Chiaramente, ogni formato ha i propri vantaggi e svantaggi comprare amoxil senza ricetta per effettuare un acquisto, non è necessario fornire la prescrizione medica.

Radeej.ma

GUIDE PROMOTEUR
EXECUTION DES TRAVAUX D'EQUIPEMENT D'ELECTRICITE
I. CLAUSES GENERALES
I.1- ACCORD SUR DEVIS
Le promoteur donnera l'accord sur le devis par le règlement de l'une des deux variantes mentionnée sur le devis : Variante 1 : travaux confiés à la RADEEJ Variante 2 : travaux confiés à une entreprise agréée Le paiement sera effectué soit : • Par chèque ou virement ; • Ou par la signature d'un marché ou d'une convention qui arrête le mode de paiement pour les grands projets et pour les administrations. La RADEEJ autorise, à la demande, des facilités de paiement aux promoteurs. Dans ce cas la RADEEJ exige des garanties nécessaires et suffisantes pour le recouvrement des montants objets des facilités accordées I-2- LE COMMENCEMENT DES TRAVAUX
Après paiement des devis, la RADEEJ met à la disposition du promoteur pour le cas des lotissements et des ensembles immobiliers, un dossier technique constitué de :  Un cahier des prescriptions spéciales (CPS) (ANNEXE N°1).
 Les plans des réseaux à réaliser par le promoteur. De sa part, Le promoteur doit remettre à la RADEEJ:  La convention du contrôle et le suivi des travaux in site signée et légalisée en trois exemplaires (ANNEXE N°2)
 L'engagement signé et légalisé par l'entreprise pour réaliser les travaux conformément à l'étude établie par la RADEEJ et aux spécifications technique RADEEJ (ANNEXE N°3)
 P.V de cession gratuite des installations réalisées pour l'alimentation en électricité du projet signé et légalisé par le promoteur (ANNEXE N°4)
 Le cahier des clauses techniques particulières signé et paraphé par le promoteur et  Copie de l'agreement de l'entreprise GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE
L'entreprise désignée par le promoteur doit remettre à la RADEEJ avant le commencement des travaux les pièces suivantes : Les plans d'exécution selon l'étude établie et validée par la RADEEJ ; Les plans d'équipement des postes avec marque et type du matériel à installer Un planning des travaux ; Un dossier administratif de l'entreprise chargée des travaux comprenant :  La liste des moyens humains et matériels ;  Les références techniques ;  Le statut, registre du commerce et patente ;  Attestations fiscale, CNSS et assurance Les notices techniques du matériel qui sera installé ; Les plans parcellaires, après bornage, des parcelles réservées aux postes et les attestations de bornage correspondantes dument signées par un géomètre Deux exemplaires originaux des plans autorisés du génie civil des postes ainsi que l'autorisation de construire pour chaque poste Un plan indiquant l'emplacement des gaines et locaux techniques en cas d'immeubles et complexes immobiliers Le début des travaux ne pourra avoir lieu qu'après réception par l'entreprise d'un accord écrit de la RADEEJ. Cet accord sera donné sur demande de l'entreprise exécutante. Les travaux d'électrification ne seront entamés qu'après viabilisation totale du lotissement (bornage, voirie, matérialisation des bordures des trottoirs,… etc.) I-3- CONFORMITE DES TRAVAUX
Les travaux devront être réalisés conformément au cahier des spécifications techniques. Ces spécifications sont essentiellement énonciatives et non limitatives. L'ensemble du matériel doit être neuf. L'entreprise est tenue de fournir un certificat de conformité aux normes en Vigueur (NM, NF, CEI) et une fiche d'essai de tout le matériel à installer délivré par un laboratoire agrée. Par ailleurs, tout ce matériel devra être accepté par la RADEEJ avant l'installation. I-4- COORDINATION ET SUIVI DES TRAVAUX
La reconnaissance des lieux des travaux sera effectuée par la RADEEJ et l'entreprise désignée par le promoteur. L'entreprise chargée des travaux est tenue d'établir un planning d'exécution des travaux et ce en accord avec la RADEEJ. Des réunions de chantier sont régulièrement tenues en présence d'un représentant qualifié de l'entreprise. Lors des visites de chantier, la RADEEJ assure le contrôle régulier des travaux notamment : - La conformité des matériaux et équipements - Les modalités d'exécution des travaux GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE
I-5- LIMITE DES PRESTATIONS
Les limites de prestation sont définies par la RADEEJ lors de l'étude du dossier La fourniture de tout matériel entrant dans le cadre des travaux In Site, ainsi que son installation et son raccordement sont assurés par l'entreprise. I-6- INSTALLATION DE CHANTIER
L'entreprise assure la bonne organisation du chantier et en particulier le stockage de matériel dans de bonnes conditions. Toute dégradation du matériel due à de mauvaises conditions de stockage, entraîne son rejet par la RADEEJ. Le chantier reste sous la responsabilité de l'entreprise jusqu'à la prononciation de la réception provisoire par la commission provinciale. I-7- AUTORISATIONS
La RADEEJ fera les démarches nécessaires auprès des autorités en vue de l'obtention de toutes les autorisations nécessaires à l'exécution des travaux hors site à réaliser par la RADEEJ en milieu urbain. Le promoteur quant à lui se chargera des autorisations relatives à l'exécution des travaux in site, y compris la construction du génie civil des postes MT/BT. Our les travaux de réseaux qui traversent des propriétés privées, le promoteur se chargera de demander les autorisations nécessaires. I-8- SECURITE DU CHANTIER
D'une façon générale, L'entreprise doit veiller à l'application des textes et lois en vigueur relatifs à la sécurité du personnel, en particulier, les règles du code marocain du travail et la réglementation UTE C 18-510. L'entreprise est seule responsable de tout accident ou dommage matériel et corporel qui pourraient survenir au personnel de la RADEEJ présent sur les lieux des travaux. I-9- FIN DES TRAVAUX
Une demande de réception des travaux doit être adressée par l'entreprise à la RADEEJ au moins une semaine avant la date de réception technique Dossier de recollement :
L'entreprise doit fournir un dossier de recollement sur support informatique constitué de :  D'un CD et contre-calque des plans de recollement ;  Des carnets de piquetage provisoire et définitif des réseaux réalisés;  De cinq exemplaires des plans de recollement visés par l'entreprise ayant réalisé les travaux, - L'emplacement exact des canalisations posées et celles existantes ; - L'emplacement exact, en altimétrie et planimétrie des ouvrages réalisés ; - Les caractéristiques des canalisations (diamètre, nature des matériaux) ;  Un certificat de propriété au nom de la RADEEJ ou acte de notariat relatif au terrain ou local abritant le poste de distribution public MT/BT; GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE
Réception provisoire :
Le P.V. de réception technique mentionne toute anomalie qui devra être reprise par le maître d'ouvrage avant prononciation de la réception provisoire. A l'issue des essais définitifs la RADEEJ délivre à l'entreprise avec une copie au promoteur, un certificat provisoire de conformité des travaux La déclaration de la réception provisoire est conditionnée par le règlement du montant total de la facture définitive établie sur la base des quantités réellement exécutés La mise sous tension des nouveaux ouvrages est effectuée en présence du chef de travaux de l'entreprise. Réception définitive :
La réception définitive est déclarée une fois la période de garantie écoulée soit une année après la réception provisoire. Toute anomalie sur les ouvrages (fournitures) ou leur mise en œuvre doivent être levée par le promoteur avant cette réception. Certaines interventions qui revêtent un caractère d'urgence sont effectuées par la RADEEJ et facturées au promoteur. Une retenue de garantie de (minimal 7%) devra être prélevée par le promoteur sur les décomptes de l'entreprise pour garantir la reprise des anomalies qui seront éventuellement relevées lors de la réception définitive. Le remboursement de cette retenue de garantie ne sera opéré qu'après avis favorable de la RADEEJ. La RADEEJ procèdera le cas échéant à la reprise de ces anomalies aux frais du promoteur. II. RECEPTION DE L'INSTALLATION INTERIEURE DES IMMEUBLES ET DU POSTE
CLIENT ELECTRICITE
Après paiement de l'intégralité du devis et achèvement des travaux, une demande de réception est déposée à la RADEEJ. II-1- COLONNE MONTANTE
Le promoteur est tenu de déposer un dossier technique de l'installation pour approbation par la RADEEJ Dans un délai d'une semaine après la réception d'une demande écrite du promoteur, la RADEEJ procédera à la vérification des installations intérieures. La réception sera prononcée une fois ces installations sont reconnues conformes au projet technique approuvé par la RADEEJ ainsi qu'aux recommandations exigées. Une fois la réception prononcée, la RADEEJ procède à la mise sous tension. II-2- POSTE CLIENT
Dès achèvement des travaux de construction et d'équipement du poste, une demande de réception est déposée à la RADEEJ. Avant la réalisation des travaux de raccordement, la RADEEJ vérifie en présence de l'entreprise, la conformité des travaux par rapport au plan approuvé ainsi qu'aux recommandations et normes en vigueur. Le PV de réception est conjointement signé par la RADEEJ, l'entreprise et le client. Une fois la réception prononcée, la RADEEJ procède à la mise sous tension du poste en présence de l'entreprise. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE
III. FACTURATION DES TRAVAUX

Après achèvement des travaux d'équipement du projet, des attachements contradictoires entre la RADEEJ,
l'entreprise et le promoteur sont établis.
Une facture définitive est établie. Cette facture tient compte des quantités réellement exécutées et peut donner lieu à un solde débiteur ou créditeur. S'il s'agit d'un solde créditeur, la somme à rembourser est restituée au promoteur. La réception provisoire du lotissement reste subordonnée au règlement de l'ensemble des factures travaux dues à la RADEEJ. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE
ANNEXE N°1
CAHIERS DES SPECIFICATIONS
TECHNIQUES
Le présent document a pour objet de définir les spécifications techniques auquel doit répondre le matériel électrique qui sera installé pour l'électrification des lotissements Ces spécifications concernent les ouvrages suivants :  Postes de transformation publiques MT/BT  Postes de transformations clients  Construction d'un réseau moyenne tension  Construction d'un réseau basse tension  Construction d'un réseau éclairage public  Branchement basse tension La tension du réseau de distribution MT est de 22KV sous la fréquence 50Hz, et en basse tension elle est de 220/380V sous 50Hz. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE
Spécifications techniques des postes de
transformations MT/BT
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE
I. CONSTRUCTION ET EQUIPEMENT DE POSTES DE TRANSFORMATIONS DE
DISTRIBUTIONS PUBLIQUES
I-1- GENIE CIVIL DES POSTES
Le nombre et la puissance des postes MT/BT sont définis lors de l'étude. L'entreprise doit fournir avant le commencement des travaux :  Les plans parcellaires, après bornage, des parcelles réservées aux postes et les attestations de bornage correspondantes dument signées par un géomètre  Deux exemplaires originaux des plans autorisés du génie civil des postes ainsi que l'autorisation de construire pour chaque poste Le poste doit être construit selon les plans types de la RADEEJ :  Les postes doivent être réalisés au niveau du RDC.  Les postes MT/BT doivent être accessibles depuis la voie publique tant par les agents opérateurs que par les engins de manutention.  Les dimensions d'un poste à un seul transformateur sont de 4.5 mx5m et pour un poste à deux transformateurs sont de 7mx5m.  Le poste sera de type cabine basse en maçonnerie. Le béton armé doit être dosé à 350 kg/m3.  L'étanchéité de la toiture sera assurée par addition de produit hydrofuge « SIKA » au béton de construction de la dalle pour la rendre imperméable sur la forme il sera posé 2 feutres croisés 36 S et une chape Alu avec forme de pente pour l'évacuation des eaux pluviales et protection mécanique. L'entreprise doit présenter un certificat de conformité et d'étanchéité décennale.  Le sol à 20cm du niveau des trottoirs doit être conçu pour supporter des charges d'au moins égales à 500 daN/m², être en béton armé avec fer rond de 8mm constituant un quadrillage de mailles de 0,3x0,5 m² maximum  Des fourreaux de 200mm de diamètre doivent être prévus pour permettre la pénétration en souterrain des câbles d'alimentation MT et la sortie des câbles basse tension de distribution. Ils seront posés à -0,8m du niveau du sol et inclinés vers l'extérieur.  La menuiserie métallique (portes, aérations hautes et basses et châssis de protection des pavés de verre) doit être galvanisée à chaud et peinte de 2 couches de peinture bleu vert (gris ONE) Cette menuiserie sera réalisée conformément aux plans RADEEJ N° 5/T/86 et N°9/T/80.  La terre de masse doit être inférieure ou égale à 1Ωet la terre du neutre inférieure ou égale à 3Ω La fin des travaux de génie civil sera sanctionnée par un PV mentionnant la levée de toutes les anomalies avant de passer au stade de l'équipement. I-2 - EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES POSTES
I-2-1- Cellules MT :
Toutes les cellules interrupteurs de bouclage doivent être motorisées 48V DC, de type préfabriqué, pas de 500 mm, à coupure dans le SF6, prévues pour tension de service 22KV GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

a-Caractéristiques :
* Caractéristiques électriques communes :
 Cellules interrupteurs préfabriquées à coupure dans le gaz SF6  Largeur sup. ou égale à 500mm  Tension nominale : 24KV (sur-isolées 36KV)  Tension assignée de tenue diélectrique d'isolement: - À la fréquence industrielle (50Hz – 1mn) : 70KV - Au choc (ou 1,2/50µs) : .125KV  Tension de service : 22KV  Courant de courte durée admissible (1s) : .12,5Kaeff  Pouvoir de fermeture : 31,5KA Crête  1 jeu de barre 400A  Cellules interrupteur d'arrivée : - 1 interrupteur 400A - 1 sectionneur de mise à la terre avec commande manuelle à accumulation d'énergie. - 1 compartiment boite de câble avec plage de raccordement jusqu'à 240mm² Alu.  Cellules protection transformateur - 1 interrupteur 200A - 1 sectionneur de mise à la terre avec commande manuelle à accumulation D'énergie. - 1 sectionneur aval de mise à la terre des câbles. - 1 compartiment boite de câble - 1 système de tringlerie pour déclenchement triphasé par fusion fusible à percuteur - 3 coupes circuit à cartouche HPC 16A – 24KV à percuteur Prévoir sur l'ensemble des cellules :  1 système de verrouillage mécanique conforme aux normes de sécurité en vigueur  1 voyant de présence de tension avec 3 diviseurs de tension capacitifs  1 collecteur de mise à la terre des asservissements mécaniques  1 résistance chauffante de 150W – 220V  1 plaque signalétique  1 synoptique d'indication des positions de l'appareillage  1 plaque pour graver le nom de la cellule. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

b- Description complémentaire pour cellule motorisée
 Commande à accumulation d'énergie par ressort, réarmement du ressort par moteur 48 VCC après chaque ouverture de l'interrupteur.  Un réarmement électrique ou manuel du ressort permet un cycle de fermeture et d'ouverture.  2 bobines 48 VCC à émission de courant pour ouverture et fermeture de l'interrupteur en local  Deux boutons poussoirs sur face avant pour ouverture et fermeture local  2 relais 48 VCC de commande.  Des contacts auxiliaires pour télégestion position de l'interrupteur  Un indicateur d'état du ressort  Commutateur cadenassable ON service - Hors service de la commande électrique.  Protection par fusible des organes de commande. c- Verrouillage et règle de sécurité
Le mécanisme des cellules doit permettre les verrouillages suivants :  La fermeture du sectionneur de terre est conditionnée par l'ouverture de l'interrupteur  La fermeture de l'interrupteur ne sera possible qu'après l'ouverture du sectionneur de terre.  L'ouverture de la porte sera interdite si le sectionneur de terre est ouvert.  Pour les cellules motorisées la fermeture du sectionneur de terre verrouille la commande électrique de l'interrupteur (prévoir un contact auxiliaire pour le sectionneur de terre). d- Normes

Les cellules doivent être conformes aux normes, agréments et spécifications suivants :  Normes UTE C13.100, C64.130, C64.160 et l'annexe C64.400.  Recommandation CEI 298.165  Spécification EDF HN 64S41  Agrément EDF HM 51 07 824 et HM 51 07 019.  Disposer d'un degré de protection IP 305 suivant la NFC 20.010. I-2-2- Transformateur de puissance :
Caractéristiques générale
 Les transformateurs de puissance triphasés : - Circuit magnétique en tôle à cristaux orientés à faibles pertes - Enroulement en cuivre ou en aluminium de type concentrique - Cuve métallique traitée – couvercle boulonné avec joint d'étanchéité, appareil GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

 Altitude d'installation inférieure ou égale à 1000 M  Diélectrique  Température ambiante  Tolérance des tensions primaires  Tension primaire plus élevée  Tenue diélectrique côté BT 50 Hz 60s 3 KV.  Tenue diélectrique côté MT 50 Hz 60s  Tenue diélectrique sous tension Induite 200 Hz 30s 800V.  Tenue aux ondes de choc 125 KV valeur de crète.  Les transformateurs seront utilisés en bord de mer dans une zone de moyenne et forte pollution, les surfaces extérieures de la cuve et du couvercle doivent subir un traitement renforcé contre la corrosion (sablage ou grécaillage, peinture antirouille, plusieurs couche de  Pour les transformateurs sur poteaux ; Les bornes en porcelaines MT doivent être isolés 36 KV avec une ligne de fuite spécifique d'au moins 25mm/kV;  Une distance minimale dans l'air de 300 mm, doit être respectée : - entre pièces conductrices des traversées MT ; - entre les traversées BT et les pièces conductrices de traversées MT ; - entre la masse et les pièces conductrices de traversées MT.  Une distance minimale de 70mm entre axe des traversées BT, doit être respectée.  La cuve doit être conçue de façon à éviter la stagnation d'eau.  Le joint d'étanchéité doit être résistant à l'action de l'huile à la température de fonctionnement (constitué en caoutchouc synthétique ou équivalent).  L'huile minérale de remplissage doit être conforme à la norme CEI 296.  Pertes à vide et en charge /courants à vide (voir tableau ci-dessous) GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Pertes en charge Pk (W) 13000 10500 9000 16000 13500 11000 9500 20000 17000 14000 12000 26000 21000 18000 15000 32000 26500 22000 18500 à 75° C pour un ≤ 24KV N.B : - Les valeurs de la tension de court – circuit et des pertes à vide et en charge sont celles préconisées
par la norme marocaine NM 06.5.155 et EN 50 464
- Les puissances normalisées par la RADEEJ dans les postes réseaux de distribution publique sont :
H61 50 KVA, H61 100KVA, H61 160KVA postes cabines (160KVA, 250 KVA, 400 KVA, 630 KVA)
Equipement Mécanique
- Jauge de niveau d'huile
- Anneau de levage
- Bouchon de remplissage
- Vis de mise à la terre
- Plaque signalétiques
- Galets de roulement orientables
- Thermomètre à alcool
- Bornes embrochables au primaire
- Vanne de vidange
- Commutateur de réglage de la tension +2*2. 5%.
L'entrepreneur doit fournir un certificat d'essai de court circuit en charge pour chaque type de puissance. Les transformateurs doivent être conformes aux normes :  Normes marocaines NM 06.1.012,  Série des normes marocaines du NM 06.05.155 à NM 06.05.161  Norme EN 50 464  NFC 52 100, NFC 52 113, NFC 52 112, CEI 76 et EDF HN 52 S 20. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

I-2-3- Tableau Urbain
Tableau de distribution BT type T VIII 1200A équipé de : - 1 Interrupteur 1200A cadenassable
- 8 Départs protégés par fusible 250A
- 1 Panneau de condamnation
- 1 Clé isolée
I-2-4 - Tableau Eclairage Public
Le tableau constitué d'un châssis galvanisé et d'une plaque bakélite est équipé de : - 1 interrupteur d'isolement 160A cadenassable avec fusible 120A
- 3 fusibles de protection de 120A taille 1 et 1 barrette de neutre
- 1 contacteur compact 3 x 160 A avec bobine 220 V
- 2 jeux de 3 coupes circuits de 60 A et 2 barrettes de neutre
- 1 barrette de raccordement pour cellule photoélectrique
- 1 interrupteur 15 A avec coupe-circuit 10A pour mise hors circuit de la cellule photoélectrique.
- 1 horloge astronomique pour la commande de l'allumage et extinction d'éclairage public.
- 1 compteur d'énergie active (fourniture RADEEJ)
- Filerie en cuivre de série U1000V de 25 mm² pour circuit courant et 2.5mm² pour circuit tension.
I-2-5 - Liaison entre transformateur et cellule protection
Cette liaison sera réalisée en câble unipolaire PRC 25mm² cuivre, isolement 18/30KV. Le raccordement sera définitif avec fourniture et confection par l'entrepreneur des prises embrochables nécessaires et des boites d'extrémités de câbles. I-2-6 - Raccordement entre le transformateur, tableau B.T, armoire d'économiseur d'énergie et
tableau d'éclairage public

La liaison entre transformateur et tableau BT sera réalisée en câble souple unipolaire U1000V en cuivre constituée de 3 câbles souples de 2x 300mm² par phase et un câble souple de 1x300mm² pour le neutre.  Les liaisons entre le tableau de distribution BT, l'armoire d'économiseur d'énergie et le tableau EP seront réalisées en 4 câbles souples de 1x50 mm ².  Prévoir des cosses de raccordement en laiton à double étrier.  La liaison entre le tableau E.P. et l'horloge astronomique sera réalisée en câble U1000V de 2,5mm² posé sous tube plastique sur collier ATLAS. I-2-7 - Horloge astronomique
C'est une horloge électronique préprogrammée pour la commande de l'allumage et l'extinction du réseau
d'éclairage public.
I-2-8 – économiseur d'énergie
Il s'agit de Stabilisateurs Réducteurs de Flux Lumineux pour la stabilisation de la tension d'alimentation et l'économie de la consommation d'énergie électrique dans les installations d'éclairage public équipées des GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

lampes à vapeur de sodium haute pression (SHP), à vapeur de mercure haute pression (HPL), ou à vapeur d'iodures métallique alimentés en tension (220v/230v, 380/400v, 50Hz ±1%).  Description Général de la fourniture
Le stabilisateur réducteur dispose des fonctionnalités principales suivantes :  Limitation du pic des courants de démarrage des lampes.  Stabilisation de la tension d'alimentation du réseau éclairage public à chaque instant, avec de grandes marges et une tolérance de 2%, pour maintenir une tension d'alimentation de valeur fixe et stable, et éviter que les lampes ne soient soumises à des surtensions qui en réduisent la durée de vie ou à des sous-tensions qui en affectent le rendement et peuvent provoquer des extinctions intempestives.  Réduction de la consommation énergétique pendant des durées ajustables via la diminution de la tension d'alimentation du réseau éclairage public et l'ajustement de la tension qui alimente les ampoules à des valeurs inférieures acceptables. Les stabilisateurs- réducteurs de flux lumineux doivent répondre aux caractéristiques suivantes : - Les équipements doivent être triphasés et sont constitués de trois équipements monophasés, pour obtenir une indépendance totale entre les phases de l'éclairage. - Le stabilisateur réducteur est installé en tête de ligne et il ne faut pas de fils pilotes à chaque point lumineux. Il peut ainsi être monté, sans travaux supplémentaires, sur toutes les installations, que celles-ci soient neuves ou déjà en service. - Ils doivent être valables pour toutes les ampoules à décharge, et pouvoir s'adapter aux caractéristiques particulières de chacune : point de démarrage, durée des rampes, tensions nominales et d'économie, etc… - Les stabilisateurs –réducteurs de flux lumineux seront fabriqués selon les technologies les plus récentes, doivent être à haut rendement et interactifs, sans éléments qui pourraient entraîner les pannes et dont l'actionnement est plus lent. De ce fait, la commutation entre les différents connecteurs du secondaire de l'autotransformateur est réalisée par des interrupteurs et contacteurs Fiables, les autotransformateurs doivent être à faible niveau de bruit. - La stabilisation de la tension d'alimentation des ampoules, tant au niveau nominal qu'au niveau réduit, doit se faire de façon quasi instantanée, dans un délai inférieur à 100ms. - Le passage de tension nominale à tension réduit et vice-versa est réalisé de façon lente (rampe douce), autour de 5V/min. - L'économie d'énergie doit être supérieure ou égale à 33% (Tension de référence entrée 230V, sortie 190V). - Les stabilisateurs- réducteurs doivent disposer d'un By-pass, pour maintenir l'éclairage connecté dans l'hypothèse d'une panne occasionnelle sur l'une des phases de l'équipement. Ce By-pass doit toujours être indépendant par phase (il sera très fiable, puisqu'il s'agit là des éléments les plus exposés aux pannes) et doit être doté d'une protection magnétothermiques sur chacune des phases. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

- En option, ils pourront comprendre un By-pass manuel de maintenance, afin de permettre d'isoler électriquement l'équipement pour des tâches de maintenance sans toutefois déconnecter l'éclairage. - L'horloge astronomique doit être intégrée. - Le contrôle du système doit s'appuyer sur un puissant microcontrôleur de dernière génération, qui supervise à tout instant le fonctionnement de l'équipement, réalisé un test de fonctionnement lors du démarrage, gère la tâche du By-pass , les ports de communication, etc……. - Il faut une régulation indépendante par phase avec 3 circuits de contrôle indépendants, de façon à ce que, dans l'hypothèse d'une panne sur l'une des phases, celle-ci ne compromette pas le fonctionnement des 2 autres (doit admettre des déséquilibres de 100%). Cela permet de mêler différents types d'ampoules sur une même installation et de réguler les tensions d'entrée et ordres d'économie indépendamment pour chacune des phases. - Les stabilisateurs doivent maintenir la tension de sortie avec une précision supérieure à ±2% et des marges de régulation adaptées à chaque type d'ampoule et à chaque pan de cycle de travail (cycle normal, ou cycle d'économie). - Les équipements doivent être interactifs disposant d'un afficheur LCD pour affichage et consultation des divers paramètres, et doivent être intelligents équipés d'une interface de communication locale et/ou à distance par la connexion directe d'un ordinateur PC ou d'un modem GSM/GPRS respectivement, afin d'accéder à la surveillance et/ou programmation, locale et/ou à distance, de tous les paramètres concernés par la gestion de la régulation de l'éclairage. De la sorte, les alarmes impliquées se signaleront automatiquement par SMS ou courriers électroniques. - Mesures de visualisation telles que : Puissance active et apparente par phase et puissance totale ; Facteur de puissance réelle par phase ; Tension d'entrée et sortie par phase ; Courant d'entrée et sortie par phase ; Niveau d'économie exprimé en pourcentage ; Temps d'opération écoulé. - Paramètres de réglage et de programmation tels que Réglage de l'heure charge, du jour et du mois en cours ; Réglage tension de démarrage ; Réglage tension nominale ; Sélection type de lampe ; Réglage tensions d'économie. - Paramètres de fonctionnement : Le rendement des équipements doit être supérieur à 98% et la température ambiante de travail doit être comprise entre -10°C et +65°C, humidité de 0 à 85% sans condensation. Des indications optiques (marche, défaut, économique) pour chacune des phases de l'état de fonctionnement et d'une alarme sonore qui indique l'activation de By –passe. - Redémarrage automatique après coupure : Après une coupure ou microcoupure de la distribution électrique, l'équipement reprend le cycle de fonctionnement (reset de l'équipement) au début, pour se repositionner au point auquel il se trouvait avant la coupure. Cela permet de garantir le redémarrage de l'éclairage dans l'hypothèse où la coupure de distribution survient sur l'équipement qui fournit la tension d'économie. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

I-2-9 - Détecteur de défauts communiquant
Cet équipement ne sera prévu qu'à la demande de la RADEEJ

En boîtier plombable qui sera installé dans des postes MT/BT pour assurer les fonctions suivantes :  Détection de courant de défaut entre phases et phase-terre.  Signalisation locale (sur boîtier et voyant externe) et distante  Mémorisation de 100 événements horodatés minimum (défaut fugitifs, permanents, coupure de tension ………….).  Mesure de courants  Communication des événements avec le centre de conduite de la RADEEJ actuel équipé d'un système de supervision de marque EASERGY SCHNEIDER avec deux modems GSM et Radio. L'indicateur doit être prévu pour fonctionner avec un montage mono-tore ou tri-tore et sera muni de :  Un bouton poussoir de test permettant de vérifier le fonctionnement général de l'appareil et de la signalisation extérieure.  Un voyant à LED qui clignote en même temps que la lampe extérieure évitant ainsi à l'opérateur de sortir du poste pendant le test.  Un contact extérieur : recopie l'état du flash (contact sec à fermeture). L'indicateur sera placé dans un coffret isolant et étanche qui lui confère un degré de protection IP 23. La tension d'alimentation sera de 230 Volts + 20% alternative du réseau bas tension, secourus par piles au lithium offrant une autonomie minimum de 10 ans avec une capacité de flash de 400 H. Le retour à l'état de veille se fera :  Après 3 seconds si présence BT  Automatique au bout d'une durée programmable par clavier: 2 ou 4H  Manuel par bouton poussoir  Externe (télé-conduite) L'appareil doit être programmable sur site pour s'adapter facilement à tous les réglages des départs MT et à leurs évolutions. Les réglages de détection seront comme suit : - Homopolaires : programmable sur site de 5 à 160A - Polyphasés : programmable sur site de 40 à 700A - Temps de prise en compte du courant de défaut programmable sur site de 50 à 800 m sec Afin d'assurer que les changements de réglage soient effectués par du personnel autorisé, le boîtier sera conçu pour le montage de scellés. L'indicateur doit pouvoir supporter entre toutes les bornes réunies et la masse, ainsi qu'entre chacun des circuits galvaniquement indépendants et tous les autres réunies entre eux et la masse : - 2 KV efficace à 50 Hz - 5 KV crête en tension de choc (choc de foudre normal 1,2/50 µs) La rigidité diélectrique entre contacts ouverts du relais de sortie doit être de 1KV efficace à 50 Hz. La tenue à la tension de choc sur chacun des circuits de sortie est limitée à 1 KV crête.  Capteurs de courant (tores) :
Chaque appareil sera fourni avec 3 capteurs tores autobloquants. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Les tores (transformateurs de courant) seront de type ouvrant de manière à permettre leur mise en place dans un poste existant, sans démontage du conducteur et doivent pouvoir se monter indifféremment sur un ensemble de 3 câbles unipolaires 1x240 mm² (diamètre extérieur 45mm). Le circuit magnétique constituant chaque tore doit avoir une épaisseur inférieure à 5mm et une largeur inférieure à 25mm. La carcasse de la bobine disposée sur le circuit magnétique sera adaptée à ce circuit. Le circuit magnétique sera protégé par un boîtier en matière plastique isolation 3KV-1 minute. L'ensemble sera fixé par une sangle élastique enserrant le câble dans une goulotte solidaire du tore le rendant autobloquant.  Dispositif de signalisation lumineuse à l'extérieure :
Chaque appareil sera fourni avec :  un boîtier étanche à visière pare soleil pour la signalisation extérieur.  Il sera muni d'une LED pour permettre de : - Réduire la consommation (1 mA en flash) - Augmenter la durée de vie 20 ans (ou 50000 heures en continu) - Augmenter la visibilité à 7 lumens.  Communication
Le protocole de communication doit être compatible avec notre système de supervision de marque EASERGY SHNEIDER Le module de communication doit intégrer deux modems de communication un pour GSM et un autre pour liaison Radio y compris : - la fourniture du poste Emetteur-récepteur Radio - la fourniture et pose d'antennes - tous accessoires supplémentaires pour la bonne communication avec notre système de L'appel est automatique sur événement (alarme) comme il peut être cyclique. I-2-10- Coffret contrôle-commande pour poste MT/BT
Cet équipement ne sera prévu qu'à la demande de la RADEEJ
L'interface télécommande ou coffret de télécommande pour postes MT/BT et MT/MT, doit intégrer toutes les fonctions nécessaires au contrôle commande des cellules moyenne tension à télé manœuvrer. Cette unité sera constituée d'un coffret galvanisé ou INOX équipé d'un système de condamnation à cadenas. L'indice de protection doit être IP3X. Le fournisseur devra préciser les dimensions du coffret ainsi que ses conditions d'installation. Le coffret de contrôle commande à 2 voies doit réaliser les fonctions principales suivantes :  Le contrôle commande des cellules moyennes tension avec motorisation (2 voies).  La signalisation de défauts ampère métrique, modulaire par départ  La mesure de courant de charge  La transmission de données suivantes par câble téléphonique ou radio : GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

- Position ouvert/fermé des disjoncteurs - Absence de la tension - Mise en mode local - Détection de courants de défauts, homo polaires et polyphasés - Défaut batteries - Etats du coffret contrôle commande - Mesure de courant efficace (mesure moyenne des 3 phases)  L'enregistrement chronologique horodaté des événements  Fourniture et stockage d'énergie avec une autonomie de 9 heures en cas de perte secteur Les informations les plus importantes doivent pouvoir être visualisées localement sur la face avant du coffret et à distance depuis le centre de conduite. Les événements horodatés enregistrés au niveau du coffret seront récupérables sur PC portable pour consultation. Ces informations seront aussi consultables depuis le centre de conduite. La capacité de stockage doit être au moins égale à 100 événements Le coffret de commande doit permettre l'exploitation des cellules en mode télécommandé ou local En mode télécommandé, le coffret doit assurer : - Transmissions des télémesures et télésignalisations - Possibilité de commande électrique par télécommande - Inhibition de l'action des boutons poussoirs de commande électrique locale. En mode local, le coffret doit assurer : - La transmission des télémesures et des télésignalisations - Possibilité de commande électrique locale d'ouverture et fermeture par appui sur bouton poussoir correspondant. - Interdiction de toute télécommande d'ouverture ou fermeture. Le protocole de communication doit être compatible avec notre système de supervision de marque EASERGY SHNEIDER installé au poste source RADEEJ I. Le module de communication est composé de deux modems de communication : Un modem GSM et un modem pour liaison Radio y compris : - la fourniture du poste Emetteur-récepteur Radio - la fourniture et pose d'antennes - tous accessoires supplémentaires pour la bonne communication avec notre système de L'appel est automatique sur événement (alarme) comme il peut être cyclique. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

I-2-11 - Eclairage Intérieur du Poste
L'installation de l'éclairage sera réalisée en matériel étanche sous matière plastique genre PLEX et comprendra :  Un boîtier de coupe circuit bipolaire  Un interrupteur près de la porte  Une prise de courant bipolaire + terre 10A (branchée en 220 V) près de la porte  Deux hublots ronds en bakélite choc pour la lampe de 150W.  Un bloc d'éclairage secourt 60 lumens rechargeables sur secteur 220V (autonomie2H)  Le câblage sous tube plastique sera réalisé en câble armé U1000V de 2,5 mm² et posé sur NOTA : L'alimentation de l'éclairage sera prise sur les bornes générales du tableau de distribution
en basse tension (en amant de l'interrupteur 1200 après fusibles)

I-2-12 - Affiche Réglementaires et Matériel de Sécurité
L'entrepreneur fournira et posera le matériel de sécurité suivant : 1 perche à corps 36KV 1 boite à gants équipée d'une paire de gants isolés à 36KV. 1 tapis isolant type intérieur 45 KV 1 extincteur à poudre CO2 2 KG. 1 armoire à clé de cellule 3 fusibles de rechange à percuteur pour la cellule protection avec un support fusible 1 jeu d'affiche réglementaire intérieure et extérieure NOTA : Toutes les menuiseries métalliques du poste (ferrures et supports) seront galvanisées chaud.

II. POSTE DE TRANSFORMATION MT/BT TYPE CLIENT :
Les cellules préfabriquées MT doivent être sur isolées 36 KV et doivent répondre aux caractéristiques minimales suivantes : Tension assignée de tenue
Tension de tenue diélectrique
Type de cellule
assignée
à l'onde de choc
minimale
interrupteur de bouclage (arrivée ou départ) Protection départ câble par interrupteur fusible Protection générale départ câble par disjoncteur simple sectionnement Protection générale à départ barre par disjoncteur à double Mesure de tension pour comptage Mesure d'intensité et de tension Pour les postes clients MT, il y a lieu de distinguer les cas suivants selon la puissance installée par le client (la somme des puissances des transformateurs installés au poste client) : GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

1. Protection générale MT
 Dans le cas où le poste client comporte un seul transformateur : - Si la puissance du transformateur est inférieure à 1000 KVA et la longueur du départ concerné
ne dépasse pas 120 ml, la protection coté MT peut être assurée par interrupteur fusible
- Si la puissance installée du transformateur est supérieure ou égale à 1000 KVA ou dans le cas
où la longueur du départ concerné est supérieure à 120 ml, l'installation d'une protection
départ câbles par disjoncteur MT est obligatoire
 Dans le cas où le poste client comporte plus d'un transformateur : - L'installation d'une protection générale à départ barres par disjoncteur MT est obligatoire. - Chaque transformateur sera protégé par disjoncteur MT si sa puissance installée est supérieure ou égale à 1000 KVA ou si la longueur du départ concerné est supérieure à 120 ml.
2. Protection coté BT
La protection BT est assurée par un disjoncteur BT débrochable, cadennassable à coupure visible de calibre approprié 3. Comptage
 Dans le cas où le poste client comporte un seul transformateur : - Si le transformateur est installé dans le même poste de livraison et sa puissance installée est inférieure ou égale à 630 KVA, le comptage sera logé dans un coffret coté basse tension.
- Si le transformateur n'est pas installé dans le même poste de livraison, le client doit prévoir un comptage MT quel que soit la puissance du transformateur. - Si la puissance installée est supérieure à 630 KVA et inférieure à 1000 KVA, l'installation d'une
cellule pour la mesure d'intensité et de tension pour comptage MT est obligatoire - Si la puissance installée est supérieure ou égale à 1000 KVA, le client doit prévoir l'installation d'une cellule pour la mesure de tension pour comptage MT. Les TC de comptage fournis par la RADEEJ seront logés dans la cellule disjoncteur MT.  Dans le cas où le poste client comporte plus d'un transformateur, Le client doit prévoir l'installation d'une cellule pour la mesure de tension pour comptage MT. Les TC de comptage fournis par la RADEEJ seront logés dans la cellule protection générale disjoncteur MT. 4. Cellules de bouclages MT
Toutes les cellules interrupteurs de bouclage doivent être motorisées 48V DC, de type préfabriqué pas de 500 mm, à coupure dans le SF6, prévues pour tension de service 22KV sur-isolées 36KV 5. Appareils détection de défaut et de télé-conduite
- Si la puissance installée inférieure ou égale à 1000 KVA, Le poste doit être équipé d'un relais
communiquant de détection de défaut - Si la puissance installée est supérieure à 1000 KVA, Le poste doit être équipé d'un coffret de contrôle commande à 2 voies ou 4 voies selon le nombre de cellules interrupteurs motorisées de bouclage installées dans le poste GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE


Spécifications techniques du réseau

Moyenne tension souterrain
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

II. CABLES MOYENNE TENSION
Le réseau moyenne tension est réalisé en câble unipolaires 3x1x240 mm² Alu qui doit satisfaire aux caractéristiques suivantes : - Norme : E.D.F HN 33 S 23 OU S26 - Âme : en Aluminium - Tension nominale : 18/30KV - Nature et souplesse de l'âme : Classe 2 - Température maximale à l'âme  En permanence : 90°C  En court-circuit : 250°C - Le repérage du câble doit préciser : phase 1,2 ou 3, la section du câble, la nature de l'âme, la tension nominale et l'année de fabrication – III. JONCTIONS MT :
Jonctions pour câbles moyenne tension unipolaire en Aluminium à isolation synthétique PRC 18/30KV. Ces jonctions sont de types préfabriqués rétractables à froid avec manchons à sertir en Aluminium, isolement 36 KV. IV. EXTREMITES MT:
Extrémités intérieures et extérieures isolement 36KV pour câbles moyenne tension PRC Alu 18/30 KV. Ces extrémités sont de type préfabriqué rétractable à froid avec cosses à sertir Bimétal Alu/Cuivre. Pour les extrémités extérieures doivent être extrêmement résistants aux atmosphères très polluées avec Jupes. Norme EDF HN 68-S-06 et CEI 815. V. TRAVAUX DE TERRASSEMENT
Le câble moyenne tension sera protégé mécaniquement par des dalettes réalisés en béton comprimé posés au dessus du câble et auront pour dimensions Longueur : 40 Cm Epaisseur : 5 Cm a- Terrassement
- Sous trottoir :
La tranchée sous trottoir sera ouverte en respectant le règlement suivant : 0.50 m x 0.80 m pour un départ ou 0,70 x 0,80 pour deux départs, les câbles 3x1x240 mm² seront posés sur un lit de sable de 10cm d'épaisseur et couvert d'un autre lit de sable de même type d'épaisseur 10cm, puis les câbles sont protégés mécaniquement par des dalettes puis la tranchée est remblayée par la terre tamisée sur une hauteur de 20 Cm, puis un grillage avertisseur (rouge) sera posé le long de la tranchée, le reste de la tranchée sera remblayé par du tout venant et compacté avant sa remise à l'état initial. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

- Sous chaussés :
La tranchée sous chaussée aura les dimensions suivantes : 0.60m x 1.00m au fond de la tranchée des buses ф 100 mm sont posées enrobées dans le béton dosé à 250Kg/m3 sur une hauteur de 0.35m puis remblayée sur une hauteur de 0.20m par la terre tamisée plus grillage avertisseur (rouge) et le reste sera remblayée en tout venant compactée. Pour la démolition de chaussée, l'emploi de la scie à sol est obligatoire. Aucune démolition n'est
autorisée sans l'utilisation de cet outil
.
b- Réfection de la chaussée

Les travaux de réfection de la chaussée consistent à un : Décapage et scarification des remblais provisoires sur une épaisseur variable en fonction de l'épaisseur du corps des chaussées existantes par la préparation des fonds de formes y compris compactage. Arrosage et compactage du fond de forme Remise en place des matériaux constituant le corps des chaussées y compris tout-venant de meilleure qualité qui sera arrosé et compacté par couche de 20 cm sur une profondeur de 90 cm y compris la hauteur des buses. Imprégnation cut back Réalisation de la couche de roulement en enrobées à froids ou à chaud selon le type et l'épaisseur de la chaussée existante La réfection de la chaussée, ne doit pas dépasser dans tous les cas une semaine à partir de la date de l'ouverture des tranchées. Toute fois l'entrepreneur est tenue de veiller à la correction des tranchées par du tout – venant sélectionné et ce dans les délais fixés précédemment. c- Réfection du trottoir en carreaux :

 Blocage en pierres sèches avec une épaisseur de 15 cm y compris compactage  Une couche de béton de forme dosée à 250 kg/m3 d'épaisseur 7 cm bien nivelée.  Fourniture et pose de carreaux en ciment de premier choix ou carreaux spéciaux similaires à d-Réfection du dallage comprenant

 Blocage en pierres sèches avec une épaisseur de 15 cm y compris compactage  Une couche de béton dosé à 250 kg/m3 d'épaisseur 7 cm bien nivelée. Tous les matériaux d'empierrement des chaussées tels que, pavés, blocage pierres cassées, etc.
Récupérables et susceptibles d'être réutilisés, mis soigneusement de côté
.
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Spécifications techniques
Du réseau basse tension
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

I. CONSTRUCTION D'UN RESEAU SOUTERRAIN BASSE TENSION
Les réseaux basse tension seront réalisés en câble armé cuivre U1000 et raccordement sur des bornes de distribution en polyester. Le raccordement des nourrices au tableau urbain basse tension du poste de transformation est prévu par cosses en laiton à double serrage par étriers tout laiton. 1 – TRAVAUX DE TERRASSEMENT
a- Terrassement
- Sous trottoir :
La tranchée sous trottoir sera ouverte en respectant le règlement suivant : 0.50 m x 0.80 m, le câble sera posé sur un lit de sable de 10cm d'épaisseur et couvert d'un autre lit de sable de même type d'épaisseur 10cm, puis la tranchée est remblayée par la terre tamisée sur une hauteur de 20 Cm, puis un grillage avertisseur (rouge) sera posé le long de la tranchée, le reste de la tranchée sera remblayée par du tout venant et compacté avant sa remise à l'état initial. - Sous chaussés :
La tranchée sous chaussée aura les dimensions suivantes : 0.60m x 1.00m au fond de la tranchée des buses ф 100 mm sont posées enrobées dans le béton dosé à 250Kg/m3 sur une hauteur de 0.35m puis remblayée sur une hauteur de 0.20m par la terre tamisée plus grillage avertisseur (rouge) et le reste sera remblayée en tout venant compactée. Pour la démolition de chaussée, l'emploi de la scie à sol est obligatoire. Aucune démolition n'est
autorisée sans l'utilisation de cet outil.

b- Réfection de la chaussée

Les travaux de réfection de la chaussée consistent à un : Décapage et scarification des remblais provisoires sur une épaisseur variable en fonction de l'épaisseur du corps des chaussées existantes par la préparation des fonds de formes y compris compactage. Arrosage et compactage du fond de forme Remise en place des matériaux constituant le corps des chaussées y compris tout-venant de meilleure qualité qui sera arrosé et compacté par couche de 20 cm sur une profondeur de 90 cm y compris la hauteur des buses. Imprégnation cut back Réalisation de la couche de roulement en enrobées à froids ou à chaud sur épaisseur moyen de 10cm La réfection de la chaussée, ne doit pas dépasser dans tous les cas une semaine à partir de la date de l'ouverture des tranchées. Toute fois l'entrepreneur est tenue de veiller à la correction des tranchées par du tout – venant sélectionné et ce dans les délais fixés précédemment. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

c- Réfection du trottoir en carreaux :
 Blocage en pierres sèches avec une épaisseur de 15 cm y compris compactage
 Une couche de béton de forme dosée à 250 kg/m3 d'épaisseur 7 cm bien nivelée.  Fourniture et pose de carreaux en ciment de premier choix ou carreaux spéciaux similaires à d- Réfection du dallage comprenant

 Blocage en pierres sèches avec une épaisseur de 15 cm y compris compactage  Une couche de béton dosé à 250 kg/m3 d'épaisseur 7 cm bien nivelée. Tous les matériaux d'empierrement des chaussées tels que, pavés, blocage pierres cassées, etc.
Récupérables et susceptibles d'être réutilisés, mis soigneusement de côté.

2- CABLE ARME U 1000 V
Les câbles armés BT sont destinés à être enterrés sans protection mécanique complémentaire : Ame conductrice rigide en cuivre ou en aluminium Norme U TE NFC 32-322-ADD1 Tension nominal : U 1000 V Température maximale sur l'âme :  85°C en service permanent  250°C en court-circuit 3- SOCLE POUR BORNE DE DISTRIBUTION :
Socle pour bornes de distribution BT équipable en matière polyester chargée de fibre de verre résistant aux agents chimiques et aux U.V de forte résistance mécanique et d'une bonne tenue à la température auto-extinguible. Le socle comprend : Un corps équipé de 2 profilés de fixation Une plinthe amovible fermant le bas Une porte de sûreté plombables Un chapeau isolant fermant le haut du socle un jeu de 4 pieds en Acier galvanisée pour scellement au mortier Les socles seront équipés des grilles selon les sections des câbles à raccorder : a- Grille de fausse coupure de capacité : 3 x 240 mm² + 3 x 35 mm²
La grille est formée d'un jeu de bornes tétra-polaires en cuivre isolé, fixé sur un enveloppe en composite polyester renforcé de fibre de verre protégée par un plastron en thermoplastique équipées de 4 écrous imperdables pour fixation sur le socle. Chaque barre porte des serres câbles universels en laiton Etamé L'isolement entre phase est réalisé au moyen de cheminées plastiques entourant les serres câbles et d'écrans recouvrant les barres (Norme HN 60-S-01). GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

b - Grille d'étoilement de Capacité : 1x95² + 3x35²
Description identique à la grille de fausse coupure c - Grille de repiquage de Capacité : 3 x 35mm²
Description identique à la grille de fausse coupure 4 - COFFRET DE PROTECTION :

L'enveloppe est sous forme de coffret avec porte, pouvant être encastré ou fixée sur mur ou posé sur un
socle.
Le coffret est équipé de : - Un rail DIN avec 2 écrous se fixe sur les profilés verticaux du coffret par deux boulons coulissants - 6 socles pour coupes circuits y compris les cartouches fusibles HPC à couteau Too l'arrivée et le départ sont équipés de serre câbles 35-50 mm² - 2 barrettes Neutres 5-BOITE DE DERIVATION :
L'enveloppe isolante en polyester armé de fibres de verre résistantes aux agents chimiques, aux rayons U.V et à la chaleur, est composée d'une cuve et d'un capot permettant une ventilation naturelle, la fermeture du capot sur la cuve est réalisée à l'aide d'une vis de sûreté à 3 encoches imperdables et plombable. La boite de dérivation est équipée de : - 2 arrivées 35 mm² + 3 départs 35 mm² ou 2 arrivées 95 mm² + 3 départs 35 mm² - Les clés pour vis en laiton à 3 encoches sont en acier traité ou alliage d'aluminium 6- MISE A LA TERRE DU NEUTRE
Le conducteur neutre du réseau souterrain de distribution basse tension, éventuellement du réseau d'éclairage public, est mis à la terre en plusieurs points en moyenne tous les 100 mètres, de préférence sur les points d'étoilement et aux extrémités du réseau Le circuit de terre des extrémités est constitué par un conducteur principal de terre en cuivre de 29,3 mm2 de section et un piquet en coperweld de 1m de longueur en cuivre. Le câble en cuivre ne sera coupé qu'à la borne de connexion avec le câble armé de remontée qui doit être de section 1*50 mm² La valeur minimale de la résistance de terre des extrémités est 10 Ohms GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

II. CONSTRUCTION D'UN RESEAU AERIEN BASSE TENSION
Le réseau aérien BT sera réalisé en câble pré-assemblé autoporteur Alu sur support B.A classe A ou sur des supports en bois classe C ou sur façade. 1. Poteaux en béton armé et poteaux bois
1-1-Poteaux en béton armé
Les poteaux en béton doivent répondre aux prescriptions prévues par les normes de référence ci-après : - NM 06.6.036 : Supports pour lignes aériennes/Poteaux en béton armé. - NM 10.1.008 : Bétons de ciments usuels. - NFC 67-250 : Supports pour lignes aériennes/Poteaux en béton précontraint. - NFA 35-015 : Armatures pour béton armé. Ronds lisse soudable. - NFA 35-016 : Armatures pour béton armé. Barre et couronne soudable. Toute autre norme reconnue comme assurant une qualité au moins équivalente, est acceptée comme norme de référence. Les textes applicables sont ceux des éditions les plus récentes des normes précitées. Cac éristiques des poteaux BA selon l'effort Catégorie
Effort en tête (daN) 150-300-500-700 et 1000 Implantation :
Les poteaux doivent être encastrés dans les massifs bétonnés à pleine fouille. Les hauteurs d'implantations des poteaux sont données dans le tableau suivant : Coefficient de stabilité de la fondation
Semi arrêt, arrêt simple, Double ancrage simple, Fonction du support arrêt double et cas alignement, BT en général 1-2-Poteaux en bois
Les poteaux doivent être aussi droits que possible. Les poteaux bois doivent répondre aux dispositions de la présente spécification technique et à toutes les prescriptions qui n'y sont pas contraires, prévues par les normes de référence, à savoir : GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

- NM 06.6.035 : Support pour lignes aériennes poteaux en bois - NF EN 12510 : Poteaux en bois pour lignes aériennes - Critères de classement de la résistance - NF EN 12511 : Poteaux en bois pour lignes aériennes - Détermination des valeurs caractéristiques - NF EN 12465 : Poteaux en bois pour lignes aériennes - Exigences de durabilité - NF EN 12479 : Poteaux en bois pour lignes aériennes- Méthode de mesures et écarts admissibles - NF EN 12509 : Poteaux en bois pour lignes aériennes ; Méthodes d'essai ; - B 53-700 : Supports bois pour lignes aériennes - Poteaux en bois rond massif Cac éristiques des poteaux en bois Hauteur total en (m) Diamètre minimum au sommet d (m) Diamètre minimum à 1m de la base D (m) Charge d'essais (daN) Effort nominal (daN Effort de déformation permanente (daN) Les sommets des poteaux bois doivent présenter une pointure afin de réduire les risques de pénétration d'eau à l'intérieur des fibres. Le bois des poteaux traités doit être sain, exempt de traces d'échauffures, d'altérations mycotiques de présence de corps étrangers ou de défauts tels que roulures gélivures, piqûres, gerçures, cadranures, nœuds vicieux, frottures, risquant d'en compromettre la résistance mécanique ou la durabilité des poteaux. Implantation :
En terrain normal, les poteaux bois sont implantés sans socle et calés à la pierre sèche sans béton. Exceptionnellement, il peut être fait usage de fondation en béton. Dans ce cas, les hauteurs des fondations seront identiques à celles des supports béton. Les dimensions de ces fouilles et des clefs de fondation sont augmentées si la nature du terrain l'exige. 2. Câble pré-assemblé avec autoporteur
Les câbles doivent être composés de 3 conducteurs de phase + neutre autoporteur + conducteur pour éclairage public dont les caractéristiques techniques sont les suivantes :  Tension nominale 1000 volts  Norme UTE NFC 33 209 et N.M 06-3.068.  Température maximale à l'âme 90° c en permanence et 250° c en court-circuit.  3 Conducteurs + 1 neutre porteur de section 54.6 mm²  Ame en aluminium Classe 2 conforme à la norme C 32 013.  Température maximal à l'âme : 90° C en permanence et 250°C en court-circuit.  Repérage des conducteurs par numérotation sur chaque conducteur. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

3. Connecteurs de branchements :
Connecteurs isolés destinés au raccordement des conducteurs isolés des réseaux aériens BT conforme à la norme HN 33S63 dont les caractéristiques suivantes : - le corps isolant en matériau de haute résistance mécanique et climatique rempli de graisse - Connexion simultanée par perforation d'isolant pour les connecteurs à un seul dérivé - Connexion par perforation d'isolant du câble principal et par contact des câbles dérivés pour - Connecteur étanche, tenue 6KV, 1 minute immergé dans l'eau - Vis à tête en alliage d'aluminium imperdable pour contrôle du couple de serrage hors potentiel. - Câble principal Alu (70 mm²) et câble dérivé 70 mm² Alu. - Visserie en acier protégé contre la corrosion. 4. Pince d'ancrage pour câble autoporteur :
Pour ancrage des réseaux aériens en câbles torsadés sur poteaux ou sur façade dont les caractéristiques suivantes : - Corps en alliage d'aluminium avec une haute résistance mécanique et climatique - Deux clavettes en thermoplastique isolé - Un câble flexible en acier inoxydable - Protection d'accrochage en plastique et des extrémités en alliage d'Aluminium - Résistance à la traction : 1500 dan - Capacité : neutre Almélec 54.6 mm² Toutes les composantes sont imperdables, résistant à la corrosion et au vieillissement. 5. Ensemble de suspension : ES 1500
Utilisé pour la suspension des réseaux aériens en câble torsadé, composé de : - Une console d'alignement CS 1500 daN - Un pince d'alignement PS 1500 daN - Une liaison mobile LM 1500 6. Console d'ancrage CA 1500
Utilisé pour la suspension, le changement de direction ou les ancrages des réseaux aériens torsadés avec des pinces d'ancrages, moulée en alliage d'aluminium trempé, à haute résistance mécanique, conçue pour être fixé sur poteaux ou sur façades. 7. Berceaux de façade :
Berceaux de façade d'une avancée de 6cm de Réf : BRPF 70-6 ou BRPF 50-6 selon la section du câble sont disposés tous les 0.60m environ. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Le clou de fixation est entièrement enveloppé de matière plastique ce qui empêche sa corrosion et les taches de rouille sur les façades. 8. Mise à la terre du neutre
Le conducteur neutre du réseau aérien de distribution basse tension, éventuellement commun au réseau d'éclairage public, est mis à la terre en plusieurs points : Sur le premier support de chacun des départs aériens basse tension (ou le second support si le premier comporte une sortie aéro-souterraine. Le neutre des réseaux BT des lignes aériennes doit être mis à la terre en moyenne tous les 300 mètres, de préférence sur les points d'étoilement et aux extrémités du réseau, et dans les zones où se trouve une densité des branchements. Le circuit de terre des extrémités est constitué par un conducteur principal de terre en cuivre de 29,3 mm2 de section et un piquet en coperweld de 1m de longueur en cuivre. Le câble en cuivre ne sera coupé qu'a la borne de connexion avec le câble armé de remontée qui doit être de section 1*50 mm² et doit être protégé par un tube métallique galvanisé. * jusqu'à 2,5 m au-dessus du sol * jusqu'à 0,5m au-dessous du sol Ce câble sera raccordé au neutre du câble autoporteur par un connecteur bimétal. La valeur minimale de la résistance de terre des extrémités est 10 Ohms III. BRANCHEMENT BASSE TENSION

Le branchement de chaque client BT comprend essentiellement :
- Une protection par fusibles d'accompagnement du disjoncteur - Un coffret de comptage en polyester muni d'un hublot en polycarbonate qui sera de préférence encastré sur façade à une hauteur comprise entre 1,20m et 1,40m. - Un disjoncteur de branchement différentiel (500 mA) conforme à la norme marocaine NM 06-6- 022 qui doit être installé dans un tableau en matière thermo-plastique de préférence de couleur grise, ce tableau doit être placé le plus près possible du point de pénétration du câble à une hauteur comprise entre 1,15 m et 1,80 m. Le client doit présenter le certificat de garantie du disjoncteur différentiel signé et cacheté par le revendeur du disjoncteur et l‘électricien agrée chargé par le client pour la réalisation des installations électriques interieures - Les câbles de liaison entre le socle de distribution de la RADEEJ, la boite de protection, le coffret de comptage et le disjoncteur de branchement doivent être en câble armé cuivre U 1000 RO2V. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Pour les immeubles:
 Les coffrets compteurs doivent être au rez-de-chaussée dans un local technique aéré, éclairé et séparé des autres réseaux, le cadran de lecture doit être à une hauteur comprise entre 1m et 1.80m à l'extérieur des magasins.  Dans le cas où il y a 2 rangées ou plusieurs de compteurs, le cadran du dernier rang doit être à une hauteur minimale de 1 m.  L'accès au local technique doit être permanent et sécurisé  Les tableaux de protection doivent être équipés de disjoncteurs différentiels menus de boutons tests, conformément à la norme marocaine NM 06-6-022 et à la norme (UTE C15-300).  Ces tableaux doivent être placés dans un local accessible et ne présentant pas de danger comme : Cuisine - Salle de bain …  La gaine technique prévue pour le passage des câbles doit être accessible et visitable à Chaque niveau à partir des locaux communs.  L'appareillage doit être du type étanche dans les salles de bain.  Prévoir un circuit équipotentiel pour les appareils sanitaires.  Les câbles alimentant les locaux ne doivent passer ni par la cave ni par aucune autre propriété.  La boîte de coupure doit être installée à l'entrée de l'immeuble à une hauteur minimale de 2m du  La liaison entre le réseau RADEEJ et la boîte de coupure est à la charge du promoteur.  L'électricien est tenu de présenter à la RADEEJ, soit des certificats de conformité du matériel et des équipements utilisés, soit des échantillons pris au hasard des équipements de la colonne montante Et ce pour des Essais de conformité aux normes en vigueur  Il recommandé de respecter le code des couleurs réglementaires des conducteurs, à savoir : - Double coloration vert- jaune ou à défaut la couleur noire pour le conducteur de - Couleur bleue claire pour le conducteur neutre. - Autres couleurs que les précédentes pour les conducteurs de phase  Le repérage et l'identification des différents départs vers les appartements sont indispensables par des repères durables, lisibles et indélébiles. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Spécifications techniques
Du réseau Aérien MT
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Construction d'un réseau aérien moyenne tension 22KV
Tout le matériel électrique MT à installer sur le réseau de la RADEEJ doit répondre aux caractéristiques électriques suivantes : - Tension assignée : 24KV - Tension assignée de tenue à choc de foudre : 125KV - Tension assignée de tenue à fréquence industrielle sous pluie : 50KV - Le niveau de pollution retenu est le niveau IV défini dans la publication CEI 60815 ; la valeur nominale minimale de la ligne de fuite est ≥ 31 mm/kV Selon la complexité et la longueur de la ligne MT à réaliser, La RADEEJ se réserve le droit d'exiger au promoteur d'établir une étude électrique et mécanique pour le dimensionnement de la ligne aérienne MT afin de définir : - Les sections des conducteurs; - les portés de la ligne - les types des supports (poteaux BA et pylônes) ; - Les types des armements métalliques ; - Les types d'isolateurs ; - Les fondations ; L'étude doit tenir compte des recommandations suivantes : - Prévoir l'accord préalable des propriétaires des terrains pour obtenir les autorisations de passage des lignes électriques - Réaliser des alignements aussi longs que possible - Se préoccuper de l'accessibilité aussi bien pour la construction des ouvrages que pour l'exploitation ultérieure - Etudier soigneusement la position des angles de façon à éviter des croisements en pleine portée - Eviter autant que possible, les bois de haute futaie, les lieux de rassemblement publique, les propriétés closes, les constructions…. - Se tenir à une distance suffisante des ouvrages à grand risque (dépôts d'hydrocarbures, des usines de produits chimiques, des feeders de gaz ou d'hydrocarbure, des vois ferrés……) 1. Conducteurs
Les conducteurs sont constitués par une nappe de trois câbles en Almelec de section minimale 54.6mm² pour les branchements MT et 148mm² pour les lignes principales. La conjonction est réalisée à l'aide de Full Tension splice ou matériel similaire approuvé par RADEEJ ou ONE. 2. Parafoudre
Pour la protection contre les surtensions transitoires, des parafoudres seront installées en châssis supports à l'extrémité de la ligne MT au niveau de la herse d'arrêt du poste H61. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Elles sont de type ZNO, avec un signal d'épuisement par décharges reçues. Le modèle utilisé devra être conforme aux caractéristiques du réseau 22KV sur-isolé 36KV. 3. Support BA
Les poteaux en béton doivent répondre aux prescriptions prévues par les normes de référence ci-après : - NM 06.6.036 : Supports pour lignes aériennes/Poteaux en béton armé. - NM 10.1.008 : Bétons de ciments usuels. - NFC 67-250 : Supports pour lignes aériennes/Poteaux en béton précontraint. - NFA 35-015 : Armatures pour béton armé. Ronds lisse soudable. - NFA 35-016 : Armatures pour béton armé. Barre et couronne soudable. Toute autre norme reconnue comme assurant une qualité au moins équivalente, est acceptée comme norme de référence. Les textes applicables sont ceux des éditions les plus récentes des normes précitées. Cac éristiques des poteaux BA selon l'effort Catégorie
Effort en tête (daN) 4. Pylônes et Armement pour lignes MT :
Les pylônes et armements métalliques étant prévus pour être installés à l'extérieur, ils doivent supporter des températures ambiantes comprises entre -5°C et +55°C, une humidité de 90% à 20°C et être insensibles aux effets de la condensation, de la pluie, des changements rapides de température et du rayonnement solaire. Les pylônes et armements métalliques doivent être rigoureusement conformes aux plans d'exécution type RADEEJ, dans la limite des tolérances précisées. Les aciers destinés à la fabrication des pylônes sont de la nuance E24 et/ou E36 de qualité 2 se présentant sous les formes suivantes : cornières à ailes égales, dont l'épaisseur est de 1/10 de la largeur de l'aile; cornières à ailes amincies; tôles moyennes et fortes. Les aciers utilisés doivent être de classe 2 au sens de la norme NF EN 10025. La protection contre la corrosion est assurée par galvanisation à chaud, de tous les éléments constitutifs des pylônes et armements (barres, goussets, boulonnerie…) en particulier : les embases doivent être galvanisées sur toute leur longueur. les vis doivent être galvanisées après exécution du filetage. les écrous doivent être taraudés après galvanisation. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

les masses et l'épaisseur de la couche de zinc doivent être conformes aux valeurs indiquées dans les normes en vigueur. Après levage, une couche de peinture bitumineuse aluminium et une couche de peinture bitumineuse noire seront appliquées sur les pylônes et les armements. Les caractéristiques mécaniques de toutes les pièces constituant le pylône (dans le cas des pylônes galvanisés) doivent être garanties après galvanisation à chaud. N.B : Tous les armements pour lignes MT sont en menuiserie métallique galvanisée à chaud selon les
plans type RADEEJ.
5. Isolateurs
Les isolateurs doivent être conçus et fabriqués pour retenir mécaniquement les conducteurs aux supports et à assurer l'isolement électrique entre ces deux éléments. L'isolateur est constitué : - d'une partie isolante; - des pièces métalliques; - d'un scellement qui assure la liaison mécanique entre les parties isolantes entre elles ou aux pièces métalliques. Le scellement doit être conçu et fabriqué de façon à satisfaire aux essais d'endurance thermomécanique. 5-1- Isolateur suspendu en verre trempé
L'élément suspendu est relié à d'autres éléments (pince de suspension, support, …)de façon flexible, par un assemblage à rotule et logement de rotule (ball socket). Chaque élément est constitué : - d'une partie isolante en verre trempé, - d'un capot à logement de rotule en fonte malléable ferrique ou en fonte nodulaire et galvanisée à chaud. - Le système de verrouillage doit être constitué de goupille en acier inoxydable ou en bronze phosphoreux et répondant aux dispositions de la publication CEI 372. La goupille doit empêcher la rotule d'un isolateur de se détacher involontairement du logement de rotule de l'isolateur adjacent lors de la manutention ou de l'utilisation normale. - d'une tige de fixation qui doit être à rotule, en acier forgé ou moulé et galvanisé à chaud. - d'une rondelle anticorrosion en zinc pur de 99,7%. En alignement : des chaînes simples d'alignements à 3 éléments F4R ou F12R+pinces. En angle et d'ancrage : des chaînes simples d'ancrage à 4 éléments F4R ou F12R+pinces. 5-2- Isolateur composite
Un isolateur composite est constitué de : - une partie isolante qui consiste en un noyau interne d'un matériau isolant approprié et d'un revêtement extérieur; GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

- une partie métallique solidaire du noyau et qui sert à lui transmettre la charge mécanique en assurant sa fixation à une charpente, à un conducteur, à une partie d'un équipement ou à un autre isolateur. Le noyau :
Le noyau est la partie isolante interne de l'isolateur conçu pour garantir la charge mécanique mise
en jeu à travers la ligne. Il est fait de fibres de verre disposés dans une matrice à base de résine,
de façon à obtenir la tenue maximale à la traction.
Le noyau doit être de section circulaire.
Revêtement et jupes :
Le revêtement est la partie isolante extérieure de l'isolateur, il doit être en matière synthétique à
base de silicone ou en EPDM ; il permet d'assurer la ligne de fuite nécessaire et protège le noyau
des intempéries.
Accrochages d'extrémité
L'accrochage doit être de type rotule et logement de rotule conforme aux prescriptions de la
norme CEI 120.
Les extrémités métalliques des isolateurs doivent être en fonte malléable ou en acier forgé et galvanisé à chaud. La galvanisation doit être conforme aux prescriptions de la norme NFC 66-400 ou toute autre norme reconnue comme assurant une qualité au moins équivalente. 6. Interrupteur d'isolement (IACM)
C'est un interrupteur isolé à 36KV à isolateur en verre trempé type HT36 ou en porcelaine à scellement externe monté sur châssis galvanisé équipé de commande mécanique pour support BA de 12m de hauteur avec fouet intensité nominale 200A,et d'accessoires normalisés ,pouvoir de coupure 50A. L'ouverture et la fermeture sont indépendantes de l'action de l'opérateur (ressort Culbuteur) 7. Accessoires pour réseau aérien MT :
7-1 Manchons de jonction, d'ancrage et d'extrémité :
Les manchons de jonction, d'ancrage et d'extrémité doivent être exécutés par compression. Les manchons étant destinés à assurer : - la liaison mécanique du conducteur au support; - la jonction mécanique (continuité électrique) de deux conducteurs identiques; - la dérivation entre deux conducteurs ou l'extrémité d'un conducteur. Ils doivent être conçus et fabriqués de façon à : - avoir des caractéristiques électriques au moins égales à celles des conducteurs nus, auxquels ils sont destinés; - assurer en permanence, une répartition satisfaisante du courant électrique dans les conducteurs raccordés; - ne pas augmenter la résistance électrique des éléments du circuit dans lesquels ils sont - ne pas provoquer d'échauffement supplémentaire en un point quelconque; - émettre le moins possible d'effluve électrique et de perturbations radioélectriques. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Ils doivent également satisfaire les conditions mécaniques suivantes : - la charge de rupture minimale des manchons d'ancrage et de jonction doit être au moins égale à la charge de rupture nominale des conducteurs auxquels sont destinés; - la charge de rupture minimale des manchons d'extrémité (Cosse de dérivation, coquille de dérivation et de connexion) doit être supérieure ou égale à 10% de la charge de rupture nominale du conducteur de la plus grande section de la gamme de câble auquel est destiné le manchon; - être insensible aux balancements et aux vibrations des conducteurs ainsi qu'aux variations de tension mécanique et aux variations de température; - résister aux phénomènes de corrosion et à l'échauffement; - être exempts de tout vice de conception et de fabrication susceptible de détériorer, même avec le temps les conducteurs raccordés (conducteurs et câbles de garde). - Les manchons doivent satisfaire les essais permettant de vérifier ces caractéristiques. 7-2 Pinces de suspension et d'ancrages MT :
Pince de suspension

On distingue :
- la pince de suspension à étrier; - la pince de suspension en préformé; - la pince de suspension à glissement contrôle. La pince de suspension à étrier est composée : - d'un corps; - d'un serre câble (ou languette) équipé d'un œilleton pour faciliter la pose du câble en cas de travaux sous tension; - d'une manille; - d'un ou plusieurs étriers de serrage avec écrous et rondelles élastiques; - d'un axe d'articulation dont le freinage est assuré par une goupille élastique. La pince de suspension en préformé est utilisée pour la suspension des conducteurs nus des lignes aériennes en alliage d'aluminium, elle est composée : - d'un corps en deux pièces en alliage d'aluminium; - d'une coquille en Néoprène (élastomère) et constituée de deux pièces renforcée intérieurement en tôle d'aluminium; - d'une garniture du conducteur constituée d'un ensemble de fils de même longueur en alliage d'aluminium préformés, destinée à être montée autour du conducteur pour en augmenter le diamètre et la raideur au niveau de la pince; - d'un collier à étrier en alliage d'aluminium destiné à l'assemblage des deux parties du corps de la pince et leur montage sur le conducteur; - d'un axe avec écrou et rondelle et d'une goupille élastique. Ce dispositif de liaison avec la chaîne doit permettre la fixation éventuelle de contrepoids par l'adjonction de pièces type manille. La pince de suspension à glissement contrôlé (AGSU) est composée des éléments suivants : - d'un corps de deux pièces en alliage d'aluminium; - d'un connecteur de liaison en acier galvanisé; - d'une bielle en acier galvanisé; - d'un collier à étrier en alliage d'aluminium destiné à l'assemblage des deux parties du corps de la pince et leur montage sur le conducteur; GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

- de quatre axes avec écrou en acier galvanisé, de rondelles en alliage d'aluminium et de goupilles élastiques. Ce dispositif de liaison avec la chaîne doit permettre la fixation éventuelle de contrepoids par l'adjonction de pièces type bielle; - d'un écrou cisaillable en alliage d'aluminium. Pince d'ancrage
La pince d'ancrage est composée :
- d'un corps, qui doit présenter un œilleton pour la mise sous tension mécanique; - d'un serre câble (ou languette); - d'un ou plusieurs étriers de serrage avec écrous et rondelles élastiques; - d'un axe d'articulation dont le freinage est assuré par une goupille élastique. Dispositions générales
Les pinces de suspension et d'ancrage doivent être conçues et fabriquées de façon à :
- ne pas présenter d'arrêtés; - permettre un serrage uniforme sur toute la surface de contact avec le conducteur par application d'un même couple pour tous les étriers; - éviter les concentrations ponctuelles d'efforts sur les conducteurs après serrage des étriers; - assurer un comportement favorable au passage des courants de court-circuit. - le corps et le serre câble des pinces doivent être réalisés en alliage d'aluminium de première fusion ou en acier galvanisé à chaud selon la nature du conducteur ; - les étriers, axes et manilles doivent être en acier galvanisé à chaud ; - le dispositif de freinage des écrous des étriers doit être assuré par une esse élastique ou rondelle Grower ; - le dispositif de verrouillage d'axe d'articulation doit être assuré par une goupille en acier inoxydable ou galvanisé à chaud après usinage ; - les pièces du moulage doivent présenter un bon état de surface exempte de crique, soufflage et d'autres défauts. La coquille en élastomère de la pince de suspension en préformé sert à atténuer les vibrations éoliennes, elle doit résister à la température ambiante et à la température d'échauffement due au passage des courants de court-circuit. Le point d'ancrage de la pince d'ancrage doit se trouver dans le prolongement de l'axe du conducteur. 7-3 BALL SOCKET :
Corps en acier galvanisé à chaud et la goupille en bronze phosphoreux - Ball Socket court pour type N11 - Ball socket long pour type N16 7-4 Œillet :
Œillet court en acier galvanisé à chaud à œil permettant le montage d'une manille ou d'un étrier type N11 et 16 7-5 Bloc de doublement :
Bloc de doublement à étriers dont les caractéristiques suivantes : - Corps en alliage d'aluminium - Etrier en acier galvanisé à chaud - Chapeau et étriers solidaires GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

7-6 Manille :
- Corps et axe en acier galvanisé à chaud - Références M 300D et M22 AD 7-7 Rallonge :
Rallonges à chape en acier galvanisé à chaud avec axe à goupille. 8. Mise à la terre des masses
Réaliser une prise de résistance inférieur à 10 Ohms soit par des conducteurs en cuivre nu de 29,3 mm² de section dans une tranchée rectiligne rayonnante de 0,80 m de profondeur soit par des piquets en cuivre ou ben acier enfoncés verticalement dans le sol,le sommet étant à 0,50m au moins ou dessous du niveau de sol . Ce conducteur est protégé par un tube métallique galvanisé *jusqu'à 2,5 m au-dessus du sol *jusqu'à 0,5m au-dessous du sol Les dérivations en cuivre de section minimale de 1-mm²reliant au conducteur principal de terre les éléments suivants : * Cas d'un support BA équipé d'un arrêt de ligne ou d'un IACM * Les armures de la plateforme de manœuvre * les chaînes d'éclateurs * Les châssis de l'IACM * La commande mécanique Les terres des masses des éclateurs et des extrémités extérieures des câbles sont séparées. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Spécifications techniques
Du réseau d'éclairage public
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET D'EQUIPEMENT D'UN RESEAU SOUTERRAIN
ECLAIRAGE PUBLIC

 Le réseau d'éclairage public sera exécuté en câble armé cuivre ou Aluminium U1000V dans les mêmes conditions techniques que le réseau basse tension.  Le massif de fondation pour candélabre sera réalisé par type de candélabre  Les prises de terres de masse du réseau éclairage public seront confectionnées conformément aux normes en vigueur et reliées au neutre du réseau BT du poste.  Le raccordement au tableau d'éclairage public du poste de transformation est prévu par cosse en laiton à double serrage par étriers. Les candélabres doivent être en acier galvanisés à chaud ou en Aluminium. Le choix des types de style de mâts et du luminaire est du ressort des services techniques de la commune.  MASSIF POUR CANDELABRE D'ECLAIRAGE PUBLIC
a) Massif pour candélabre d'éclairage public de dimension 0,80 m x 0,80 m x 1 m : Le
massif de fondation pour candélabre d'éclairage sera réalisé conformément au plan RADEEJ n° 7/T/78 avec confection de la pointe en diamant et la fourniture de buse pour passage de câble. b) Massif pour candélabre d'éclairage d'ambiance de dimension 0,4mx0,40mx0,80 Le
massif de fondation pour candélabre d'éclairage d'ambiance sera réalisé conformément au plan R.A.D.E.E.J n° 2/T/89 avec confection de pointe en diamant et fourniture de buse pour passage de câble .  CANDELABRES POUR EP
Ces candélabres sont en acier galvanisés à chaud, munis d'une embase coulissante (jupe) et auront les caractéristiques suivantes :  Forme : Cylindro-comique simple formé d'un seul fût (monobloc) d'épaisseur 4 mm pour les candélabres de 10 m et 12 m et de 3 mm pour les candélabres de 7,50 m.  Semelle : 400 mm x 400 mm.  Epaisseur de la tôle des semelles : 10 mm.  Nervure : en tôle de 10 mm à 45°.  Entraxe des trous de fixation : 300 mm.  Angle d'inclinaison de la crosse : 5°. Ces candélabres seront équipés d'accessoires suivantes :  Une boite étanche équipé de protections et bornes de raccordement  1 Porte de visite de la plaque à borne en acier galvanisé de même épaisseur que les candélabres et équipée d'un système de fermeture par vis à 6 pans en acier forgé imperdable et une chaîne d'attache au candélabre.  4 Tiges de scellement de longueur 400 mm et de diamètre 20 mm avec double écrous et rondelles GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

LUMINAIRES D'ECLAIRAGE PUBLIC :

Ces luminaires sont à appareillage incorporés type carrené pour lampes 250 W et 400 W sodium 230V. Ils sont constitués de : Corps en polyester thermo-durcissable injecté et capot en polypropylène injecté ou bien le corps et le capot en fonderie d'aluminium injecté. Vasque en méthacrylate thermo formé ou en polycarbonate ou en verre trempé thermiquement. Réflecteur hydroformé d'une seule pièce en aluminium anodisé brillanté ou en verre pressé. Système de fixation du luminaire en fonderie d'aluminium permettant une double fixation horizontale et verticale. Platine en acier galvanisé recevant l'appareillage. Un joint feutre inaltérable assure l'étanchéité entre la vasque et le corps. Protection des enveloppes : l'étanchéité de l'enceinte optique est IP 65 et l'étanchéité de luminaire est IP 54. La visserie et accessoires en alliage d'aluminium ou en INOX.  LUMINAIRES DECORATIFS DE STYLE :
Ces luminaires sont au choix de la commune en respectant les spécifications techniques de la RADEEJ.  MATS POUR ECLAIRAGE PUBLIC:
Les mâts doivent être en acier galvanisée à chaud peints de l'antirouille avant de mettre une couche de peinture bleu (mer), de forme octo-conique munis d'une porte de visite à une hauteur de 0.60m de sa base. Les dimensions du mat sont les suivantes : Les mâts seront munis d'un support galvanisé pour fixation des projecteurs et ils seront équipés des accessoires suivants : - 1 porte de visite de la plaque à borne en acier galvanisé de même épaisseur que celle des mâts et équipée d'un système de fermeture par vis à 6 pans en acier inoxydable imperdable et une chaîne d'attache au mât. - 4 tiges de scellements galvanisés, avec double écrous et rondelles galvanisés.  LES PROJECTEURS
Le projecteur est constitué de : - Un corps en fonderie d'aluminium brut assurant une excellente résistance à la corrosion (zone bord - Une vasque de Fermeture en verre trempé haute résistance thermique épaisseur 4 mm relié à la carcasse par un joint silicone ou en caoutchouc à l'éthylène propylène assurant l'étanchéité aux jets d'eau et à la poussière. - Une fourche de fixation en acier galvanisé. - Angle d'inclinaison du projecteur fourni par vernier de réglage sur le côté de la fourche. - Système optique à répartition très extensive. - Coupure automatique bipolaire de la lampe en conformité à la norme EN 60598-1 : protection contre les chocs électriques. - Accès à la lampe par porte arrière N.B / - Tous les équipements ballasts + Amorceurs sont tropicalisés de 1er choix.
- La filerie des accessoires est inflammable et résistent à la chaleur.
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

ANNEXE N°2
La convention du contrôle et le suivi des travaux
CONVENTION ENTRE LA RADEEJ ET LE PROMOTEUR
OU SOCIETE …………………………….…
ARTICLE 1- OBJET DE LA CONVENTION :
La présente convention a pour objet l'étude, le contrôle et le suivi des travaux in site pour l'alimentation en électricité du lotissement ……………………………….…………………. sis …………………….……………………………………………………… Le promoteur est autorisé à faire réaliser ces travaux par une entreprise de son choix parmi celles agréées par la RADEEJ. ARTICLE 2- AVANT LE COMMENCEMENT DES TRAVAUX :
1. Fournir à la RADEEJ pour avis, toutes les références techniques et financières de l'entreprise chargée des travaux d'équipement en électricité du lotissement 2. Avoir l'accord de la RADEEJ pour la réalisation des travaux par l'entreprise désignée 3. coordonner avec la RADEEJ pour la programmation des travaux et l'établissement des études préliminaires. ARTICLE 3- RECONNAISSANCE DES LIEUX-SUIVI DES TRAVAUX :
- La reconnaissance des lieux des travaux sera effectuée par la RADEEJ et l'entreprise désignée par le promoteur. - Le contrôle et le suivi des travaux seront assurés par la RADEEJ. - Les travaux ne pourront être exécutés qu'après réalisation de l'ensemble de la voirie et trottoirs et après matérialisation de l'ensemble des bornes des lots du lotissement. - Les travaux hors site ne pourront être réalisés qu'après raccordement de ce lotissement à la voirie existante. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

ARTICLE 3- ESSAI ET APPROBATION DU MATERIEL :
Toutes les fournitures relatives aux travaux in site doivent être présentées à la RADEEJ pour approbation. L'entreprise devra aviser la RADEEJ au moins 15 jours à l'avance pour assister aux essais du matériel à installer dans le cas où ces essais sont exigés par la RADEEJ. Ces essais devront avoir lieu chez le constructeur aux frais de l'entreprise Aucun matériel ne devra être approvisionné avant approbation de la ARTICLE 4- EXECUTION DES TRAVAUX ET ANOMALIES :
Le promoteur s'engage à intervenir auprès de l'entreprise désignée par ses soins pour que les travaux soient exécutés conformément à l'étude définie par la RADEEJ et conformément aux recommandations de ses agents. Le promoteur s'engage également à faire reprendre par cette entreprise toutes les anomalies et malfaçons relevées au cours des visites de chantier et lors de la réception provisoire. En outre, et au cas où la réception définitive, effectuée une année après la mise en service, donnerait lieu à des anomalies, elles devront être reprises par l'entreprise. Une retenue de garantie de (minimal 7%) devra être prélevée par le promoteur sur les décomptes de l'entreprise pour garantir la reprise des anomalies qui seront éventuellement relevées lors de la réception définitive. Le remboursement de cette retenue de garantie ne sera opéré qu'après avis favorable de la RADEEJ. La RADEEJ procèdera le cas échéant à la reprise de ces anomalies aux frais ARTICLE 5- RECEPTION PROVISOIRE ET RECEPTION DEFINITIVE :

Les réceptions provisoire et définitive des travaux seront prononcées conjointement par la RADEEJ, l'entreprise et le promoteur. Une demande GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

de réception des travaux doit être adressée par l'entreprise à la RADEEJ au moins une semaine avant la date de réception Après la réception provisoire, les ouvrages seront remis par le promoteur à la RADEEJ à titre gracieux et feront partie intégrante des installations de ARTICLE 6- PLAN DE RECOLLEMENT :

Avant la mise sous tension, l'entreprise ayant exécuté les travaux, devra remettre à la RADEEJ, en quatre exemplaires les carnets de piquetage et les plans de recollement avec calque mis à jour conformément aux travaux A ………….…….le, ……………………. Lu et Approuvé GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

ANNEXE N°3
ENGAGEMENT
(À remplir par l'entreprise)
Je soussigné Monsieur ……………………………………………………………… CIN n°……………Agissant pour le compte de ………….……………………… Déclare
 Avoir pris connaissance des travaux à réaliser dans le cadre de l'affaire citée en objet, conformément au cahier de charges et bordereaux des prix correspondant, établi par la RADEEJ. M'engage
A- AVANT LE COMMENCEMENT DES TRAVAUX :
4. Fournir à la RADEEJ pour avis, toutes les références techniques et financières de l'entreprise chargée des travaux d'équipement en eau potable du lotissement 5. Avoir l'accord de la RADEEJ pour la réalisation des travaux par l'entreprise désignée 6. coordonner avec la RADEEJ pour la programmation des travaux et l'établissement des études préliminaires. GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

B- AU COURS DES TRAVAUX
 A exécuter ces travaux dans les règles de l'art, conformément aux textes généraux en vigueur et aux documents RADEEJ.  A respecter scrupuleusement les dispositions qui se résument comme suit : 1. Remise à la RADEEJ, joint au présent engagement, des documents suivants, pour examen et accord. a) Planning des travaux suivant modèle RADEEJ. b) Liste du matériel à installer (type marque et référence) 2. Piquetage en présence de l'agent RADEEJ chargé de l'affaire et du client. 3. Remise à RADEEJ après piquetage et avant tout commencement des travaux les résultats de piquetage. 4. Exécution des travaux selon les règles en vigueur et selon les recommandations de 5. Réalisation des travaux conformément à l'étude RADEEJ et obligation de n'entreprendre aucune modification, de quelque nature que ce soit, sans en aviser au préalable les services de la RADEEJ et obtenir un accord notifié. 6. Garantir la fourniture du matériel et du sable de concassage conformément aux normes nationales, suivant les prestations et les plans approuvés par la RADEEJ 7. la signature du PV de réception des fournitures par le représentant de la RADEEJ avant toute pose 8. Reprise de toutes les anomalies et malfaçons signalées par l'agent RAEDEEJ, au cours des visites de chantier. 9. Remise à la RADEEJ, à la fin des travaux et au moins une semaine avant la date de réception les documents suivants: a) Résultat de piquetage définitif en 4 exp. b) Plan de recollement en 4 exp c) Certificat de bien vivre. 10. Reprise de toutes les anomalies et malfaçons signalées lors de la réception provisoire, avant mise en service des ouvrages. 11. Reprise de toutes les anomalies et malfaçons signalées lors de la réception définitive, effectuée une année après la mise en service des ouvrages ou pendant la durée de 10ans pour les ouvrages frappés par la garantie décennale. A …………….….le, ……………………. Lu et Approuvé GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

ANNEXE N°4
PROCES VERBAL DE CESSION GRATUITE
La Régie autonome de distribution d'Eau et d'Electricité d'El Jadida représenté par son Directeur Général, prendra en charge dans le cadre de l'extension des réseaux gérés par la RADEEJ : - les installations réalisées pour l'alimentation en électricité Du lotissement :……………………………………………………………………. …….…………………………………à……………………………………… et ce conformément au PV de réceptions. Propriétaire du lotissement ci-dessus, fait remise à Monsieur le Directeur Général de la RADEEJ qui accepte le matériel, installations et ouvrages du dit lotissement conformément aux PV de réception. Ces ouvrages et installations feront partie intégrante des réseaux d'eau potable exploités par la RADEEJ qui en assurera l'entretien, les réparations, les renouvellements et prendre à sa charge tous les frais qui en découlent. Lu et Approuvé :
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

ANNEXE N°5
FORMULAIRE DE DEMANDE DE PROJET
DE CONTRAT MOYENNE TENSION
Nom et Prénom
Particulier
Profession
Raison Sociale n
Capital en DH
Société : Siège Social
Registre du Commerce n° et Ville
Qualité
2 Nature de l'Industrie ou de l'exploitation 3 Puissance à installer (ou installée) en KVA 4 Puissance souscrite à prévoir en KVA (dans le cas d'une utilisation saisonnière, indiquer la puissance souscrite pour ………………………………………………………………. chaque période de 4 mois) 5 Consommation annuelle probable en Kwh 6 Lieu de fourniture du courant (adresse, point kilométrique) 7 Groupe électrogène de secours 8 Adresse à laquelle doivent être envoyées nos propositions 9 Coordonnées : Numéro de téléphone, email, n° de Fax et adresse Signature et Cachet de la Société
El Jadida Le ………………….
GUIDE PROMOTEUR RADEEJ : EXECUTION DES TRAVUX ELECTRICITE

Source: http://www.radeej.ma/Portals/0/images/guide%20Promoteur%20%C3%A9lectricit%C3%A9%20ex%C3%A9cution%20des%20travaux.pdf

Pii: s0090-4295(97)00700-0

USE OF INTRALESIONAL VERAPAMIL TO DISSOLVE PEYRONIE'S DISEASE PLAQUE: A LONG-TERM SINGLE-BLIND STUDY JAMIL REHMAN, ALEXANDRU BENET, AND ARNOLD MELMAN Objectives. Multiple conservative therapies for the treatment of Peyronie's disease have been offered withvariable and poor response rates. Calcium channel blockers have been shown in vitro and in vivo to inhibitsecretion and synthesis of extracellular matrix, including collagen, glycosaminoglycans, and fibronectin, aswell as causing increased collagenase and anti transforming growth factor-beta activity. Calcium antagonists,including verapamil, are effective in stimulating the remodeling and degradation of extracellular matrix intissue by altering the metabolic pathways of fibroblasts. Recently, a pilot study (1994) showed preliminarypromising results in treating plaque caused by Peyronie's disease. This randomized single-blind placebo-based study (1994 to 1996) was undertaken to confirm the hypothesis.Methods. In this randomized single-blind study, 14 patients completed the study and were divided into twogroups: the verapamil treatment group (n 5 7) or the control saline group (n 5 7). Verapamil or saline was

Microsoft word - manoshi evaluation surveys report_final

COMMUNITY HEALTH SOLUTIONS IN BANGLADESH Impact Evaluation Surveys in Dhaka Urban Slums 2007, 2009 and 2011 Scientific Report No: 118 December 2011 COMMUNITY HEALTH SOLUTIONS IN BANGLADESH Impact Evaluation Surveys in Dhaka Urban Slums 2007, 2009 and 2011