de
l'exclusion au cas par cas avant approbation de l'inscription.
Si la récolte est exclue pour le producteur ou le groupement de producteurs, la manutention du produit sera également exclue pour ce producteur ou groupement de producteurs.
Schéma 4.9.6.3 Exclusion ou inclusion de la manutention du produit

* Voir conditions au point 4.9.6.3(i i). 4.9.6.5 Chaîne de responsabilité
(i)
Le champ d'application de la Chaîne de responsabilité (CoC) couvre toutes les activités réalisées après la vente des produits sur l'exploitation et l'acquisition de la propriété légale du produit par un autre intervenant (qui se consacre au négoce, stockage, à la col ecte, au transport, et à la transformation jusqu'au point de vente au client final) et se compose d'un système de gestion avec une combinaison appropriée d'isolement et d'identification afin d'éviter tout mélange de matières certifiées et non certifiées. Ce système est employé dans la certification du champ d'application de l'Aquaculture et des sous-champs d'application du Café vert et du Thé. La transformation du produit ne fait pas partie du champ d'application de GLOBALGAP (EUREPGAP), si el e n'est pas explicitement incluse. En outre, Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 29 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en GLOBALGAP (EUREPGAP) est en rapport, entre autres, avec BRC et IFS, pour couvrir la chaîne d'approvisionnement.
4.10 Conservation de la certification GLOBALGAP (EUREPGAP)
(i)
L'inscription du producteur et des produits proposés dans les champs d'application concernés doit
être reconfirmée auprès de l'OC chaque année avant la date de fin de validité.
La check-list complète et la procédure de vérification doivent être réalisées par le contrôleur chaque année pour que la procédure de certification soit effectuée (à l'exception des Bovins et ovins, pour lesquels des interval es de contrôle de dix-huit mois sont possibles, voir le point 4.9.2.2 (i i)). 5 OPTIONS DE CERTIFICATION
Les producteurs peuvent obtenir la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) sous n'importe laquelle des
quatre options décrites ci-dessous.
5.1 Option 1
Le producteur individuel soumet sa candidature à la certification GLOBALGAP (EUREPGAP). Le
producteur individuel sera le détenteur du certificat, une fois certifié.
Auto-évaluation interne
5.1.1.1 Fréquence
L'auto-évaluation interne doit être effectuée au moins une fois par an. El e sera effectuée
sous la responsabilité du producteur.
5.1.1.2 Champ d'application
L'auto-évaluation se fera sur la base de la check-list complète (Exigences majeures et
mineures et Recommandations) du (des) (sous-)champ(s) d'application applicable(s). La
check-list complète doit être disponible sur le site à la demande du contrôleur lors du
contrôle externe.
Contrôle externe par un OC approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP)
5.1.2.1 Fréquence
Un contrôle externe annoncé du producteur inscrit doit être effectué chaque année par l'OC
approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP).
5.1.2.2 Champ d'application
L'OC contrôlera la check-list complète (Exigences majeures et mineures et
Recommandations) du (des) (sous-)champ(s) d'application applicable(s).
Contrôles non programmés
5.1.3.1 Fréquence
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 30 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en L'OC délivrant le certificat (ou son sous-traitant) effectuera chaque année des contrôles
non programmés sur un minimum de 10 % de tous les producteurs certifiés inscrits dans le
cadre de l'Option 1. Ces contrôles peuvent être effectués par un auditeur ou contrôleur
GLOBALGAP (EUREPGAP).
5.1.3.2 Champ d'application
L'OC contrôlera les Exigences majeures et mineures du (des) (sous-)champ(s)
d'application applicable(s). Toute non-conformité sera traitée de la même manière que
cel es identifiées lors d'un contrôle annoncé.
5.1.3.3 Notification
L'OC informera le producteur 48 heures avant la visite prévue. Dans le cas exceptionnel où
la date proposée ne peut être acceptée par le producteur (pour des raisons médicales ou
d'autres motifs justifiables), le producteur aura encore la possibilité d'être informé d'un
contrôle non programmé. Le producteur recevra un avertissement par écrit si la première,
ou, le cas échéant, la deuxième date proposée n'a pas été acceptée. Le producteur recevra
une autre notification de visite 48 heures à l'avance. Si la visite ne peut avoir lieu pour des
raisons non justifiables, il s'ensuivra une suspension complète.
5.2 Option 2
Un groupement de producteurs (voir les conditions dans la IIIe PARTIE – Certification des Groupements
de Producteurs) est candidat à la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) pour le groupement. Le
groupement de producteurs, en tant qu'entité juridique, sera le détenteur du certificat une fois certifié.
Audit interne du système de gestion de la qualité (QMS)
5.2.1.1 Fréquence
Le QMS, développé selon les conditions exposées dans les Modalités Générales IIIe
PARTIE – Certification des Groupements de Producteurs, doit faire l'objet d'un audit
interne, au moins une fois par an, par l'auditeur interne du groupement de producteurs (voir
les conditions relatives aux auditeurs internes dans l'Appendice 2 de la IIIe PARTIE).
5.2.1.2 Champ d'application
L'audit doit être effectué en utilisant la check-list QMS, qui est basée sur les Modalités
Générales IIe PARTIE – Règles relatives aux Organismes de Certification, Appendice 3 et
IIIe PARTIE – Certification des Groupements de Producteurs.
Contrôles internes du groupement de producteurs
5.2.2.1 Fréquence
Un minimum d'un contrôle interne par an de chaque producteur inscrit dans le groupement
de producteurs doit être effectué par des contrôleurs internes qualifiés du groupement de
producteurs (voir les conditions dans l'Appendice 1 de la IIIe PARTIE), ou en sous-traitance
par un organisme de vérification extérieur, autre que l'organisme de certification
responsable des contrôles de certification externes du groupement.
NOTE : Les auto-évaluations par chaque membre du groupement ne sont obligatoires que
s'il s'agit d'une condition interne du groupement, et non d'une exigence de GLOBALGAP
(EUREPGAP)

5.2.2.2 Champ d'application
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 31 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Le contrôle interne se fera sur la base de la check-list complète de GLOBALGAP (EUREPGAP) (Exigences majeures et mineures et Recommandations) du (des) (sous-)champ(s) d'application applicable(s). Audit externe du système de gestion de la qualité (QMS) par un organisme
de certification approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP)

5.2.3.1 Fréquence
Un audit externe annoncé du groupement de producteurs inscrit doit être effectué chaque
année par l'OC approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP).
5.2.3.2 Champ d'application
L'OC auditera le QMS en utilisant la check-list QMS sur la base des Modalités Générales IIe
PARTIE – Règles applicables aux Organismes de Certification, Appendice 3 et IIIe Partie –
Certification des Groupements de Producteurs.
Contrôle externe du producteur par un organisme de certification
approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP)

5.2.4.1 Fréquence
Les contrôles externes des exploitations se font sur une base annuel e.
5.2.4.2 Échantillonnage
La sélection des producteurs se fait en prenant un échantil on aléatoire qui correspond au
minimum à la racine carrée (ou au nombre entier suivant arrondi vers le haut s'il y a des
décimales) du nombre total de producteurs inscrits à GLOBALGAP (EUREPGAP) dans le
groupement de producteurs (voir les critères de détermination de la tail e de l'échantillon
dans les Modalités Générales, Appendice II.3, 6.1.2 (v)).
Pour le premier contrôle par un OC choisi récemment ou suivant une nouvel e version, la
racine carrée (au minimum) des producteurs d'un groupement de producteurs doit être
contrôlée de manière exhaustive par l'OC.
Exemple : Un groupement de producteurs X possède 25 membres inscrits, et l'OC,
après l'audit QMS, détermine la racine carrée pour obtenir un échantil on. Résultat : 5
producteurs (√25) doivent être contrôlés lors de ce premier contrôle.

Pendant la période de validité (12 mois) d'un certificat, l'OC effectuera un contrôle non programmé sur un nombre de producteurs du groupement de producteurs équivalent à 50 % de la tail e de l'échantil on contrôlé lors du précédent contrôle annoncé. Le contrôle annoncé périodique suivant sera réduit à 50 % de la taille de l'échantillon de producteurs d'origine (à condition que les résultats de l'audit du système de gestion de la qualité effectué à l'occasion du contrôle annoncé périodique suivant soient également favorables à cette réduction) uniquement si les producteurs contrôlés en externe n'ont pas révélé de non-conformités lors de ce contrôle non programmé. Exemple : Six mois après la délivrance du certificat au Groupement X (conformité totale à l'audit QMS et à 5 contrôles d'exploitations), l'OC contrôle 3 (50 % de 5 = 3) producteurs de manière non programmée. Si ces 3 producteurs n'ont aucune non- Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 32 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en conformité pendant ce contrôle non programmé, l'OC ne contrôlera que 2 producteurs pendant le contrôle annoncé périodique suivant SI l'audit QMS pendant le contrôle annoncé périodique ne montre aucune non-conformité globale. Si une quelconque non-conformité globale est relevée pendant le contrôle « non programmé », le groupement X sera sanctionné comme il se doit, et aucune réduction de la taille de l'échantil on n'aura lieu lors du prochain contrôle annoncé périodique.
Si des non-conformités sont relevées lors de contrôles non programmés, lors du contrôle
annoncé périodique suivant, une justification devra être donnée pour que seule la taille
d'échantil on minimum (racine carrée) soit contrôlée, et non une taille d'échantillon plus
grande.
5.2.4.3 Champ d'application
L'OC contrôlera la check-list complète (Exigences majeures et mineures et
Recommandations) du (des) (sous-)champ(s) d'application applicable(s).
Audits non programmés
5.2.5.1 Fréquence
L'OC délivrant le certificat (ou son sous-traitant) réalisera chaque année des audits non
programmés supplémentaires sur un minimum de 10 % de tous les groupements de
producteurs certifiés inscrits dans le cadre de l'Option 2. Ces audits non programmés
supplémentaires ne concerneront que le système de la gestion de qualité des groupements
de producteurs (QMS). Si l'OC n'a que 10 ou moins groupements de producteurs inscrits
dans le cadre de l'Option 2, 1 groupement de producteurs devra être choisi.
Ces 10 % ne doivent pas tenir compte que du nombre total, mais doivent être calculés en
considérant des facteurs tels que la géographie, la législation (lorsque l'OC recouvre
plusieurs juridictions), le type de culture, les antécédents de conformité, etc.
5.2.5.2 Champ d'application
L'OC auditera le QMS du groupement. Toute non-conformité globale entraînera
l'application d'une sanction pour l'ensemble du groupement.
5.2.5.3 Notification préalable
L'OC informera le groupement de producteurs 48 heures avant la visite prévue. Dans le cas
exceptionnel où la date proposée ne peut être acceptée par le groupement de producteurs
(pour des raisons médicales ou d'autres motifs justifiables), le groupement de producteurs
aura encore la possibilité d'être informé d'un contrôle non programmé. Le groupement de
producteurs recevra un avertissement par écrit si la première, ou, le cas échéant, la
deuxième date proposée n'a pas été acceptée. Le groupement de producteurs recevra une
autre notification de visite 48 heures à l'avance. Si la visite ne peut avoir lieu pour des
raisons non justifiables, il s'ensuivra une suspension complète.
5.3 Options 3 et 4
Évaluation comparative - Benchmarking : Le programme candidat au benchmarking est évalué pour
obtenir une équivalence en comparant des critères de contenu et de performance vis-à-vis de
GLOBALGAP (EUREPGAP). Se référer à la dernière version de la Procédure d'Évaluation Comparative
GLOBALGAP (EUREPGAP) et voir les Modalités Générales IVe PARTIE Évaluation comparative -
Benchmarking (Options 3 et 4) pour plus d'informations.
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 33 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en
Règles relatives aux programmes : Tous les producteurs/sites/exploitations inscrits détenteurs d'une
licence/certifiés doivent respecter les règles relatives aux programmes candidats.
OC approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) : Toute certification effectuée sur un Référentiel
Reconnu Équivalent doit être faite par des OC approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) qui doivent
être accrédités selon les normes EN 45011 ou ISO 65 pour le champ d'application du référentiel
reconnu équivalent et, dans le cas de la catégorie de la check-list modifiée approuvée (AMC), selon
GLOBALGAP (EUREPGAP).
Contrôle externe par un OC approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP)
5.3.1.1 Fréquence
Le programme candidat doit assurer la vérification des producteurs selon les règles de
l'Option 1 et des groupements de producteurs selon les règles de l'Option 2
6 NON-CONFORMITES GLOBALES ET SANCTIONS
6.1 Types de non-conformités globales
Il existe trois types d'non-conformités globales chez GLOBALGAP (EUREPGAP) : majeures, mineures
et contractuel es. El es concernent la conformité aux points de contrôle, ainsi que des questions
contractuel es, comme suit :
Non-conformités globales à des exigences majeures
6.1.1.1 Niveau du sous-champ d'application
On observe ce type de non-conformité globale quand le producteur ne se conforme pas à
100 % des Exigences Majeures dans un des modules de sous-champ d'application.
Exemple. Le producteur demande la certification pour des haricots verts, et une non-
conformité globale à l'une des Exigences Majeures du sous-champ d'application des
Fruits et Légumes est détectée. Les haricots verts ne peuvent pas être certifiés et une
suspension est appliquée.
Exemple. Le producteur demande la certification pour des haricots verts et du café. Une
non-conformité globale à une Exigence Majeure est détectée dans le sous-champ
d'application du Café. Le Café ne peut pas être certifié, et un avertissement est appliqué
à ce sous-champ d'application. Les haricots verts ne peuvent être certifiés que SI l'OC
responsable justifie qu'aucune inquiétude concernant l'intégrité du producteur et de la
production dans son ensemble ne résulte de la non-conformité globale à une Exigence
Majeure dans le sous-champ d'application du Café
6.1.1.2 Niveau du sous-champ d'application
Une non-conformité globale au niveau du sous-champ d'application est observée lorsqu'il
n'y a pas une conformité à 100 % aux Exigences Majeures de l'un des champs
d'application de base.
Exemple. Le producteur demande la certification pour des porcs. Une non-conformité
globale à l'une des Exigences Majeures de l'Ensemble des Exploitations est détectée.
Les porcs ne peuvent pas être certifiés.
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 34 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Exemple. Le producteur demande la certification pour des porcs et des légumes. Une
non-conformité globale à l'une des Exigences Majeures de l'Ensemble des Exploitations
est détectée ; ni les porcs, ni les légumes ne peuvent être certifiés.
Exemple. Le producteur demande la certification pour des porcs et des légumes. Une
non-conformité globale à l'une des Exigences Majeures des Cultures est détectée, et
une suspension est appliquée à tous les produits couverts par le champ d'application
des Cultures et ses sous-champs d'application respectifs. Les porcs ne peuvent être
certifiés que si l'OC responsable justifie qu'aucune inquiétude concernant l'intégrité du
producteur et de la production dans son ensemble ne résulte de la non-conformité
globale dans les Cultures.
Non-conformités globales à des Exigences Mineures
Quand un producteur se conforme à moins de 95 % des Exigences Mineures des points de contrôle applicables, une non-conformité globale à une Exigence Mineure est constatée. Exemple 1 : Un producteur demande la certification pour du bétail et se conforme à 100 % des Exigences Majeures, mais à 90 % seulement des Exigences Mineures applicables ; une mesure corrective est nécessaire avant que la certification puisse avoir lieu. Exemple 2 : Un producteur demande la certification pour du bétail et des porcs. Le producteur se conforme à 100 % des Exigences Majeures et à 95 % des Exigences Mineures applicables pour le bétail, mais seulement à 92 % des Exigences Mineures applicables pour les porcs. Le certificat ne peut inclure que les porcs après la réalisation de mesures correctives au niveau des non-conformités. Voir le point 6.2.2.iv Non-conformités globales contractuelles
6.1.3.1 Non-conformité globale contractuelle majeure
Toute non-conformité à l'un des accords signés dans le contrat conclu entre l'OC et le
producteur qui révèle de manière objective une mauvaise gestion des procédures
relatives à GLOBALGAP (EUREPGAP) au niveau du producteur.
6.1.3.2 Non-conformité globale contractuelle mineure
Toute non-conformité aux clauses mineures spécifiées dans le contrat conclu entre l'OC et
le producteur.
6.1.3.3 Non-conformité globale contractuelle technique
Toute non-conformité à l'un des accords signés dans le contrat conclu entre l'OC et le
producteur ou toute constatation lors du contrôle mettant en doute la mode d'opération du
producteur d'un point de vue technique.
6.2 Types de sanctions
Tous les OC et groupements de producteurs doivent disposer d'une procédure de pénalisation pour
sanctionner les non-conformités globales identifiées comme spécifié au point 6.1.
Il existe trois types de sanction au sein de GLOBALGAP (EUREPGAP) : l'avertissement, la suspension
et l'annulation. Elles prennent effet en cas de non-conformités globales résultant de non-conformités à
des points de contrôle et en cas de non-conformités globales contractuel es. De plus, le producteur peut
infliger volontairement des suspensions (par l'intermédiaire de l'OC).
Des sanctions sont appliquées au producteur ainsi qu'au produit, et peuvent s'étendre de la période qui
précède la délivrance du certificat (si une non-conformité est détectée lors d'un premier contrôle) jusqu'à
cel e qui suit sa fin de validité (en cas d'annulation).
Les producteurs ne pourront pas changer d'OC tant que la non-conformité globale qui a entraîné la
sanction respective n'est pas corrigée d'une manière satisfaisante.
Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 35 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Pour tous les types de non-conformités globales détectés, un avertissement est émis. Un délai accordé pour remédier à la non-conformité globale sera convenu entre l'OC et le
producteur
, jusqu'à un délai maximum pour la mise en œuvre d'une mesure corrective de
28 jours à compter de la date de l'avertissement.
NOTE 1) Si la non-conformité concerne une Exigence Majeure qui n'est pas respectée, un
délai de mise en conformité avant suspension est appliqué, qui ne dépasse pas un
maximum de 28 jours, en fonction de la gravité de la non-conformité, en termes de sécurité
des personnes, de l'environnement et des consommateurs, évaluée par le
contrôleur/auditeur responsable de la décision relative au délai de mise en application des
mesures correctives. L'OC prendra la décision relative au délai accordé (dans la limite de
28 jours) au producteur pour remédier à la non-conformité globale à l'Exigence Majeure.
Aucun délai de mise en conformité n'est accordé lorsqu'il existe une menace sérieuse pour
la sécurité des personnes, de l'environnement et du consommateur. Les points QMS
peuvent être corrigés via un plan de correction de la non-conformité. Le délai doit être
déterminé en fonction de la gravité des non-conformités et des circonstances, et doit
spécifier le nombre précis de jours dont le producteur dispose pour remédier à la non-
conformité, avec un maximum de 28 jours. Le producteur DOIT remédier à toute non-
conformité globale à une Exigence Majeure avant d'obtenir ou de recouvrir le statut de
certifié.

Si la cause de la sanction n'est pas corrigée dans le délai déterminé (28 jours au maximum), une suspension est imposée. Suspension
Une suspension est prononcée lorsqu'un producteur ne peut pas prouver qu'il a pris des mesures correctives suffisantes après l'émission d'un avertissement. Une suspension peut également être prononcée au producteur qui en fait volontairement la demande, pour certains (suspension partiel e) ou la totalité (suspension totale) de ses produits. Après application de la suspension, un délai sera accordé par l'OC à des fins de
correction, pour une durée maximum de 6 mois. Si la suspension est volontaire, le délai et
les mesures correctives de mise en conformité sont fixés par l'agriculteur lui-même, avec
l'accord de(s) (l')OC respectifs(s), mais la non-conformité doit être corrigée avant la
réinscription.
Pendant ce délai (période de suspension), il sera interdit au producteur d'utiliser le logo/la marque GLOBALGAP (EUREPGAP), la licence/le certificat GLOBALGAP (EUREPGAP) ou tout autre type de document relatif à GLOBALGAP (EUREPGAP). Il existe deux types de suspension :
a) Partielle : seule(s) certaine(s) partie(s) du champ d'application relatif au(x) produit(s)
certifié(s) fait/font l'objet de la suspension.
Exemple : si des pommes et des cerises sont certifiées, une Suspension Partiel e peut être prononcée pour la totalité de la production de cerises si la mesure corrective à la suite de l'avertissement émis n'est pas suffisante. Ceci n'est possible que si la non-conformité globale à l'origine de l'avertissement n'a été détectée qu'au niveau des cerises. Exemple : si un avertissement pour la situation suivante n'a pas été résolu, une Suspension Partiel e est prononcée pour le groupement dans lequel un producteur est suspendu et non l'ensemble du groupement : Une non-conformité globale est détectée chez un producteur membre d'un groupement de Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 36 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en producteurs, et l'OC, après avoir enquêté en élargissant la tail e de l'échantillon pour déterminer la gravité de la non-conformité au sein du groupement de producteurs, a décidé que le QMS était conforme et que le producteur en question ne l'était pas. b) Totale : tous les champs d'application relatifs au(x) produit(s) certifié(s) sont
suspendus pendant une période fixée par l'OC. Si le motif de la suspension est lié à une non-conformité globale aux champs d'application relatifs à l'Ensemble des exploitations ou aux bases (Cultures, Élevage de bétail ou Aquaculture) qui affecte tous les champs d'application relatifs au(x) produit(s) certifié(s), une suspension totale doit être prononcée. Exemple : un avertissement a été émis sur la base d'une non-conformité globale à une Exigence Majeure dans le module de l'Ensemble des exploitations. Exemple : si seules des pommes sont inscrites et certifiées (en d'autres termes, un seul sous-champ d'application et un seul produit), une suspension totale doit être prononcée. La suspension sera levée lorsqu'il y aura suffisamment de preuves de l'application de mesures correctives (soit par une visite de suivi dont le surcoût sera imputé au producteur, soit par des preuves écrites ou visuel es) pendant le délai accordé pour la correction (6 mois au maximum). Si le motif de la suspension n'est pas résolu dans le délai fixé, le certificat et le producteur seront sanctionnés par une annulation. Annulation
(i) Une annulation du contrat sera prononcée lorsque a) Un producteur ne peut pas prouver qu'il a pris des mesures correctives suffisantes à la suite d'une Suspension Partiel e ou Totale et au bout de six mois, ou b) Une non-conformité globale dans un champ d'application suscite des doutes sur l'intégrité du produit, ou c) des non-conformités globales contractuel es majeures sont détectées (voir le point (i ) Toute annulation du contrat se traduira par l'interdiction totale d'exploiter le logo/la marque GLOBALGAP (EUREPGAP), la licence/le certificat GLOBALGAP (EUREPGAP), ou tout dispositif ou document qui pourrait avoir un lien avec GLOBALGAP (EUREPGAP). (i i) Un producteur dont le certificat a été annulé ne pourra pas représenter sa candidature à la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) avant l'expiration d'un délai de 12 mois suivant la date d'annulation. 6.3 Notifications et appels
Décisions relatives aux sanctions
Toutes les sanctions (avertissements, suspensions et annulations) seront décidées par la Commission de Certification de l'OC (ou tout service décideur équivalent de l'OC). Si un contrôleur ou un auditeur constate qu'un producteur n'est plus en conformité avec le référentiel de GLOBALGAP (EUREPGAP), il en rendra compte à son OC et au producteur certifié, en précisant les non-conformités identifiées lors du contrôle. Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 37 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Les Comités Sectoriels de GLOBALGAP (EUREPGAP) se réservent le droit d'infliger certaines sanctions pour certaines non-conformités. Ces dernières seront précisées dans une annexe et les OC et leurs clients en seront informés. Traitement des non-conformités par le producteur
Le producteur doit soit corriger les non-conformités globales communiquées, soit faire appel par écrit contre les non-conformités globales auprès de l'OC, en expliquant les raisons de son opposition. Si le producteur n'a pas remédié aux non-conformités globales dans le délai imparti, la sanction sera aggravée selon la procédure expliquée au point 6.2. Levée des sanctions
Si un producteur informe l'OC que la non-conformité globale a été corrigée avant le terme du délai imparti, la sanction respective sera levée, sous réserve de l'apport de preuves satisfaisantes et de la correction effective. Sanction des organismes de certification
GLOBALGAP (EUREPGAP) se réserve le droit de sanctionner des OC sur la base de preuves témoignant du non respect des procédures ou des clauses de l'Accord de Certification et de Licence signé entre GLOBALGAP (EUREPGAP) et l'OC (se référer aux Modalités Générales IIe Partie, 3.2 concernant les types de sanctions). 7 FORMATION
7.1 Ateliers de formation des formateurs
GLOBALGAP reconnaît le besoin général d'une formation qualifiée à GLOBALGAP (EUREPGAP), qui
peut être rentable et adaptée aux besoins des producteurs. Officiel ement, il n'est pas exigé des
producteurs qu'ils apportent la preuve qu'un membre du personnel ou un conseil er extérieur a suivi un
stage de formation à GLOBALGAP (EUREPGAP).
GLOBALGAP dirigera des ateliers de Formation des Formateurs (FF) comprenant un examen pour
l'approbation finale, afin d'assurer un nombre limité mais suffisant de formateurs qualifiés et de les
inscrire sur le site Web de GLOBALGAP. Une fois qualifié, le formateur peut diriger des stages de
formation en classe (formation du public)
Pour plus d'informations sur la formation proposée par GLOBALGAP et sur la marche à suivre pour
devenir formateur en Formation du Public approuvé, se référer aux Modalités Générales Ve Partie.
8 ABRÉVIATIONS ET DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE
8.1 Abréviations

Organisme d'Accréditation Organisme de Certification Critères de Conformité Chaîne de responsabilité Point de Contrôle Points de Contrôle et Critères de Conformité Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 38 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Système raisonné de culture et HACCP Analyse des Risques, Points de d'élevage Contrôle Critiques Groupe de Travail Technique CS Comité Sectoriel Commission des Organismes de IAF Forum International d'Accréditation Accord Multilatéral l'Accréditation Système de Gestion de la Qualité Check-list de Benchmarking 8.2 Documents de référence
(i)
Accord de Certification et de Sous-licence GLOBALGAP (EUREPGAP) Accord de Certification et de Licence GLOBALGAP (EUREPGAP) Points de Contrôle et Critères de Conformité GLOBALGAP (EUREPGAP) – Système Raisonné de Culture et d'Élevage Check-list GLOBALGAP (EUREPGAP) – Système Raisonné de Culture et d'Élevage Procédures d'évaluation comparative (benchmarking) GLOBALGAP (EUREPGAP) Check-list d'évaluation comparative (benchmarking) croisée GLOBALGAP (EUREPGAP) (vi ) EN 45011 ou Guide ISO / IEC 65:1996. Conditions générales applicables aux organismes exploitant des systèmes de certification de produit (vi i) Conseils de l'IAF sur l'application du Guide ISO/IEC 65:1996. 2ème édition (IAF GD 5:2006) (ix) ISO/IEC 17020:2004 Critères généraux pour le fonctionnement de divers types d'organismes de contrôle. ISO/IEC 17025:2005. Conditions générales relatives aux compétences des laboratoires d'essai et de étalonnage. ISO/IEC 17011 Conditions générales applicables aux organismes d'accréditation des organismes d'évaluation de la conformité (xi ) ISO 19011 Directives pour l'audit des systèmes de gestion de la qualité et/ou de l'environnement. Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 39 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en 9 ANNEXE I.1 RÈGLES RELATIVES À L'UTILISATION DE LA
MARQUE ET DU LOGO EUREPGAP ET GLOBALGAP
La marque et le logo EUREPGAP, tels que définis dans le présent document, correspondent à la
marque déposée intégrale et ne pourront jamais apparaître sur le produit, l'unité de conditionnement
consommateur, ou sur le point de vente.
La marque EUREPGAP sera remplacée par la marque GLOBALGAP lors d'un nouveau communiqué.
La marque EUREPGAP devra être utilisée, jusqu'à nouvel avis, seule ou associée à GLOBALGAP.
L'organisme de certification est censé vérifier l'utilisation correcte de la marque et du logo EUREPGAP
sur les exploitations à tout moment. Toute non-conformité globale à ces règles par les fournisseurs
pourrait entraîner des sanctions.
9.1 La marque EUREPGAP
La marque EUREPGAP est constituée par le mot « EUREPGAP » sous quelque forme que ce soit.
(i)
Les producteurs ne peuvent utiliser le symbole de la marque, avec une tail e maximale de 100 mil imètres, que sur des palettes qui contiennent uniquement des produits certifiés EUREPGAP et qui n'apparaîtront PAS sur le point de vente. Les producteurs certifiés EUREPGAP peuvent utiliser la marque dans leur correspondance commerciale et à des fins de traçabilité/isolement/identification sur le site de production. Les détail ants, associés et producteurs membres d'EUREPGAP peuvent utiliser la marque sur leur matériel promotionnel (sans qu'il y ait un lien direct avec le produit certifié) et dans leur correspondance commerciale.
9.2 Le logo EUREPGAP et GLOBALGAP
Le logo EUREPGAP et GLOBALGAP devra toujours être sol icité auprès du Secrétariat EUREPGAP afin d'assurer l'utilisation du format et de la couleur exacts de la charte graphique, comme suit : Exploitation du logo EUREPGAP et GLOBALGAP
Le secrétariat GLOBALGAP exploite le logo EUREPGAP et GLOBALGAP, et autorise son utilisation restreinte aux organisations suivantes : (i) Les détail ants, associés et producteurs membres de GLOBALGAP (EUREPGAP) pourront l'utiliser EXCLUSIVEMENT pour communiquer leur adhésion et dans leur correspondance commerciale. Cette dernière comprend l'utilisation de panneaux, de papier à en-tête, de cartes de visite, et d'annonces publicitaires. Les producteurs membres ne peuvent utiliser Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 40 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en le logo de cette manière que lorsqu'un certificat GLOBALGAP (EUREPGAP) en cours de validité leur est associé. Les Organismes de Certification approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) accrédités,
pour la promotion de leurs activités de certification GLOBALGAP (EUREPGAP) accréditées
dans leur correspondance commerciale, et sur les certificats GLOBALGAP (EUREPGAP)
accrédités qu'ils délivrent.
NOTE : Les organismes de certification qui ne sont pas encore accrédités, ne peuvent pas
utiliser le logo GLOBALGAP (EUREPGAP) sur des certificats non-accrédités qu'ils
délivrent.

Sur la base d'accords individuels, toute autre organisation, comme les instituts de formation, maisons d'édition, programmes reconnus équivalents approuvés par GLOBALGAP, etc.
9.3 Le numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP)
(i)
Le numéro de client GLOBALGAP (EUREPGAP) (GCN) est un numéro alphanumérique, indépendant de la marque « EUREPGAP » ou « GLOBALGAP », qui est délivré par GLOBALGAP et qui est unique pour chaque producteur et toute autre entité juridique du système GLOBALGAP (EUREPGAP). Sur le produit et/ou l'embal age final sur le point de vente, le GCN ne peut être utilisé qu'en
relation avec un système de traçabilité approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP).
GLOBALGAP (EUREPGAP) accorde son approbation à un système de traçabilité en se basant sur une évaluation individuel e et un accord signé avec le propriétaire du système de traçabilité.
9.4 Le numéro d'inscription
(i)
Le numéro d'inscription est un numéro qui peut être délivré par l'Organisme de Certification pour identifier le producteur. Ce numéro sert d'identification d'emprunt à le GCN (voir le point 9.3). Le numéro se compose du nom de l'Organisme de Certification (abréviation convenue entre l'OC
et le secrétariat GLOBALGAP : « OC abréviation ») suivi d'un espace, puis du numéro du
producteur ou du groupement délivré par l'Organisme de Certification. L'appel ation commerciale
« GLOBALGAP (EUREPGAP) » n'apparaîtra pas dans ce numéro.
par exemple OCXYZ 12345 NOTE : Le numéro d'inscription peut être utilisé, sur demande d'un client, avec l'autorisation préalable de l'Organisme de Certification qui le délivre, sur le produit ou l'emballage final sur le point de vente. GLOBALGAP rejette toute responsabilité en ce qui concerne la traçabilité et l'authenticité des produits étiquetés avec ce numéro d'inscription. Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf. : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES Page : 41 sur 41 VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Copyright : Globalgap c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) 1 ANNEXE I.1 DÉFINITIONS D'EUREPGAP
(Cette annexe fait partie des Modalités Générales GLOBALGAP (EUREPGAP) V3.0-2_Sep07 et peut être citée en
référence dans d'autres documents de GLOBLAGP (EUREPGAP).)
Les termes suivants sont définis selon leur utilisation dans le contexte de GLOBALGAP (EUREPGAP), et sont énumérés par ordre alphabétique. 1. Organisme d'accréditation : organisation responsable de l'évaluation et de l'accréditation des organismes de certification EUREPGAP conformément à la norme EN 45011 ou au Guide ISO/IEC 65. El e est membre du Forum International d'Accréditation (IAF) ou de la Coopération Européenne pour l'Accréditation (EA) et signataire de l'accord multilatéral (MLA) pour la certification de produit et de la déclaration d'intention entre l'EA et/ou l'IAF et EUREPGAP Substance active : dans tout produit phytosanitaire, substance qui élimine, ou permet de maîtriser, les parasites cibles. La législation en vigueur sur les produits phytosanitaires est basée principalement sur les substances actives contenues dans les produits. Unité de production agricole : zone géographique composée de champs, cours, parcel es, vergers, serres, stabulations, couvoirs, groupe de zones géographiques réservées à des activités d'eau douce et/ou d'eau de mer et/ou de toute autre surface/emplacement/transport utilisé pour la production des produits inscrits. Culture annuel e : plante qui accomplit son cycle de vie sur un an (c.-à-d. dont la semence germe, se développe, fleurit, produit de la semence et meurt au cours de la même campagne). Cette définition couvre également le plant de pomme de terre, ainsi que les fraises, les asperges, le manioc, etc…. Producteur ou groupement de producteurs candidat : candidat à la certification ayant déposé ou sur le point de déposer une demande de certification auprès d'un OC approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP). Terres arables : terres travail ées régulièrement, généralement dans un cycle de rotation des cultures comprenant notamment la mise en jachère. Audit : (se référer également à la norme ISO 19011). Examen systématique et indépendant visant à déterminer si les activités et les résultats en matière de qualité et de sécurité alimentaire sont conformes aux procédures établies et si ces procédures sont efficacement mises en œuvre et appropriées pour atteindre les objectifs fixés. Chez GLOBLAGP (EUREPGAP), un audit se rapporte à la vérification du système de gestion de la qualité d'un groupement de producteurs. Il se rapporte également à la surveil ance d'un organisme de certification par un organisme d'accréditation. Référence ou benchmark : ensemble de variables mesurables servant de base ou de référence pour évaluer la performance des démarches qualité. Système de certification reconnu équivalent : système de certification qui a obtenu son accréditation au Guide ISO/IEC 65 (EN45011) par l'intermédiaire d'un organisme de certification approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP) auprès d'un organisme d'accréditation membre du Forum International d'Accréditation (IAF) et signataire de l'accord multilatéral (MLA) concernant le Guide ISO/IEC 65 et de la déclaration d'intention entre la Coopération Européenne pour l'Accréditation (EA) et/ou IAF et GLOBALGAP qui a accompli avec succès les procédures Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) présentées dans ce document et formel ement reconnues par GLOBALGAP. 10. Référentiel reconnu équivalent : référentiel qui fonctionne dans le cadre d'un système de
certification reconnu équivalent EUREPGAP ou dans le cadre du système de certification EUREPGAP qui a accompli avec succès les procédures présentées dans ce document et formel ement reconnues par EUREPGAP 11. Bisannuel e : se dit d'une plante ayant un cycle de vie de deux ans. 12. Biocide : un biocide peut être un pesticide – ce qui inclut les fongicides, herbicides, insecticides, algicides, mol usquicides, miticides et rodenticides ; ou ce peut être un antimicrobien, ce qui inclut les germicides, antibiotiques, antibactériens, antiviraux, antifongiques, antiprotoas et antiparasites. 13. Biodiversité : ensemble des organismes vivants provenant de plusieurs sources, comprenant les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques, ainsi que les systèmes écologiques complexes dont ils font partie. 14. Poulet à rotir : poulet à viande élevé pour une commercialisation à un âge précoce. 15. Zone intermédiaires : zone voisine avec une surface protégée ; zone de transition entre des zones ayant des destinations différentes. 16. Digue : barrière construite à la surface du sol, destinée à empêcher tout écoulement, débordement ou toute érosion du sol. 17. Étalonnage : opération visant à déterminer le degré de précision d'un instrument, généralement par la mesure de sa variation par rapport à une norme, afin de déterminer les facteurs de correction nécessaires. 18. Certification : ensemble des mesures menant à la délivrance d'un certificat aux termes de la norme EN45011 ou du Guide ISO/IEC 65 pour la certification de produits 19. Organismes de certification : connus également sous le nom d'organismes d'évaluation de la conformité, ce sont des organismes qui fournissent des services d'évaluation de la conformité, tels que contrôles et certifications, aux producteurs ou groupements de producteurs pour les référentiels GLOBALGAP (EUREPGAP) dans le contexte des exigences établies dans la norme EN 45011/du Guide ISO/IEC 65. 20. Comité de certification : personne ou groupe de décideurs au sein d'un OC, chargé(e) de prendre la décision finale quant à la certification du producteur ou groupement de producteurs candidat. 21. Producteur ou groupement de producteurs certifié : candidat qui a sol icité avec succès et obtenu un certificat auprès d'un OC approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP). 22. Chaîne de responsabilité : circuit d'acceptabilité ininterrompu qui garantit la sécurité physique des données, des enregistrements et/ou des échantil ons. Mais aussi : une procédure visant à conserver et documenter l'historique chronologique de la preuve. 23. Compost : décomposition biologique contrôlée de la matière organique en présence d'air pour former une structure similaire à l'humus. Parmi les méthodes contrôlées de compostage, figurent le mélange et l'aération mécaniques, la ventilation des matières en les plongeant dans une série verticale de compartiments aérés ou en disposant le compost en tas au grand air, en le mélangeant et en le remuant périodiquement. 24. Aliments composés : aliments composés (qui peuvent être complets ou complémentaires), qui sont susceptibles d'être produits en utilisant des ingrédients (à l'exception des aliments/suppléments médicaux) comme des matières premières. Dans le contexte de Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) GLOBALGAP (EUREPGAP), les aliments composés excluent la production d'ingrédients tels que fourrage ou céréales (matières alimentaires simples), pré-mélanges, additifs ou aliments médicaux (suppléments alimentaires préparés), etc. 25. Consommateur : personne qui achète des produits ou fait appel à des services pour son usage personnel et non à des fins de transformation ou de revente. 26. Corridor : (1) bande de terre linéaire destinée au transport actuel ou futur ou à la circulation des véhicules utilitaires dans ses limites. (2) étroite bande de végétation facilitant la circulation de la faune et permettant potentiellement la migration de facteurs biotiques entre deux zones. 27. Couvert végétal : culture qui assure une protection provisoire pour les jeunes plants sensibles et/ou fournit une voûte pour la protection et l'amélioration saisonnières du sol entre les périodes normales de production végétale. Excepté dans des vergers où une couverture végétale permanente est assurée, les cultures de couverture sont habituel ement cultivées sur un an au maximum. Après labourage et plantation, les cultures de couverture font également office de cultures d'engrais vert. 28. Point de contrôle critique (PCC) : point, étape, ou procédure durant lequel (laquel e) un contrôle peut être effectué en vue de prévenir un danger, de l'éliminer ou de le réduire à un niveau acceptable. 29. Défaut critique : écart constaté au niveau d'un point de contrôle critique pouvant entraîner un 30. Limites critiques : seuil maximal et/ou minimal à partir duquel un paramètre biologique, chimique ou physique doit être contrôlé à un point de contrôle critique afin de prévenir, d'éliminer ou de réduire à un niveau acceptable la présence de ce danger pour la sécurité alimentaire. 31. Rotation des cultures : on entend par système de rotation des cultures la succession de cultures sur une même parcelle selon un plan prédéfini. Normalement, les cultures changent chaque année, mais el es peuvent également être pluriannuel es. Généralement, cette pratique a pour but d'accroître la fertilité du sol et de maintenir de bons rendements et fait partie de la lutte intégrée (IPM). 32. Client : se dit d'une personne qui achète des produits ou des services à un fournisseur. 33. Déclaration : document écrit relatif au domaine concerné, signé par la personne qui établit la déclaration. Ce document est utilisé par l'OC comme preuve pour la vérification de la conformité aux différents points applicables. 34. Divergence : dépassement de la limite critique. 35. Ecrêtage : opération qui consiste à sectionner par électrocautérisation le barbil on/la crête des mâles reproducteurs afin de limiter les blessures dues au becquetage et aux combats. 36. Environnement : ensemble composé d'eau, d'air, de terre, d'espèces sauvages de faune et de flore, et toute interaction entre eux, ainsi que toute relation avec des organismes vivants ; 37. Référentiel GLOBALGAP (EUREPGAP) : normes déterminées dans des documents de GLOBALGAP (EUREPGAP) et d'autres documents de référence, qui ont été développées en conformité avec le Guide ISO/IEC 65, clause 4.1.3., et que l'on peut se procurer auprès de GLOBALGAP en particulier pour servir d'élément de référence ou de comparaison dans le but d'établir une équivalence. 38. Système de certification GLOBALGAP (EUREPGAP) : système de certification qui se conforme aussi bien aux exigences du Guide ISO/IEC 65 qu'à cel es définies par les Modalités Générales Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) de GLOBALGAP (EUREPGAP). 39. Numéro de client GLOBALGAP (GCN) : numéro unique attribué par GLOBALGAP au producteur lors de l'inscription, qui sera utilisé comme identifiant unique pour toutes les activités GLOBALGAP (EUREPGAP). 40. Champ, parcel e, verger ou serre : unités de surface distinctes au sein d'une exploitation. Ajoutées les unes aux autres, el es constituent l'exploitation dans son ensemble. 41. Parcel es de forêt : les peuplements ou parcel es de forêt renvoient à l'échel e d'écosystème à laquel e une unité de forêt relativement homogène peut être identifiée. La composition, la structure, et les fonctions écologiques dans un peuplement sont suffisamment similaires pour qu'une prescription d'utilisation écologiquement responsable de la forêt puisse être appliquée uniformément dans le peuplement, sans rencontrer de changements des paramètres écologiques qui soient susceptibles de produire des résultats inattendus ou indésirables. 42. Sécurité alimentaire : garantie de l'innocuité des aliments pour le consommateur lorsque ceux-ci sont préparés et consommés conformément à leur utilisation prévue ; 43. Fumigant : liquide ou gaz volatile servant à éliminer insectes, nématodes, champignons, bactéries, graines, racines, rhizomes, ou plantes entières. 44. Nappes phréatiques : toutes les eaux se trouvant sous la surface du sol dans la zone de saturation et en contact direct avec le sol. 45. Conteneurs de récolte : récipients utilisés pour la récolte et le transport d'un produit pendant et après la récolte. 46. Outils de récolte : gants, ciseaux, couteaux, massicots, etc. 47. Danger : propriété biologique, chimique, physique ou autre susceptible de rendre un produit impropre à la consommation. 48. Herbicide : produit chimique destiné à maîtriser ou à détruire des plantes indésirables. 49. Mélange autoproduit : production de fourrage mélangé sur l'exploitation qui reste sur l'exploitation où el e a été produite. D'un côté, il y a les producteurs qui mélangent le fourrage sur l'exploitation pour un usage personnel en utilisant des prémélanges ou des additifs (fabrication d'un fourrage mixte) et, de l'autre, les producteurs qui mélangent les ingrédients sur l'exploitation, mais qui n'utilisent pas de prémélanges ou d'additifs (et ne fabriquent donc pas de fourrage mixte). 50. Engrais minéral : engrais dans lequel les nutriments déclarés sont des matières minérales obtenues par extraction ou par des procédés industriels physiques et/ou chimiques. 51. Gestion intégrée des cultures (ICM) : la gestion intégrée des cultures est un système agricole qui répond aux exigences d'une agriculture durable. Il s'agit d'une stratégie globale de l'exploitation qui implique une gestion rentable des cultures tout en préservant l'environnement, d'une manière adaptée aux ressources du sol et aux conditions climatiques et économiques locales. Ce système a pour but de sauvegarder les richesses naturel es agricoles à long terme. La gestion intégrée des cultures n'est pas une forme de production végétale définie de manière rigide, mais plutôt un système dynamique qui s'adapte et utilise de manière judicieuse les recherches, technologies, conseils et expériences les plus récents. 52. Gestion intégrée de l'exploitation : approche de l'agriculture qui vise à équilibrer la production en tenant compte des facteurs économiques et environnementaux et en ayant recours à un ensemble de mesures telles que l'assolement, la culture, la sélection de variétés appropriées et l'utilisation raisonnée des intrants. Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) 53. Lutte intégrée (IPM): prise en compte raisonnée de toutes les techniques disponibles de lutte antiparasitaire, puis mise en œuvre des mesures appropriées visant à freiner le développement de populations de parasites tout en limitant l'usage de produits phytosanitaires et d'autres interventions à des niveaux justifiés économiquement et en réduisant ou minimisant les risques pour la santé humaine et pour l'environnement. La lutte intégrée met l'accent sur la production d'une culture saine en perturbant le moins possible les écosystèmes agricoles. El e encourage le développement de mécanismes de lutte antiparasitaire naturels et/ou non chimiques. 54. Audit interne : Audit effectué par le groupement de producteurs au niveau de son propre Système de Gestion de la Qualité, au minimum une fois par an. 55. Contrôle interne du groupement : contrôle effectué auprès de tous les membres d'un groupement de producteurs inscrit au moins. Contrôle : évaluation de la conformité par l'observation et la notation, accompagnées si nécessaire de mesures, d'essais ou d'étalonnages. Inspection des denrées alimentaires ou des systèmes de contrôle des denrées alimentaires, des matières premières, de la transformation et de la distribution, y compris l'examen pendant le processus et au stade du produit fini, en vue de vérifier la conformité aux exigences ; voir également la norme ISO 9000:2005. Dans le cadre de GLOBALGAP (EUREPGAP), un contrôle a lieu au niveau de l'exploitation afin de déterminer si le producteur se conforme aux PCCC. 56. Accord de Licence et de Certification : document légal qui établit les droits et devoirs de GLOBALGAP en tant que propriétaire du référentiel et des organismes de certification approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) en tant qu'organismes de contrôle indépendants pour les activités de contrôle, de certification et de licence dans le cadre du système GLOBALGAP (EUREPGAP). 57. Fumier : engrais organique ne faisant pas l'objet de droits de propriété ; excréments d'origine animale ramassés dans les étables et basses-cours avec ou sans litière, utilisés pour enrichir le sol. 58. Sal e de traite : lieu où les vaches sont traites. 59. Module : Section du référentiel dans laquel e un ensemble de points de contrôle est regroupé sous un dénominateur commun (Exemple : Ensemble des exploitations, Cultures, Fruits et légumes pour les Pommes) 60. Nouveau site agricole : Terrain utilisé pour la production ou planté pour la première fois après avoir été utilisé pour la production animale ou à des fins non alimentaires, à l'exclusion des cultures destinées à « l'amendement du sol ». 61. Non-conformité : un point de contrôle GLOBALGAP (EUREPGAP) dans la check-list n'est pas respecté selon les critères de conformité. 62. Non-conformité globale : une règle GLOBALGAP (EUREPGAP) nécessaire pour l'obtention du certificat GLOBALGAP (EUREPGAP) est enfreinte. En d'autres termes, le producteur ne se conforme pas à 100 % des Exigences Majeures et/ou à 95 % des Exigences Mineures. 63. Bilan azoté : le calcul de l'équilibre en azote de la surface du sol est équivalent à la différence entre la quantité totale des apports en azote absorbée par le sol et la quantité des pertes annuel es du sol en azote, compte tenu du cycle de l'azote. 64. Agriculture biologique : se référer à la législation 2000/2092. 65. Engrais organique : matières d'origine animale utilisées pour entretenir ou améliorer la nutrition des plantes et les propriétés physiques et chimiques, ainsi que l'activité biologique des sols, soit séparément soit ensemble ; el es peuvent comprendre de l'engrais, du compost et des résidus de Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) 66. Surexploitation : utilisation excessive des matières premières sans tenir compte des impacts écologiques à long terme et de la durabilité d'une tel e utilisation. 67. Station de conditionnement : tout bâtiment prévu pour la manutention des produits récoltés (voir Manutention des Produits). Le champ d'application du certificat GLOBALGAP (EUREPGAP) pour le Système Raisonné de Culture et d'Élevage ne concerne que les stations qui ne conditionnent pas les produits inscrits GLOBALGAP (EUREPGAP) dans l'embal age final et/ou ne transforment pas le produit en modifiant sa forme ou son apparence. 68. Pérenne : plante dont le cycle de vie dure au moins trois ans ; qui dure plusieurs années 69. Produit phytosanitaire : toute substance ou tout mélange de substances destiné(e) à maîtriser insectes, mauvaises herbes, champignons, et d'autres formes de vie végétale ou animale considérées comme faisant partie des parasites. 70. L'analyse des risques relatifs aux produits phytosanitaires (PPP) couvre les risques suivants : • Dépassement des niveaux/limites maximums de résidus (LMR), • Problèmes d'homologation parmi les PPP légaux • Prise de décision relative à l'analyse des résidus • Motifs de prise de décision, relative à l'analyse des résidus 71. Prévention de la pol ution : utilisation de matériaux, procédés ou pratiques visant à réduire, minimiser ou éliminer la production de pol uants ou de déchets. El e comprend des pratiques qui visent à réduire l'utilisation de produits toxiques ou dangereux, l'exploitation d'énergie, d'eau, et/ou d'autres ressources. 72. Produits chimiques de traitement après récolte : produits phytosanitaires utilisés après la récolte, tels que la cire, les détergents et les lubrifiants le cas échéant. 73. Eau potable : Eau qui répond aux normes de qualité applicables en termes d'eau potable, tel es que cel es décrites dans les Directives publiées par l'OMS pour l'utilisation sans risque des eaux résiduaires et des excréments en agriculture et aquaculture. 74. Mesure préventive : facteurs physiques, chimiques ou autres permettant de maîtriser un risque 75. Produit de base : produit qui n'est pas transformé (voir la définition d'un produit transformé). 76. Produit transformé : produit dont la structure a été modifiée dans son apparence ou sa forme. 77. Produit : produit résultant de la récolte d'une culture après sa récolte et avant sa phase de commercialisation. 78. Manutention des produits : activités à faible risque effectuées après récolte sur le produit alors qu'il est encore la propriété du producteur/groupement de producteurs certifié, sur l'exploitation ou
hors exploitation : conditionnement, stockage, et transport en dehors de l'exploitation, mais
excluant la récolte et le transport sur l'exploitation, du lieu de récolte au premier lieu de
stockage/conditionnement. La manutention des produits ne couvre pas leur transformation. Par
ail eurs, tout stockage, traitement chimique, émondage, lavage, ou tout autre traitement pendant
lequel le produit peut entrer en contact physique avec d'autres matériaux ou substances doivent
être considérés comme faisant partie de la manutention des produits (PCCC FV.5). Le
conditionnement effectué sur le lieu de récolte doit être considéré comme faisant partie du
Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) « Conditionnement du Produit Final sur le Lieu de Récolte » (voir PCCC FV.4.2). 79. Producteur : personne (individu) ou entreprise (individu ou groupement de producteurs) qui représente la production des produits, en rapport avec le champ d'application (Cultures, Élevage de bétail ou Aquaculture), et qui a la responsabilité légale des produits vendus par cette exploitation agricole. 80. Groupement de producteurs : groupement de producteurs candidat à la certification qui applique une procédure et un contrôle internes des exigences GLOBALGAP (EUREPGAP) auprès de
100% des membres inscrits. Un groupement de producteurs peut avoir des membres qui ne sont
pas GLOBALGAP (EUREPGAP) à condition qu'un système de distinction de ces producteurs non-
GLOBALGAP (EUREPGAP) ait été mis en place conformément aux MG IIIe Partie, 1.9). Il doit
posséder une structure légale, des contrats avec chaque producteur spécifiant les conditions
d'adhésion et de départ, de suspension, et une convention de respect des exigences
GLOBALGAP (EUREPGAP) pour les membres inscrits. La liste de tous les membres du
groupement de producteurs avec le statut d'inscription doit être disponible. Le groupement de
producteurs doit avoir un représentant de gestion chargé de la responsabilité finale. Un
groupement de producteurs n'est pas une opération multi-site dans laquel e un individu ou une
organisation possède plusieurs sites de production ou « exploitations », qui ne sont pas en soi
des entités juridiques séparées. Ce type d'opération entre dans le cadre de l'Option 1 et chaque
site de production ou exploitation doit être contrôlé et inclus dans le champ d'application du
certificat. Une telle opération peut être certifiée sous l'Option 2 avec un échantil on aléatoire de
sites (racine carrée minimum) choisis sur la base des critères décrits dans les MG, IIe Partie,
Appendice II.3, uniquement si cette opération possède un système de gestion de la qualité qui
comprend des contrôles annuels internes et que le QMS est inclus dans la certification
GLOBALGAP (EUREPGAP).
81. Tracing (repérage) du produit : aptitude à identifier l'origine d'une unité et/ou d'un lot de produit spécifique(s) situé(s) dans la chaîne d'approvisionnement en se référant à des enregistrements consignés en amont de la chaîne d'approvisionnement. Des produits sont retracés en cas de rappel de produits et dans le cadre du traitement de réclamations clients. Dans le contexte de GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné de Culture et d'Élevage, il s'agit de retracer le produit en remontant du client immédiat du producteur jusqu'au producteur et à l'exploitation certifiée. 82. Tracking (suivi) du produit : aptitude à suivre le cheminement d'une unité de produit spécifique tout au long de la chaîne d'approvisionnement lorsqu'el e passe d'une structure à une autre. La traçabilité des produits est appliquée systématiquement en cas d'obsolescence, pour la gestion des stocks et à des fins logistiques. Dans le contexte de GLOBALGAP (EUREPGAP) Système Raisonné de Culture et d'Élevage, il s'agit de suivre le produit depuis le producteur jusqu'à son client immédiat. 83. Lieu de production : unité de production ou groupe d'unités de production concernées par la même propriété, les mêmes procédures opérationnel es, la même gestion agricole et les mêmes activités de prise de décision de GLOBALGAP (EUREPGAP). 84. Poulette : femelle du poulet, qui n'a pas atteint l'âge ou le stade de poule pondeuse 85. Dossier : document qui contient des preuves objectives de la qualité de la mise en œuvre des activités ou du type de résultats obtenus. 86. Inscription : processus par lequel un producteur individuel ou un groupement de producteurs amorce la procédure de candidature à la certification auprès d'un OC approuvé par GLOBALGAP (EUREPGAP). Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) 87. Numéro d'inscription : numéro attribué par l'Organisme de Certification pour identifier le producteur ; il sert d'identification provisoire pour le numéro de client GLOBALGAP (GCN). 88. Solution de rinçage : mélange à base d'eau de rinçage et de restes de produits phytosanitaires et d'un mélange d'eau provenant du processus de rinçage des pulvérisateurs/conteneurs de produits phytosanitaires. 89. Risque : estimation de l'apparition probable d'un danger 90. Analyse des risques : Estimation de la probabilité, de la fréquence et de la gravité de l'apparition d'un danger ou de toute autre non-conformité au niveau de la qualité et de la sécurité alimentaire ; 91. Résolu : clôture positive d'une non-conformité. 92. Assaini : lavé avec un désinfectant (voir désinfection) 93. Champ d'application de l'accréditation : Secteurs spécifiques d'évaluation de la conformité pour lesquels l'accréditation est sol icitée ou a été accordée. Chez GLOBALGAP (EUREPGAP), les champs d'application de l''accréditation sont l'Élevage de bétail, les Cultures, l'Aquaculture. 94. Champ d'application du référentiel : module qui couvre des questions de production générique, répertoriées sous les titres suivants : Ensemble des exploitations, Cultures, Élevage de bétail et Aquaculture. 95. Auto-évaluation : contrôle interne du produit inscrit effectué par le producteur sur la base de la check-list GLOBALGAP (EUREPGAP). Ne s'applique qu'aux Options 1 et 3. 96. Boue d'épuration : déchets et eaux résiduaires produits par des sources résidentielles et commerciales et déversés dans des égouts. 97. Vase de filtrage : accumulation de différents solides provenant de divers types d'eau, soit humides, soit mélangés à des composants liquides résultant de processus naturels ou artificiels. 98. Eaux d'égout : eau mélangée à des matières résiduel es 99. Signature : ce doit être un identifiant personnel, non transférable, visible et infail ible de la personne. El e est enregistrée manuellement, soit par écrit, soit électroniquement. La protection par mot de passe ne garantit pas à el e seule l'identification individuel e. 100. Sous-traitant : activités spécifiques de l'exploitation réalisées sous contrat conclu entre le producteur et le sous-traitant. Ce dernier fournit la main-d'œuvre, l'équipement et le matériel pour réaliser l'opération. La récolte de blé, le traitement et la cueil ette des fruits, et la tonte des moutons sont des exemples de travaux réalisés sur commande. Dans le contexte de GLOBALGAP (EUREPGAP), les sous-traitants sont des entreprises/individus mandatés par le producteur/groupement de producteurs pour exécuter des tâches spécifiques mentionnées dans les points de contrôle et les critères de conformité GLOBALGAP (EUREPGAP). 101. Accord de Sous-Licence et de Certification : document légal qui établit les droits et les obligations des organismes de certification approuvés par GLOBALGAP (EUREPGAP) en tant qu'organismes indépendants chargés des activités de contrôle, certification et licence et des producteurs ou des groupements de producteurs en tant que parties intéressées actives sur le marché au sein du système GLOBALGAP (EUREPGAP). 102. Sous-champ d'application du Référentiel : module regroupant les détails spécifiques de production, classifiés par type de produit (Fruits et Légumes, Grandes cultures, Café (vert), Thé, Fleurs et Plantes d'Ornement, Bovins et ovins, Élevage porcin, Industrie laitière, Élevage avicole, Saumon et Truite et tout sous-champ d'application susceptible d'être ajouté pendant la période de Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) validité de ce document). 103. Substrat : tout milieu de croissance destiné à la culture de plantes, substituts au sol, acheminé vers le site, et qui peut être retiré après usage. 104. Laboratoire agréé : actuel ement accrédité conformément à la norme EN 17025 ou pouvant prouver au moyen d'une documentation qu'il est en cours d'accréditation dans un délai déterminé (2 ans maximum), ou qu'il répond aux exigences d'accréditation suivant l'évaluation d'un expert extérieur. 105. Fournisseur : un fournisseur est une personne ou une entreprise qui fournit des produits ou des services à des clients 106. Eaux de surface : toutes les eaux à la surface de la Terre qui forment les rivières, ruisseaux, étangs, lacs, marais, marécages, comme la glace et la neige, et les eaux de transition, territoriales et marines. 107. Sources d'eau durables : sources d'eau qui font l'objet d'une méthode de gestion durable. Il s'agit d'« assurer la bonne santé des écosystèmes aquatiques et le juste équilibre entre les besoins de l'environnement en eau et les besoins nécessaires au développement économique et à des fins agricoles ». 108. Technicien responsable : personne responsable des décisions techniques concernant le produit certifié. Cela s'applique à tout ou partie de son champ de responsabilités, et il peut s'agir du producteur ou d'un conseil er. 109. Toilettes : instal ations sanitaires où toute personne peut déféquer et uriner de manière hygiénique (mais aussi jeter des déchets) sans impliquer de risque de contamination lié à la sécurité alimentaire pour les champs avoisinants, tout en préservant l'intimité de la personne. 110. Couche superficielle : couche supérieure du profil du sol relativement riche en humus, techniquement connue comme étant l'horizon A du profil du sol. 111. Traçabilité : aptitude à retracer l'historique, l'utilisation ou la localisation d'un produit (c'est-à-dire l'origine des matériaux et des pièces, l'historique des procédés appliqués au produit, ou la distribution et la localisation du produit après livraison) au moyen des identifiants enregistrés. 112. Vérification : confirmation obtenue par examen des preuves qu'un produit, un procédé ou un service répond aux exigences spécifiées. 113. Cours d'eau : élément discret et significatif de l'eau de surface comme un lac, réservoir, ruisseau, partie d'un ruisseau, d'une rivière ou d'un canal, eau de transition ou étendue d'eaux territoriales. 114. Déchets : toute matière inutilisée et rejetée comme sans valeur ou indésirable. 115. Plante adventice : plante indésirable. En agriculture, on entend par plante adventice toute plante ayant une forte aptitude de colonisation dans un environnement perturbé, et qui peut généralement concurrencer une variété végétale cultivée. Les plantes adventices sont considérées comme étant des plantes indésirables, inutiles d'un point de vue économique, ou des plantes parasitaires. 116. Bateau vivier : navire utilisé pour le transport des poissons vivants dans des réservoirs. 117. Employé (ou ouvrier) : toute personne employée sur l'exploitation pour effectuer une tâche, propriétaires et cadres de l'exploitation inclus. 118. Langue de travail : langue dans laquel e un audit/contrôle peut être effectué de manière indépendante sans interprète. Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE –INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE Page : 10 sur 10 (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!)
Note : Cette liste de définitions est indicative mais non limitative ; GLOBALGAP procède à l'ajout de
définitions supplémentaires au fur et à mesure des besoins, ce qui implique un changement de la
numérotation – l'ordre préétabli est l'ordre alphabétique de la première lettre du terme défini.
Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!)
ANNEXE I.2 LISTE DES PRODUITS GLOBALGAP (EUREPGAP)
(Cette annexe fait partie des Modalités Générales GLOBALGAP (EUREPGAP) V3.0-2_Sep07 et peut être citée
en référence dans d'autres documents de GLOBALGAP (EUREPGAP).)
1.1 CHAMP D'APPLICATION : CULTURES
Les critères pour l'inclusion d'un produit dans cette liste sont par la force des choses arbitraires et
découlent d'une décision de GLOBALGAP.
La certification GLOBALGAP (EUREPGAP) ne peut pas être accordée à des « produits sauvages », qui
ne sont pas cultivés, comme le champignon, la noix, le litchi, etc.
La certification GLOBALGAP (EUREPGAP) accordée à un produit couvre la totalité de la récolte cultivée
par le producteur/groupement de producteurs.
1.1.1 Sous-champ d'application : Fruits et légumes
Les fruits et légumes concernés par la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) sont définis par
EUREPGAP dans la liste ci-dessous. La gamme de produits peut être définie de la façon suivante :
produits issus de plantes désignées communément comme produisant des « fruits », « légumes »,
« racines comestibles », « bulbes », « tubercules », « noix », « épices » ou « herbes », pour la
consommation humaine à l'état frais, cuit ou transformé.

A

Graines d'huile de Châtaigne Chayote Chou de Bruxel es Haricot mange-tout Choux de Bruxel es Feuilles de cari Herbes mélangées Feuilles de vigne Figue de Barbarie Fleur comestible Coeur de palmier Brocoli Romanesco Fruit du palmier Corossol/chirimoya Courge butternut (courgette, courge) Gousse de Moringa Gousse de vanil e Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Allemagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) Racine de ginseng Noix de macadamia Raisin de Smyrne Mandarine Mineola Mini légume-feuil e Pousse de bambou Racine de cassave (1) Ces herbes se composent de : anis, mélisse, basilic, bourrache, cumin, cataire, camomile, cerfeuil, chicorée, ciboulette, coriandre, aneth, fenouil, laurier, lavande, citronnel e, livèche, marjolaine, mizuna,
ortie, origan, persil, menthe poivrée, roquette, romarin, sauge, sarriette, oseil e, menthe verte, estragon,
thym.
El es ne contiennent pas d'herbes médicinales ni d'herbes utilisées exclusivement à des fins
aromatiques.
1.1.2 Sous-champ d'application : Grandes cultures
Les grandes cultures concernées par la certification GLOBALGAP (EUREPGAP) sont définies par
GLOBALGAP dans la liste ci-dessous. La gamme de produits peut être définie de la façon suivante :
produits issus de systèmes de production extensifs, désignés communément comme produisant des
« graines », « légumes secs », « fourrage » ou « extraits » (huile, sucre, fécule, etc.), pour la
consommation humaine ou animale de produits cuits ou transformés, ou pour utilisation dans l'industrie.
D'autres termes sont utilisés pour décrire ce type de produit : « Cultures sur grandes surfaces »,
« Produits en vrac » ou « Cultures arables ».
A
Lin (graines de lin) Betterave à sucre Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Allemagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) 1.1.3 Sous-champ d'application : Café (vert)
Grains de café vert
1.1.4 Sous-champ d'application : Thé
Thé (Camel ia sinensis)
1.1.5 Sous-champ d'application : Fleurs et Plantes d'Ornement
Plants à repiquer
Feuillage cultivé en plein champ Jeunes plants de pépinière rustiques Fleurs cultivées sous serre Feuillage cultivé sous serre
Fleurs cultivées en plein champ
1.2 CHAMP D'APPLICATION : ÉLEVAGE DE BÉTAIL
Les critères pour l'inclusion d'un produit dans cette liste sont par la force des choses arbitraires et
découlent d'une décision de GLOBALGAP.
La certification GLOBALGAP (EUREPGAP) ne peut pas être accordée à des animaux sauvages capturés en dehors d'un système de production. La certification GLOBALGAP (EUREPGAP) accordée à des animaux couvre la TOTALITÉ des animaux de ce type présents sur l'exploitation, À L'EXCEPTION des primogéniteurs. 1.2.1 Sous-champ d'application : Bovins et ovins
Bovins
Ovins
1.2.2 Sous-champ d'application : Industrie laitière
Lait
1.2.3 Sous-champ d'application : Élevage porcin
Porcs
1.2.4 Sous-champ d'application : Élevage avicole
Poules et poulets (à l'exclusion des pondeuses d'œufs destinés à la consommation humaine, mais y
compris les œufs à couver)
Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Allemagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-2 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-2Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!)
1.3 CHAMP D'APPLICATION : AQUACULTURE
Les critères pour l'inclusion d'un produit dans cette liste sont par la force des choses arbitraires et
découlent d'une décision de GLOBALGAP.
La certification GLOBALGAP (EUREPGAP) ne peut pas être accordée à des poissons sauvages pêchés
en dehors d'un système de production.
La certification GLOBALGAP (EUREPGAP) accordée à des produits de l'aquaculture couvre la
TOTALITÉ des poissons et des étapes de ce type présents sur l'exploitation.
1.3.1 Saumon et truite
Oeufs de saumon
NOTE : Cette liste n'est pas exhaustive et des produits peuvent être ajoutés sur demande et après approbation de GLOBALGAP. Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Allemagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en ANNEXE I.3 EXIGENCES RELATIVES AUX DONNEES D'INSCRIPTION
GLOBALGAP (EUREPGAP)
(Cette annexe fait partie des Modalités Générales GLOBALGAP (EUREPGAP) V3.0-2_Sep07 et peut être citée en
référence dans d'autres documents de GLOBALGAP (EUREPGAP).)
1.1 Types de données de référence exigées
Trois types de données de référence doivent être consignés lors de la procédure d'inscription.
1.1.1 Informations sur l'entreprise et le site 1.1.2 Informations sur l'utilisateur 1.1.3 Informations sur le produit Ces informations seront mises à jour régulièrement chaque fois qu'un changement aura lieu. El es devront être mises à jour au plus tard à la date de réadmission (confirmation du statut « inscrit » du producteur) et/ou à la date de délivrance du certificat (détermination du statut « certifié » du produit). Les producteurs et groupements de producteurs doivent fournir des informations sur la sécurité des données. Ils peuvent choisir parmi quatre niveaux différents : Standard (option minimum) : GLOBALGAP (EUREPGAP) et les organismes de certification peuvent faire usage des données d'inscription pour des procédures internes et des procédures de sanction Communication individuel e des coordonnées à différents utilisateurs de la base de données, sur demande Divulgation des coordonnées à tous les membres de GLOBALGAP (EUREPGAP) Divulgation des coordonnées au Grand Public Le niveau de confidentialité des données doit être déterminé et convenu dans l'Accord de Sous-Licence et de Certification. Le propriétaire des données est responsable de la détermination du niveau des droits d'accès aux données. Toutefois, le propriétaire des données peut transmettre cette responsabilité à d'autres utilisateurs (par exemple, à l'organisme de certification, au groupement de producteurs ou à tout autre administrateur des données ; voir MG Ie Partie, point 4.6). Un organisme de certification, groupement de producteurs ou tout autre administrateur des données peut donc procéder à l'inscription, si le producteur ou groupement de producteurs les a autorisés par écrit à s'inscrire dans la base de données. La responsabilité sera modifiée dès que le producteur ou groupement de producteurs dénoncera les droits de l'administrateur et modifiera les données lui-même. Informations sur l'entreprise et le site
Les informations suivantes concernant l'entreprise (le producteur au titre de détenteur d'un certificat individuel ou le producteur membre dans un groupement de producteurs) et le(s) site(s) spécifique(s) à certifier sont nécessaires pour attribuer à chaque producteur du système un numéro de client GLOBALGAP unique (GCN). Nom de l'entreprise Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en (vi ) Numéro de téléphone (vi i) Numéro de fax (ix) ILN (le cas échéant) Numéro de TVA (en Europe) (xi ) Précédent numéro GLOBALGAP (GCN) et numéro d'inscription à GLOBALGAP (le cas (xi i) Latitude nord/sud (facultatif, si disponible ou obligatoire, si l'adresse n'est pas clairement (xiv) Longitude est/ouest (facultatif, si disponible ou obligatoire, si l'adresse n'est pas clairement Informations sur l'utilisateur :
Ce sont les informations exigées pour l'utilisateur ou la personne légalement responsable de la certification. Nom de l'organisation (vi ) Code postal (vi i) Ville (ix) Numéro de téléphone (xi ) Adresse e-mail (xi i) Nom d'utilisateur (facultatif, nécessaire uniquement si le producteur ou groupement de producteurs souhaite modifier ses données lui-même) Si d'autres utilisateurs ont besoin d'y accéder, leurs données peuvent également être saisies dans la base de données (par l'organisme de certification, le groupement de producteurs ou le producteur ou tout autre administrateur désigné). Informations sur le produit
Ces informations donnent plus de détails sur le(s) produit(s) à certifier et seront utilisées pour établir les factures au producteur. Ces informations doivent être mises à jour si des changements sont détectés lors des contrôles externes (afin d'éviter des erreurs dans la facturation). (i) Surface cultivée annuel e (cultures) / Quantité de production (élevage de bétail, aquaculture) Culture couverte ou non couverte (pour une culture) Première récolte ou récolte ultérieure (pour une culture) Pays de destination Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1 GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en Option (1, 2, 3 et/ou 4 par produit) (vi ) Nom du programme (si programme de référence ; Options 3 et/ou 4, par produit) (vi i) Organisme(s) de certification – voir conditions d'utilisation au point 4.4.2.iv (ix) Pour les Fruits et légumes : Exclusion de la manutention du produit si non applicable (pour chaque produit certifié) Pour les Fruits et légumes : Le numéro de client GLOBALGAP (GCN) du (des) producteur(s) qui manutentionne(nt) le produit) s'il est inclus lorsque la manutention est faite en dehors de l'exploitation (voir Exclusion de la Manutention du Produit champ d'application 4.4.5.3) Pour les Fruits et légumes : Si la manutention du produit est incluse, le producteur doit déclarer si des produits sont également conditionnés pour d'autres producteurs certifiés GLOBALGAP (auquel cas tous les points de contrôle relatifs à des Exigences Mineures dans la section FV.5 des PCCC doivent également être contrôlés comme des Exigences Majeures) (xi ) Pour le Café et le Thé : Le numéro de client (GCN) GLOBALGAP du (des) centre(s) de transformation tel qu'indiqué dans la certification de la Chaîne de Responsabilité doit être inscrit dans la base de données de GLOBALGAP dès que le producteur en aura connaissance, communiqué à l'OC et mis à jour chaque fois que des changements auront lieu. (xi i) Pour l'Élevage de bétail : Le numéro de client (GCN) GLOBALGAP du (des) transporteur(s) doit être inscrit dans la base de données de GLOBALGAP dès que le producteur en aura connaissance, communiqué à l'OC et mis à jour chaque fois que des changements auront lieu. (xiv) Pour l'Aquaculture : Le numéro de client (GCN) GLOBALGAP du (des) transporteur(s) (maritime(s) et terrestre(s)) doit être inscrit dans la base de données de GLOBALGAP dès que le producteur en aura connaissance, communiqué à l'OC et mis à jour chaque fois que des changements auront lieu. (xv) Pour l'Aquaculture : Le numéro de client (GCN) GLOBALGAP du (des) centre(s) de transformation tel qu'indiqué dans la certification de la Chaîne de Sauvegarde doit être inscrit dans la base de données de GLOBALGAP dès que le producteur en aura connaissance, communiqué à l'OC et mis à jour chaque fois que des changements auront lieu. Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS GmbH, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) Al emagne Tél : +49-221-57993-25 ; Fax : +49-221-57993-56 http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!)
ANNEXE I.4 DÉFINITIONS DU STATUT GLOBALGAP (EUREPGAP)
(Cette annexe fait partie des Modalités Générales GLOBALGAP (EUREPGAP) V3.0-2_Sep07 et peut être citée en
référence dans d'autres documents de GLOBALGAP (EUREPGAP).)
GLOBALGAP (EUREPGAP) définit 2 types de statuts, qui sont paral èles et liés l'un à l'autre,
1. Statuts relatifs au producteur 2. Statuts relatifs au produit
1. STATUTS RELATIFS AU PRODUCTEUR
Tous les statuts suivants se réfèrent au producteur individuel ement, ou au groupement de producteurs
dans son ensemble. Le passage d'un statut à un autre peut aussi avoir des conséquences sur les
statuts des produits ; voir schéma 1, « Statuts relatifs au producteur ».
1.1 Statut : « Non (re)confirmé »
Les producteurs ou groupements de producteurs ayant le statut « non (re)confirmé » sont ceux dont les
données d'inscription sont saisies dans la base de données et liées à un organisme de certification ou à
un groupement de producteurs. Les informations nécessaires pour l'inscription (entreprise, site,
informations sur le produit) n'ont pas été encore confirmées ou reconfirmées par un OC (mandataire) ou
un groupement de producteurs. Sous ce statut, aucun frais d'inscription n'est encore dû par le
producteur ou les groupements de producteurs.
1.2 Statut : « Inscrit »
Les producteurs ou groupements de producteurs ayant le statut « inscrit » sont liés à un organisme de
certification ou groupement de producteurs et les informations relatives à l'inscription sont confirmées
(voir les MG Ie Partie ; point 4.8.3). Les producteurs et groupements de producteurs « inscrits » doivent
s'acquitter des frais d'inscription conformément au Barème de Frais en vigueur publié sur
www.globalgap.org. Seul un producteur ou groupement de producteurs ayant le statut « inscrit » peut
détenir des certificats de produit valables. Les producteurs membres d'un groupement de producteurs
ne peuvent pas détenir de certificats de produit (voir MG Ie Partie, point 5.2). L'inscription doit être
(re)confirmée en cas de prolongation (jusqu'à 3 ou 6 mois ; voir MG Ie Partie, points 4.9.2.1.i .a et
4.9.2.2.i , respectivement) de la date de validité du certificat.
1.3 Statut « Annulé »
Les producteurs ou groupements de producteurs ayant le statut « annulé » sont encore enregistrés dans
la base de données, mais ne sont plus rattachés à un organisme de certification ou à un groupement de
producteurs. Toutes les informations relatives à l'inscription seront conservées dans la base de données
pendant au moins 2 ans et peuvent être réactivées à tout moment. Le producteur et les groupements de
producteurs ayant ce statut ne paient pas les frais d'inscription.
1.4 Statut « Suspendu »
Les producteurs ou groupements de producteurs ayant le statut « suspendu » sont rattachés à un
organisme de certification ou à un groupement de producteurs, mais ne détiennent pas de certificat(s)
Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS Gmbh, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) ; Téléphone de l'Allemagne : +49-221-57993-25 ; Fax – 56; http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!)
de produit valable(s). L'organisme de certification peut modifier manuel ement le statut d'un producteur
ou d'un groupement de producteurs en statut « suspendu » lorsque le producteur ou groupement de
producteurs ne peut prouver qu'il a pris des mesures correctives de nature à remédier à une non-
conformité qui affecte tous les certificats de produit (voir MG Ie Partie, point 6.2.2). Le groupement de
producteurs peut déterminer un statut « suspendu » pour un producteur membre lorsque le groupement
suspend le producteur en interne à la suite de contrôles internes au groupement. Le producteur ou
groupement de producteurs doit corriger les non-conformités globales dans un délai maximum de 6
mois, faute de quoi le statut évoluera au stade « supprimé » (voir MG Ie Partie, point 6.2.3.i.a).
1.5 Statut « Supprimé »
Les producteurs ou groupements de producteurs ayant le statut « supprimé » sont bloqués et
conserveront ce statut pendant 12 mois avant de pouvoir rejoindre un groupement de producteurs ou un
organisme de certification et de s'y réinscrire. Ce statut ne peut être attribué qu'à des producteurs ou
groupements de producteurs qui ont eu antérieurement le statut « suspendu » (voir MG Ie Partie, point
6.2.3).
Schéma 1. Statuts relatifs au producteur Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS Gmbh, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) ; Téléphone de l'Allemagne : +49-221-57993-25 ; Fax – 56; http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!) 2 STATUTS RELATIFS AU PRODUIT
Les status relatifs au produit se réfèrent au statut du produit. GLOBALGAP (EUREPGAP) fournit les
référentiels et le cadre d'une certification indépendante et reconnue des processus de production
agricole sur la base de la norme EN45011 ou du Guide ISO/IEC 65 – certification de produit. Par
conséquent, seul le produit peut être certifié, pas le producteur. Voir le schéma 2 - « Statuts relatifs au
produit ».
2.1 Statut : « Inscrit ou Certificat non renouvelé »
Dès qu'un producteur ou groupement de producteurs s'inscrit dans la base de données, tous les
produits inscrits relèvent du statut « inscrit ou certificat non renouvelé ». Des produits supplémentaires
peuvent être inscrits à tout moment quand le producteur ou groupement de producteurs a le statut « non
(re)confirmé » ou « inscrit ». Ces produits recevront automatiquement le statut « inscrit ou certificat non
renouvelé ». Si un certificat de produit n'est pas renouvelé, le statut du produit devient automatiquement
« inscrit ou certificat non renouvelé ». De nouveaux produits ne peuvent pas être inscrits lorsque le
producteur a le statut « supprimé », « suspendu » ou « annulé ».
2.2 Statut « Certifié »
Dès que l'organisme de certification délivre un certificat de produit à un producteur/groupement de
producteurs pour la première fois, le producteur ou groupement de producteurs doit s'acquitter des frais
de licence et de certification conformément au Barème de Frais GLOBALGAP (EUREPGAP) disponible sur
www.globalgap.org. Les certificats sont valables 12 mois. Des produits peuvent être ajoutés
ultérieurement, mais la validité du certificat ne changera pas. L'organisme de certification peut prolonger
la validité du certificat de produit par périodes de 3 (ou 6) mois. Ceci n'est possible que si l'inscription est
confirmée dans les 12 mois de validité du certificat. Des frais d'inscription et de licence de certification
seront facturés dès que l'inscription sera confirmée (voir MG Ie Partie, points 4.9.2.1.i .a et 4.9.2.2.i ). La
« date de (re)certification » et la « date de nouvel audit » doivent être saisies dans la base de données.
La « date de nouvel audit » et la date à laquel e les certificats de produit sont délivrés ne doivent pas
être espacées de plus de 28 jours. (La confirmation de la décision de certification au producteur ou
groupement de producteurs peut être faite dans un délai de 14 jours ouvrables après que des preuves
suffisantes de la mise en œuvre de mesures correctives auront été fournies (MG IIe Partie, point 2.5.i),
et la date à laquel e le certificat de produit pourra être délivré ne doit pas dépasser 28 jours.
2.3 Statut : « Suspension partielle autodéclarée »
Un producteur ou groupement de producteurs peut demander une suspension volontaire d'un certificat
de produit, s'il ne se conforme pas à certaines exigences de GLOBALGAP (EUREPGAP) (voir MG Ie
Partie, point 6.2.2.i et ii). Toute « suspension partiel e autodéclarée » doit être provisoire et les lots
concernés doivent être séparés des autres marchandises.

2.4 Statut : « Suspendu »
Une suspension du certificat de produit est délivrée lorsqu'un producteur ou groupement de producteurs
ne présente pas de preuves que des mesures correctives de nature à remédier à une non-conformité
globale ont été mises en œuvre après délivrance d'un avertissement. L'organisme de certification doit
déterminer le statut « suspendu » pour les produits concernés (MG Ie Partie, point 6.2.2)
Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS Gmbh, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) ; Téléphone de l'Allemagne : +49-221-57993-25 ; Fax – 56; http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France MODALITÉS GÉNÉRALES Code Réf : IFA 3.0-1GR I SYSTÈME RAISONNÉ DE CULTURE ET D'ÉLEVAGE Version : V3.0-1_Sep07 Ie PARTIE – INFORMATIONS GÉNÉRALES VERSION FRANÇAISE (En cas de doute, veuil ez vous référer à la version en anglais!)
2.5 Statut : « non-conformité non corrigée »
Le statut « non-conformité non corrigée » est déterminé lorsqu'un producteur ou groupement de
producteurs ne se conforme pas à un critère relatif à une Exigence Majeure. Les OC peuvent publier
une lettre de non-conformité globale lorsque GLOBALGAP a donné son approbation au cas par cas.
Cette lettre déclarera que le producteur a été contrôlé, mais qu'il ne peut être certifié parce qu'il ne lui
est pas possible de se conformer à une Exigence Majeure spécifique (pour des raisons indépendantes
de la volonté du producteur) (voir MG Ie Partie, point 4.9.5.3 note 1).
Schéma 2. Statuts relatifs au produit Copyright : GLOBALGAP c/o FoodPLUS Gmbh, Spichernstr. 55, 50672 Köln (Cologne) ; Téléphone de l'Allemagne : +49-221-57993-25 ; Fax – 56; http://www.globalgap.org Traduit par: Hélène Vasseur; Relu et corrigé par: NTWG; France

Source: http://www.c2a.com.tn/pdf/mod.pdf

Mhtml:file://d: deskstop sri lanka pilgrim history of buddhism.

History of Buddhism HISTORY OF BUDDHISM SRI In order to understand and appreciate the history of early Buddhism in Sri Lanka we should have, as a background some general idea of the India of the third century B.C from where Buddhism come to Sri Lanka and also of the pre-Buddhist Sri Lanka to which it was introduced. When the Indian missionaries brought Buddhism to this Island they carried here with them not only the teaching of the Buddha but also the culture and civilisation of Buddhist India. Almost all Buddhist rites , ceremonies, festivals and observance of Sri Lanka were with slight local changes and modification, the continuation of Indian practice which the early Buddhist missionaries introduced into this country. It necessary there at the time of the advent of Buddhism to Sri Lanka.

Prevention of adhesions during laparoscopic surgery in mice with crystalloids

November 2002, Vol. 9, No. 4 The Journal of the American Association of Gynecologic Laparoscopists Prevention of Adhesions with Crystalloidsduring Laparoscopic Surgery in Mice Osama Ali Elkelani, M.D., Carlos Roger Molinas, M.D., Ospan Mynbaev, M.D., Ph.D., and Philippe Robert Koninckx, M.D., Ph.D. Study Objective. To evaluate the effect of saline and Ringer's lactate solutions in preventing adhesions during lapa-roscopic surgery in mice.Design. Prospective, randomized trial (Canadian Task Force classification I).Setting. Academic research center.Subjects. Ninety-two female Naval Medical Research Institute mice.Intervention. Adhesions were induced laparoscopically by opposing bipolar lesions in the uterine horns and pelvicsidewalls, and saline or Ringer's lactate solution was added at different times during the procedure.Measurements and Main Results. Adhesions were scored quantitatively and qualitatively for extent, type, and tenac-ity after 7 days under microscopic vision during laparotomy. After 45 minutes of pneumoperitoneum, neither solu-tion reduced adhesion formation, but when added immediately after surgery they did (p = 0.002). Coagulationwas not significantly different with addition of either solution immediately after coagulation. In the third experi-ment the presence of fluid during pneumoperitoneum decreased adhesion formation (p = 0.0001) but Ringer'slactate was more effective than saline (p = 0.0005).Conclusion. Crystalloids reduced CO2 pneumoperitoneum-enhanced adhesion formation in a laparoscopic mouse